Malaisie. Mahathir veut tuer des millions de Français    MCA/OCDE : Convention de partenariat pour l'amélioration des pratiques dans l'enseignement secondaire    Et revoilà Benkirane, le retour!    Vaccin anti-grippal: le risque de pénurie se précise    France: voici les modalités du confinement    Nizar Baraka présente ses condoléances à la famille de Mohamed Melihi    Condoléances du Roi Mohammed VI à la famille de feu Mohamed Melehi    BAM: hausse du crédit bancaire en septembre    Le Maroc dénonce l'attaque perpétrée à Nice    Covid-19 au Maroc : De nouveaux chiffres inquiétants    Air Arabia. une liaison Casablanca – Rennes pour la première fois    Mohamed Melehi est décédé mercredi : Un pionnier de l'art contemporain emporté par la Covid-19    Procès à distance: 8.775 audiences du 27 avril au 23 octobre    David Fischer parle des relations Maroc-USA dans le Washington Times    Attaque dans une église à Nice: plusieurs morts et blessés (VIDEO)    Le président Erdogan a reçu un message du roi Mohammed VI    Le journaliste Driss Ouhab est décédé du Covid-19    MCA-Morocco prolonge les dates de préparation des offres    Taxe de solidarité : Benchaaboune campe sur ses positions    Mort de Driss Ouhab: les journalistes lui rendent hommage (PHOTOS)    Les éclaircissements de Abdelouafi Laftit    Tanger : Inauguration du siège de la Maison méditerranéenne du climat    Alerte – Afrique : Les Africains doivent se préparer à une 2e vague    Ahmed Amsrouy Belhassane, un grand capitaine de l'industrie s'en va    CRI de Casablanca-Settat : 37 MMDH d'investissements approuvés à fin septembre    France. Avignon : un homme équipé d'une arme de poing abattu par la police    Anticiper la brutalité : Un reconfinement ciblé est à nos portes    Vers la création de la Chambre de commerce maroco-kényane    Edito : Diplomatie    Météo: temps assez ensoleillé ce jeudi au Maroc    Botola Pro / D1 : Youssef Fertout s'engage avec le Rapide Club Oued Zem    Ligue des champions : Dortmund n'a plus d'âme, la faute à Lucien Favre ?    Premier but de Ziyech avec Chelsea (VIDEO)    Covid-19: Confinement général en France (VIDEO)    Hamza Sahli, un marathonien ambitieux pour graver son succès aux JO deTokyo    S.M le Roi félicite Mme Bouchra Hajij suite à son élection à la tête de la CAVB    Coronavirus: nouvelles guérisons au Raja    Paris: l'artiste-peintre marocain Mohamed Melehi succombe au covid-19    Vernissage à la Villa des arts d' une exposition rétrospective de l' artiste-peintre Bouchaib Habbouli    Projection de "Mica " d'Ismail Ferroukhi au Festival du film d'El Gouna    Johnny Depp toujours en guerre contre "The Sun "    a Zambie se dote d'un consulat général à Laâyoune    Sahara marocain: quand les médias « algésariens » inventent de toute pièce une fake news    Abderrahman Ziani: La vivacité colorée    Que la paix soit sur l'ensemble de l'humanité    Ligue des champions : les résultats de la soirée    Laftit: une série de compétences propres seront transférées aux régions    Atteinte aux religions et prophètes : Le Conseil supérieur des ouléma dénonce    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La Fédération appelle à des assises nationales sur la presse et les médias
Publié dans Albayane le 05 - 07 - 2020


A l'issue de l'AG extraordinaire de la FMEJ
Noureddine Miftah élu à l'unanimité président et Mahtat Rakas vice-président
La Fédération marocaine des éditeurs de journaux (FMEJ) a appelé à organiser, dans les plus brefs délais, des assises nationales sur la presse et les médias, afin de convenir sur de nouveaux engagements conciliant, d'une manière novatrice, les dimensions économiques du secteur de la presse et ses rôles vitaux en tant que pilier de la démocratie.
Dans un communiqué sanctionnant les travaux de son Assemblée générale extraordinaire, tenue vendredi à Casablanca, la FMEJ estime que la presse marocaine "fait face à l'une de ses pires crises", tant au niveau conjoncturel, avec les répercussions de la Covid-19, à l'échelle structurelle en raison des défaillances d'un modèle économique dépassé, qu'au niveau professionnel et éthique, ou encore sur le plan organisationnel et représentatif.
La réflexion aujourd'hui à la révision de la vision générale du secteur ne sera pas réalisée par les slogans, mais par la capacité à penser à des solutions sérieuses, réelles et globales avec efficacité et célérité, précise la même source.
L'Assemblée générale de la FMEJ, poursuit le communiqué, estime que le véritable capital de tout journalisme n'est point uniquement le soutien financier, mais plutôt la confiance de la société, et la crédibilité et l'indépendance de la presse.
L'Assemblée affirme poursuivre son adhésion avec un esprit constructif dans l'ensemble des chantiers ouverts, relève-t-on de même source, ajoutant que la Fédération a constitué, depuis 20 ans, une force représentative et de proposition tendant la main à tous les acteurs du secteur pour s'organiser et explorer un avenir, qui est marqué actuellement par l'incertitude.
Et d'ajouter que l'Assemblée générale de la FMEJ attend de l'élite des éditeurs d'être à la hauteur des défis afin de s'acquitter de son rôle d'information et de contrôle, et à assumer ses responsabilités sociales, afin qu'elle "fasse partie de la solution et non du problème".
Par ailleurs, l'Assemblée générale considère que la priorité de l'action de ses appareils décisionnels et exécutifs, aujourd'hui, est l'engagement avec ses partenaires pour trouver les mécanismes exécutifs de la nouvelle perception du soutien public à la presse, conjoncturel et permanent, et ce dans le strict respect de la loi et de l'équité, la transparence et l'équilibre entre les grandes entreprises, les nécessités d'habilitation pour les petites entreprises et le soutien au pluralisme, en insistant sur la nécessité que le soutien à la distribution et aux imprimeries se reflète sur les journaux de manière contractuelle, tout en considérant que la presse électronique est aussi un secteur "sinistré".
Le communiqué souligne également qu'étant donné que la Fédération a toujours cru que le soutien public n'est pas une raison d'être, l'Assemblée générale se considère engagée dans le plan national pour le développement de la lecture de la presse qui a été lancé par le Conseil national de la presse, et en particulier l'activation du fonds du développement de la lecture de la presse papier et électronique, la raison d'être du secteur n'étant pas seulement la survie des entreprises, mais le maintien en vie de son influence et son rôle sociétal.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.