OCP Africa et l'IFC s'allient pour l'agriculture ouest-africaine    Sofac, nouveau sponsor du Raja    Entre masques et doudounes, Roland-Garros lance son édition automnale toit fermé    Sofac soutient le Raja    JO de Tokyo: La natation nationale face au défi de la qualification    Leicester humilie Manchester City et prend les rênes du championnat    Le gouvernement refuse de créer un fonds pour le cancer    A 90 ans, Haja El Hamdaouia met fin à sa carrière    Biélorussie: Une investiture à huis-clos pour Alexandre Loukachenko    Stephanie Williams soutient les efforts consentis dans le cadre du dialogue de Bouznika    Entrée en vigueur de la loi relative au droit d'accès à l'information au Maroc    Tourisme: Lancement de «Madaëf ECO6»    Fusion Atlanta-Sanad: la nouvelle entité voit le jour    Un engagement sans faille en faveur des populations démunies    Agadir : la nouvelle identité visuelle fait polémique (photo)    Ce qui est prévu jeudi au Conseil de gouvernement    Khalid Aït Taleb aurait-il pu mieux faire ?    Madrid: l'employée d'un zoo attaquée par un gorille de 200 kg    Rabat: des cas de covid-19 au lycée André Malraux    France: trois morts dans le crash d'un aéronef    La chanteuse Houda Saad traverse une épreuve difficile (PHOTO)    Hicham Lasri signe son comeback au court métrage avec une triologie baptisée «Murroc»    «Notre filière a amorcés des résultats manifestement positifs»    Malgré les reports, l'UEM tient à organiser son prochain congrès extraordinaire    Le nouveau clip de Saad Lamjarred dans le Top des tendances YouTube    Coronavirus : le dépistage élargi à tous les laboratoires [Document]    Morts dus au Covid-19 : le Maroc fait, désormais, partie des 40 pays les plus endeuillés au monde    Assainir le processus électoral !    Guerre chimique du Rif. Emmanuel Macron interpellé    CGEM: Des « idées nouvelles » sur la table du gouvernement    Liga: Barca, Real, Atletico... Résumé de la 3ème journée (VIDEOS)    Météo: temps stable et ciel clair ce lundi au Maroc    Recherche et développement: une enveloppe de 170 MDH consacrée à des projets dans différents domaines    On connaît le premier relégué de la Botola    Allthenticate: Une arme marocaine contre la cyber insécurité    Une banque de projets pour entreprendre dans l'industrie    BVC : le marché reste fébrile et bascule dans le rouge    Pédophilie. Ramid fait trembler les assassins    Confessions dominicales : Abu Wael al-Rifi révèle des scandales pesant des milliards    Annulation de la 14ème édition du Festival international du film de femmes de Salé    Combats meurtriers au Karabakh, l'Azerbaïdjan et l'Arménie au bord de la guerre    Le président du gouvernement espagnol appelle une solution politique au Sahara    Les inégalités raciales ont coûté 16.000 milliards de dollars à l'économie américaine    Les Démocrates doivent désormais faire montre d' agressivité    Le Festival de Fès de la culture Soufie maintient l'édition 2020    Togo : le premier ministre et le gouvernement quittent le pouvoir    El Otmani : Le Maroc toujours engagé en faveur d'«une solution définitive au différend régional» autour du Sahara marocain    Guerguerat: l'ONU réagit aux gesticulations du polisario    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Il y a 41 ans, la récupération de Oued Eddahab
Publié dans Albayane le 13 - 08 - 2020

Une incarnation de l'attachement indéfectible à la marocanité du Sahara et à l'intégrité territoriale
Le peuple marocain célèbre, vendredi, le 41e anniversaire de la récupération de la province d'Oued Eddahab, étape historique du processus de parachèvement de l'intégrité territoriale du Maroc et ce, dans une ambiance marquée par la mobilisation constante de tous les Marocains autour de la première cause du Royaume.
Le 14 août 1979, les oulémas, les notables et les chefs de tribus de la province d'Oued Eddahab s'étaient rendus au Palais royal de Rabat pour présenter à Feu SM Hassan II leur serment d'allégeance et réaffirmer leurs liens d'attachement indéfectible au Glorieux Trône alaouite.
Par cet acte solennel et hautement patriotique, les habitants d'Oued Eddahab ont signifié qu'ils ne braderaient jamais leur identité marocaine, en affirmant leur attachement à leur Patrie et à son intégrité territoriale sacrée de Tanger à Lagouira, en dépit des manœuvres des adversaires.
