Entretien téléphonique entre le Roi Mohammed VI et le Roi du Bahreïn    Migration irrégulière : La Marine royale porte assistance à 50 Subsahariens au large de Nador    Rabat: nouvelles nominations à de hautes fonctions    Les provinces du Sud au centre de la séance de politique générale à la Chambre des représentants    Au-delà des bonnes intentions, Biden confronté à des défis internationaux complexes    Le Mexique veut en finir avec le " machisme qui tue "    La Royal Air Maroc annonce quatre nouvelles lignes    Diego Maradona Icône du football et de tous les excès    Football féminin national : Le Français Pedros Reynald pourrait remplacer l'Américaine Kelly Lindsey    Finale de la Ligue des Champions à huis clos : Les vraies raisons n'ont aucun lien avec la Covid-19 !    Evolution du coronavirus au Maroc : 4178 nouveaux cas, 340.684 au total, jeudi 26 novembre à 18 heures    La coronavirus n 'est pas une excuse, il faut bouger, somme l'OMS    Jamal Belkhadir : « Le risque de pénurie des médicaments antidiabètiques sera réel si l'épidémie se prolonge »    Le chanteur Mahmoud El Idrissi décède du Covid-19    « Fonds Mohammed VI pour l'Investissement »: Le Conseil de gouvernement adopte le projet de loi    Mahmoud El Idrissi a succombé à la Covid-19: Le chanteur de «Saâ Saida» n'est plus    UM6P : Lancement d'une grande école d'ingénieurs dans le numérique    Plusieurs eurodéputés soutiennent du Maroc    Violence à l'encontre des femmes. Un coût énorme pour la société    Covid-19, le vaccin est là !    Maradona. Les buts que l'Angleterre n'a jamais gobés !    Soutien constant et fort à la cause marocaine    Culture : Un Show solo de Mohamed Abouelouakar à L'Atelier 21    Holmarcom & A.P. Moller Capital s'allient pour l'Afrique    France: le gouvernement détaille sa stratégie d'allègement progressif du confinement    Affaire «Hamza mon bb»: Dounia Batma réagit à la condamnation de Madimi (PHOTO)    CIH Bank améliore son PNB de 13,2% à fin septembre    Nikol Pachinian, un héros devenu traître    Surfacturation covid, trois cliniques privées sanctionnées    «La septième porte»: un certain regard sur l'histoire du cinéma au Maroc de 1907à 1986    La beauté intérieure et l'essence de l'existence    9è Festival maghrébin du film d'Oujda sous format digital    Le Maroc appelle à l'Union africaine au respect de la légalité et l'impératif du développement de l'Afrique    Le CIO disqualifie trois haltérophiles roumains, dont deux médaillés    NBA: Indianapolis renonce au All-Star Game 2021    SM le Roi se recueille sur la tombe de Feu SM le Roi Hassan II    Alerte météo : Pluie, neige et grand froid    Guergarate : Le Maroc dit tout au Conseil de sécurité    Le Roi, Amir Al Mouminine, se recueille sur la tombe de Feu le Roi Hassan II    La Plateforme Internationale de Défense et de Soutien au Sahara marocain saisit l'ONU et le HCDH pour condamner les actions du «polisario»    Agriculture : Crédit Agricole du Maroc au chevet des fédérations interprofessionnelles    Al-Ahly – Zamalek, une finale 100% endiablée    Nomination : Eric Fulcheri prend les commandes d'Arval Maroc    Un nouveau shooting de Samira Saïd enflamme la Toile (PHOTO)    Neta Elkayam revisite avec brio les chansons judéo-marocaines    Ahmed Noureddine : «L'offensive de Guerguerat représente un tournant diplomatique de taille dans ce long combat que mène le Maroc»    L'actrice Manal Seddiki endeuillée (PHOTO)    L'ONU salue la poursuite du dialogue inter-libyen au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un comportement récidiviste arrogant
Publié dans Albayane le 13 - 10 - 2020

Commune rurale d'Aït Melloul
Saoudi El Amalki
On ne comprendra jamais le comportement insensé du vice-président de la commune Aït Melloul relevant de la province Inezgane Aït Melloul ! Tout d'abord, on rappellera que le conseiller communal chargé de l'urbanisme en question, fut récemment limogé, avec son président et un autre collègue de la majorité écrasante lampiste.
Parmi les griefs de leur mise à l'écart, on citera, entre autres, les anomalies fortes saillantes, montées de toutes pièces et qui entachent la justesse d'un lotissement sis au quartier Tamazarte à Aït Melloul. Sans aucune vergogne, ledit adjoint du président évincé, s'est payé le luxe de se mettre en contravention saillante de sa propre villa qu'il est en train d'édifier dans le lotissement précité, déjà en état litigieux.
En effet, le récidiviste entamait la construction de sa bâtisse irrégulière. En conséquence, cet édifice fut aussitôt soumis à un contrôle sur place selon lequel il est dressé un procès verbal révélant des infractions urbanistiques flagrantes.
Or, le mis en cause s'est déjà fait adjuger le permis d'habiter délivré par le premier vice-président intérimaire, quoique les travaux soient toujours en cours. Il s'est même permis de se faire bénéficier d'une attestation de restauration, alors que l'ordre de démolition fut ordonné, touchant une bonne partie du logement, notamment les escaliers de la cave qu'il amorça bien au-delà de ce qui permis. Pis encore, il se mit à détruire ces malfaçons sans se conformer à la procédure de destruction requise.
C'est en fait, le paroxysme de défiance auquel s'y il s'y met sans scrupule, alors qu'il se trouve déjà en état de flagrance de gestion urbanistique. Non seulement il fait fi aux exigences de ce domaine vital, mais expose également l'état du président actuel en intérim au danger de fraude en termes de signatures erronées. Et dire qu'on attend de ces membres irréfléchis beaucoup plus de décence morales ! Depuis déjà quelques temps, on ne fait que remplir le répertoire communal d'immondices de la même obédience partisane dans le grand d'Agadir.
A suivre cette série de gabegies qui garnit son bilan, on ne saurait se retenir de dénoncer toutes ces conduites sordides de la gestion de certaines communes dont la puanteur nauséeuse empeste la région. En plus, l'arrogance dont ce genre de conseillers fait preuve, défie toutes les lois en vigueur et les règles de commodité auxquelles ils doivent se plier, durant l'exercice de leur mandat. On ne peut alors que déplorer vivement les actes récidivistes de ces conseillers immoraux.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.