La face cachée de la lune    Auschwitz. La Shoah et nous    Les positions constantes du Maroc envers les droits inaliénables du peuple palestinien réitérées à Addis-Abeba    9.900 détenus ont bénéficié de procès à distance du 18 au 22 janvier    L'acte d'accusation de Trump déposé dans un Capitole encore meurtri par les violences    Ammouta : «L'équipe nationale a livré son meilleur match»    Pour mauvais résultats : Chelsea limoge son entraîneur    Tirage au sort de la CAN U20 : Le Maroc hérite du Ghana, de la Tanzanie et de la Gambie     Gomez quitte Bergame pour Séville    L'Inter de Lukaku vient à bout du Milan d'Ibrahimovic    Baadi positif à la Covid-19    Sinopharm arrivé au Maroc : le ministère laconique sur le nombre de doses    Le malheur des uns fait le bonheur de l'autre    Approbation de la création de 21 établissements    Boutayeb met en avant les efforts déployés pour faire face à la vague de froid    Sofia Essaïdi crève l'écran sur TF1    Tenue d'un webinaire international sous le thème "Préserver et transmettre la mémoire pour ancrer l'altérité"    "Bladifqalbi" mise sur la Toile    Le Parlement canadien désigne les "Proud Boys " comme une " entité terroriste "    Casablanca : la trémie des Almohades livrée fin mars    JLM Alumni organise sa caravane solidaire habituelle ce week-end    Conseils de Ford : Les astuces proposées pour protéger sa voiture du froid    Avenir du textile marocain : «après une baisse de près de 36%, le secteur a pu retrouver son dynamisme»    Entreprises : HCP précise les effets du Covid-19    CGEM : Un travail participatif en faveur de la relance    Formation e-learning : L'Acaps lance «E-wassit Taamine»    Une musique picturale mystique    Hommage aux plasticiens de la Cité des Alizés disparus    Zhour Maamri passe l'arme à gauche    Casablanca : Trois maisons s'effondrent dans l'ancienne médina (vidéos)    Première feuille de route pour Stellantis : L'électrique avant tout    Tir sportif : La 4ème édition du Grand prix du Maroc du 28 janvier au 6 février à Rabat    Casablanca : Un énième effondrement à l'ancienne médina (vidéo)    CHAN / Rwanda-Togo (3-2) : Les Rwandais accompagnent le Maroc en quarts de finale    Emballage industriel : une nouvelle usine pour DS Smith Tecnicarton à Kénitra    La DGST permet aux Etats-Unis de neutraliser un soldat radicalisé avant de passer à l'acte    Compact II : 304,3 millions de dollars de fonds engagés par MCA-Morocco    La 1ère édition du FICIC, du 27 au 31 janvier en format digital    Terrorisme : la DGST a fourni des renseignements précis au FBI    L'ambassadeur israélien arrivé au Maroc...une première depuis deux décennies    Cause nationale : Biden confirme la proclamation US sur la marocanité du Sahara    Les milices privées reniables d'Erdoğan déstabilisent le Moyen-Orient    Décès de Mohieddine Chekrouni    Le gouvernement s'écroule, place aux consultations tous azimuts    Le Maroc, un modèle en matière de préservation des traditions, notamment juives    L'UNESCO met à la disposition du Maroc 7 équipements d'alerte précoce aux tremblements de terre    Législation : Un bilan maigre se profile    Pétitions : Enième tentative de réanimation    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Macron nomme Jean Castex nouveau premier ministre
Publié dans Albayane le 03 - 07 - 2020

Le Président français Emmanuel Macron a nommé, vendredi, Jean Castex au poste de Premier ministre en remplacement d'Edouard Philippe, qui avait présenté, plus tôt dans la matinée, la démission de son gouvernement.
«Le Président de la République a nommé M. Jean Castex, Premier ministre et l'a chargé de former un gouvernement», a indiqué la présidence française dans un communiqué.
Haut fonctionnaire et fin connaisseur du monde de la santé, Jean Castex (55 ans) était peu connu du public avant d'être chargé par le chef de l'Etat français, début avril, de piloter la réflexion sur la stratégie de déconfinement, la mieux adaptée au cas français dans le sillage de la lutte contre la pandémie du coronavirus.
Après la fin de l'opération du déconfinement, le nouveau locataire de Matignon avait repris ses fonctions en tant que président de l'Agence nationale du sport et délégué interministériel aux Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, poste dans lequel il avait été nommé en septembre 2017.
Représentant la Droite sociale, selon les médias, Jean Castex, énarque et diplômé de droit public, a travaillé notamment de 2005 à 2006 en tant que Directeur de l'hospitalisation et de l'organisation des soins au ministère des Solidarités et de la Cohésion sociale, puis, pendant deux ans, comme Directeur de cabinet de Xavier Bertrand, ministre de la Santé du gouvernement Dominique de Villepin (2005-2007), puis au Travail.
En novembre 2010, il a été nommé Conseiller aux affaires sociales au Cabinet du président de la République française auprès de Nicolas Sarkozy, avant d'être Secrétaire général adjoint de l'Elysée, fonction qu'il a occupé jusqu'à la fin du mandat du président Sarkosy le 15 mai 2012.
Le 15 mars dernier, il est réélu à la tête de Prades, commune des Pyrénées-Orientales dès le premier tour des élections municipales, avec plus de 75% des voix. Il est également conseiller départemental des Pyrénées-Orientales depuis 2015.
Le remaniement gouvernemental de ce vendredi est le 3ème du quinquennat présidentiel d'Emmanuel Macron depuis son arrivée à l'Elysée en 2017.
Il intervient à deux années de la prochaine présidentielle et dans le sillage des résultats obtenus par le parti présidentiel La République en Marche (LREM), lors du second tour des élections municipales, marqué par une poussée des Verts dans plusieurs grandes villes.
Un Premier ministre peu connu Politique
Ex-collaborateur de l'ancien président Nicolas Sarkozy (2007-2012), Jean Castex, 55 ans, maire LR (Les Républicains) de Prades (Sud-Ouest), est depuis avril le délégué interministériel chargé du déconfinement dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid-19.
Il sera donc chargé de mettre en musique la deuxième phase du quinquennat d'Emmanuel Macron qui veut donner un nouveau souffle à sa présidence après trois ans de pouvoir émaillés de réformes controversées et de multiples crises.
Homme de droite, il succède à Edouard Philippe, lui aussi homme de droite.
Il va maintenant travailler à former une équipe gouvernementale qui entrera en fonction dans les prochains jours.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.