Ce fut un moment historique immortalisé par l'allocution dans laquelle le regretté Souverain avait affirmé: « Nous venons de recevoir, en ce jour béni, votre serment d'allégeance, que Nous préserverons et conserverons précieusement, comme un dépôt sacré. Désormais, vous devez honorer ce serment. De Notre côté, Nous faisons également un devoir de garantir votre défense et votre sécurité et d'œuvrer sans relâche pour votre bien-être. Soyez donc, Mes chers fils, les bienvenus au sein de votre Patrie. Rendons grâce au Tout-Puissant de Nous avoir comblés de ses bienfaits en rattachant le Sud de Notre pays à sa patrie Nord et en restaurant les liens de sang entre ses fils ».
Lors de cette cérémonie, Feu SM Hassan II avait également procédé à la distribution d'armes aux représentants des tribus, un geste fort et symbolique de la poursuite de la lutte pour la défense de l'intégrité territoriale et l'instauration de la sécurité dans les provinces récupérées.
Peu de mois s'écoulèrent avant que ne se renouvelle la rencontre entre l'architecte de la Glorieuse Marche verte et les fils de la province d'Oued Eddahab à l'occasion de la visite historique effectuée par le regretté Souverain à Dakhla.
Cette visite a consacré, une nouvelle fois, la parfaite symbiose entre le glorieux Trône alaouite et les fils des provinces du Sud. Ce lien indéfectible qui constitue le ciment de la cohésion de la nation, a mis en échec toutes les manœuvres ourdies par les ennemis de l'intégrité territoriale du Maroc.
Depuis, le Royaume a œuvré à la promotion économique et sociale de ses provinces du Sud, en vue de les intégrer dans le processus du développement global et durable.
Persévérant sur la voie tracée par Son auguste père, Sa Majesté le Roi Mohammed VI accorde un intérêt particulier aux provinces du Sud, en y assurant un essor économique et en consolidant la mobilisation nationale pour déjouer toutes les conspirations des ennemis de l'intégrité territoriale du Maroc.
Ainsi, 41 ans après la récupération d'Oued Eddahab, les efforts pour développer cette précieuse partie de la Patrie se sont poursuivis pour en faire un pôle régional non seulement par rapport aux autres régions du pays, mais également par rapport à celles du Sahara et du Sahel. Ainsi et depuis la récupération des provinces du Sud marocain, de grands chantiers ont été initiés afin de mettre en œuvre des projets et programmes d'investissement et de développement aux niveaux économique, social, urbain, culturel et humain, les accompagnant par la mise en place d'équipements et infrastructures à même d'établir une économie régionale solide et créatrice d'emplois.
Quatre décennies après leur libération, les provinces et régions du sud marocain vivent au rythme d'une dynamique soutenue dans divers domaines.
Le nouveau modèle de développement des provinces du Sud, lancé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI à Laâyoune le 6 novembre 2016, à l'occasion du 40ème anniversaire de la Glorieuse Marche verte, constitue une nouvelle étape dans la voie du développement économique, social, culturel et environnemental.
Dans un communiqué, le Haut-Commissaire aux Anciens Résistants et Anciens Membres de l'Armée de Libération a affirmé que la célébration de cet anniversaire est l'occasion de mettre en avant les nombreux projets et programmes de développement lancés depuis l'indépendance du Royaume en vue de promouvoir l'économie nationale et mettre en place une société basée sur les principes de solidarité et d'équité sociale et territoriale, tout en préservant l'intégrité territoriale du Royaume.
La même source souligne, en outre, qu'en dépit de la conjoncture actuelle, marquée par la propagation du coronavirus, le Haut-Commissariat a tenu toutefois à commémorer cet événement, à l'instar des autres glorieuses fêtes nationales, notamment à travers la communication numérique.
Compte tenu des conditions et des mesures de prévention et de précaution qu'impose la distanciation sociale, des visites virtuelles des espaces de la mémoire historique de la résistance et de libération à Dakhla et Aouserd seront diffusées. Aussi, un espace sera consacré aux enfants dans le but de les informer, de les initier aux publications du Haut-commissariat et de leur présenter les expériences réussies de projets et coopératives créées à l'initiative des enfants des anciens résistants et anciens membres de l'Armée de libération et ce, dans le cadre de l'auto-emploi et de l'entrepreneuriat.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.