Evolution du Coronavirus au Maroc : 2076 nouveaux cas, 121.183 au total, mardi 29 septembre à 18 heures    Province de Jerada/Covid-19 : Les mesures restrictives prolongées d'une semaine    Khalid Ait Taleb : «Nous sommes encore dans la première vague»    Chama Zaz : L'étoile de l'Aita Al Jabalia s'en est allée !    Programme de soutien destiné au domaine artistique : 459 projets subventionnés    Pédocriminalité : Après le drame de Adnane à Tanger, le supplice de Naïma à Zagoura    TPME, ces chiffres qui font peur !    OCP : La solidité financière au rendez-vous    De l'enseignement supérieur dans le monde arabe    Mali: Le président de transition Bah N'daw remercie le Roi Mohammed VI en recevant Nasser Bourita    La course aux points bat son plein aussi bien en haut qu ' en bas du tableau    Automobile: la DGI lance un nouveau téléservice    La FIFA et la CAF entament leurs auditions    USA : séparation des pouvoirs, dites-vous ?    Boujemâa Achefri médite en couleurs    Les condoléances du roi Mohammed VI à la famille de Chama Zaz    «Nous souhaitons transmettre le flambeau à des militants capables de le porter»    Fonds pour le cancer. La bataille n'est pas terminée    Le FC Séville s'intéresse à Oussama Idrissi    L'art de l'écriture et le monde de la beauté universelle    Brexit: les tractations reprennent    Rachida Dati candidate aux présidentielles de 2022    Artisaanat : Une Start-up court-circuite les intermédiaires (vidéo)    Devises vs Dirham: les cours de change de ce mardi 29 septembre    Imminent retour des Marocains bloqués à Mellilia, Sebta temporise    Angleterre: Liverpool arrête Arsenal    Coronavirus: Lions de l'Atlas    Le Raja lance un nouveau jeu-concours (VIDEO)    Une situation invivable mais l'espoir demeure    L'artiste marocaine Amina livre ses « Confidences »    Youssef Amrani réaffirme l'identité africaine du Maroc    Matchs amicaux de l'équipe nationale : Halilhodzic dévoilera la liste des Lions de l'Atlas ce jeudi    Arbitrage : Hicham Tiazi de retour !    Le bilan gouvernemental: en déphasage des réalités du pays!    Pétition pour la vie: son initiateur réagit au rejet d'El Othmani    Hôpital militaire marocain à Beyrouth : plus de 39.000 prestations médicales    Vives tensions entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan    Chama Zaz: la dame de la «Taktouka Al Jabalia» n'est plus    La députée Fatima Zahra Barassat interpelle le Chef du Gouvernement    Khansa Batma : "Il a fallu puiser dans mon vécu !"    Procès à distance : Plus de 7.000 audiences tenues en cinq mois    Ahmed Tawfik Moulnakhla, DG de Guichet.com : « Au Maroc, c'est la pérennité du secteur qui est aujourd'hui en jeu »    Le Secrétaire à la Défense américain, Mark Esper, attendu ce vendredi au Maroc    Terrorisme : le Secrétaire à la Défense américain, Mark Esper, au Maroc ce vendredi    Togo : Victoire Tomegah Dogbé, première femme à la tête de l'exécutif    Mohammedia: un Subsaharien interpellé dans une banque    Le Maroc se distingue au Salon d'Istanbul de l'innovation avec 2 Médailles d'or et 2 Médailles d'argent    France. Les généraux se révoltent    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





De la nécessité des évolutions structurelles des écosystèmes et des chaînes de valeur
Publié dans Albayane le 09 - 08 - 2020


Nouveau contrat-programme du secteur du tourisme
Par Fairouz El Mouden
Les activités touristiques sont malheureusement à l'arrêt total depuis le déclenchement de la crise sanitaire liée à la Covid-19. Cette dernière a néanmoins permis de mettre à nu les fragilités et les défaillances du secteur avec surtout le poids du secteur informel et les défauts de gouvernance. Un nouveau contrat-programme a été signé jeudi dernier couvrant la période 2020/2022 pour relancer le secteur dans la phase post-Covid. Le but étant de donner une nouvelle impulsion au secteur et de mettre en place une nouvelle dynamique à même de lui permettre la transformation et la diversification nécessaire pour sortir de la crise et dépasser les fragilités.
Le Contrat-programme pour la relance du secteur touristique, couvrant la période 2020-2022, a été signé lors de la 9e réunion du Comité de veille économique (CVE). En fait, le secteur est considéré comme un domaine vital de l'économie nationale. Sa contribution au PIB s'élève à 7% ou 12% si l'on tient compte des acteurs indirects, indique le document relatif au contrat programme. Il emploie directement 550.000 personnes et mobilise près de 80 milliards de dirhams de recettes voyages en devises par an. Le secteur profite des avantages naturels du pays et aussi de la proximité avec les marchés émetteurs.
Néanmoins, s'il a su faire preuve depuis des années de résilience et de capacité de résister aux différents chocs mondiaux, la crise sanitaire actuelle a eu des effets néfastes sur les activités touristiques de sorte qu'il sera, précise le document, l'un des derniers secteurs à retrouver ses niveaux d'avant crise car il est à l'arrêt total. Au Maroc, l'impact estimé de cette crise pour l'année 2020 est de -69% sur les arrivées touristiques, -60% sur les recettes en devises et environ 50% de perte d'emplois par rapport à l'année 2019. Le secteur du tourisme, devrait ainsi s'adapter à de nouvelles réalités de marché et du comportement des touristes, qui nécessiteront des évolutions structurelles des écosystèmes et des chaînes de valeur.
Le nouveau contrat-programme comprend 21 mesures qui permettront au secteur notamment de préserver le tissu économique, réduire le poids de l'informel, stimuler l'investissement et la transformation de l'outil de production et poser les bases d'une transformation durable du tourisme au Maroc, a-t-elle souligné. IL vise à «retrouver les performances de 2019 dès l'année 2022, et récupérer ainsi plus de 5 millions de touristes, 28 milliards de dirhams de recettes voyages en devises et assurer le maintien d'au moins 80% des emplois stables sur la période 2020 – 2022». Trois grands objectifs ont été fixés à savoir: préserver le tissu économique et l'emploi; accélérer la phase de redémarrage; poser les bases d'une transformation durable du secteur.
Pour cela, plusieurs partenaires du contrat programme doivent jouer le jeu en l'occurrence: Le Ministère de l'Economie, des Finances et de la Réforme de l'Administration ; le Ministère du Tourisme, de l'Artisanat, du Transport Aérien et de l'Economie Sociale; le Ministère du Travail et de l'Insertion Professionnelle et la Confédération Nationale du Tourisme; le Groupement Professionnel des Banques du Maroc.
Baisse de 60 à 80% du nombre de touriste ne 2020
En effet selon l'Organisation Mondiale du Tourisme, le nombre de touristes connaîtra une baisse de 60 à 80% en 2020, ce qui conduira à une baisse des dépenses touristiques mondiales entre 800 et 1000 milliards de dollars, soit -60% par rapport à l'année 2019. Sur le plan de l'emploi, cette baisse d'activité détruirait 300 millions d'emplois à travers le monde.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.