Du nouveau dans la longue histoire de Othman Benjelloun et de son groupe avec la Chine    ONU : la hausse des migrations internationales a ralenti de 27% en raison de la COVID-19    Le Président américain accorde la Légion du mérite des Etats-Unis au Roi Mohammed VI    Le Bahreïn réitère son soutien au Maroc dans la défense de sa souveraineté et son intégrité territoriale    CHAN 2021 : Ce soir, Cameroun/Zimbabwe en ouverture à 18 heures    CHAN : Cameroun 2020 ou Cameroun 2021 ?    Mondial Handball : Ce soir à 18h00, le Maroc face au Portugal sans se faire des illusions !    Omar Hilale : la coexistence entre musulmans et juifs est ancrée dans l'ADN des marocains    "Atlantide KM 130 " Rencontre entre l' artiste photographe Imane Djamil et la ville de Tarfaya    SM Le Roi Mohammed VI décoré de la "Legion of Merit, Degree Chief Commander"    Trump décoré du Wissam El Mohammadi    Le Cameroun est prêt    Vaccination anti-covid : Biden dévoile le successeur de Moncef Slaoui    Mohamed Benabdelkader. Forte présence féminine aux postes de responsabilité dans l' administration judiciaire    Laporta, Font et Freixa déclarés candidats officiels à la présidence du Barça    La France sous cloche à 18h Contrôles aux frontières renforcés    L'équipe du Maroc rate son entrée face à l'Algérie    Saad Dine El Otmani : Le Maroc a réalisé des acquis stratégiques dans ses provinces du Sud    Le Groupe d'amitié parlementaire HondurasMaroc réitère son soutien au plan d' autonomie    L'immunité collective contre la Covid-19 pourrait être atteinte début mai    L'OMS s'oppose aux certificats de vaccination pour les voyages internationaux    Retard des vaccins, l'Europe en colère    Biden dévoile un plan de relance de 1.900 milliards de dollars    Lady Gaga et Jennifer Lopez chanteront à la cérémonie d'investiture de Biden    Un dessin de Tintin adjugé au prix record de 3,2 millions d' euros    Evolution du coronavirus au Maroc : 1291 nouveaux cas, 457.625 au total, vendredi 15 janvier 2021 à 18 heures    Compteur coronavirus : 1.291 nouveaux cas confirmés 1.409 guérisons en 24 heures    Maroc-Espagne: contrat pour sécuriser le transport routier des marchandises dangereuses    Industrie pharmaceutique : La FMIIP, désormais fédération sectorielle statutaire externe de la CGEM    Initiative marocaine d'Autonomie: Un fort soutien formulé lors de la conférence ministérielle    Transport de marchandises dangereuses : le Maroc et l'Espagne signent un contrat de jumelage    Larabi Jaïdi : « Des signes de l'amorce d'un début de convalescence se manifestent »    Visite du ministre chinois des Affaires étrangères : la Chine accorde une grande importance à l'Afrique    L'aubaine du Brexit pour l'Europe et les USA    Première promotion de Madaëf Eco6: And the winners are…    Groupe Al Omrane : Près de 7 MMDH investis dans les provinces du Sud    La Mercedes Classe E s'offre un lifting    Jeux video. « 3ich l'game », saison 2    Sénat américain. Les émeutiers voulaient « capturer et assassiner des élus »    Les équipes à suivre de très près    Yasmina Benabdellah : «J'intègre toujours la touche marocaine dans mes projets»    Normalisation? Il n'y a jamais eu vraiment de rupture    Dakhla : Lancement de la première campagne nationale de communication sur le métier de l'architecte    Banque de sang : Des stocks mal exploités, périmés puis détruits !    Maroc-USA : signature d'un mémorandum d'entente pour protéger les biens culturels marocains contre le trafic illicite    Un recueil de Zajal qui promeut la culture de l'égalité des sexes    2020 : Une présence de taille de la question amazighe malgré la pandémie    Bientôt un musée à Laayoune    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Appel à contrer la désinformation
Publié dans Albayane le 01 - 12 - 2020

Le président de la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR), Francesco Rocca, a appelé, lundi, à des efforts ambitieux pour contrer la méfiance et la désinformation visant les vaccins potentiels contre la Covid-19, afin de réussir à mettre fin efficacement à la pandémie.
«Pour vaincre la Covid-19, nous devons également vaincre la pandémie parallèle de méfiance qui a constamment entravé notre réponse collective à cette maladie et qui pourrait saper notre capacité commune de vacciner contre elle», a déclaré M. Rocca lors d'une conférence de presse virtuelle avec des journalistes accrédités auprès de l'ONU à New York.
S'exprimait à la veille de la session extraordinaire de haut niveau de l'Assemblée générale de l'ONU sur la pandémie de la Covid-19, le président de la plus grande organisation humanitaire du monde a noté que des recherches récentes ont fait état d'une baisse inquiétante de la façon dont les gens perçoivent les vaccins, précisant qu'une étude menée par l'Université Johns Hopkins dans 67 pays a révélé que l'acceptation des vaccins avait considérablement diminué entre juillet et octobre de cette année.
Le chef de la FICR a aussi relevé que des niveaux élevés de méfiance ont sapé les efforts de santé publique pour répondre à la Covid-19 dès le départ et ont facilité la propagation du virus dans les pays du monde entier.
A titre d'exemple, a-t-il poursuivi, les recherches de la FICR en Afrique ont constamment documenté une croyance parmi certains selon laquelle le virus est un «problème occidental», tandis que dans les pays occidentaux, de nombreuses personnes refusent de suivre les conseils de santé publique de base.
M. Rocca a appelé les gouvernements à commencer à mettre en place des mesures pour contrer cette méfiance et la désinformation qui l'alimente souvent.
«Bâtir la confiance nécessite un engagement communautaire délibéré et soutenu. Les mesures nécessaires doivent être fondées sur des communications ouvertes fondées sur des preuves et éclairées sur les risques provenant de sources fiables et être en mesure de réagir efficacement aux commentaires de la communauté. Si ces efforts doivent cibler un public aussi large que possible, ils doivent aussi donner la priorité aux groupes les plus vulnérables, marginalisés et à risque», a-t-il estimé.
Le président de la FICR a aussi affirmé la disponibilité de son organisation à «soutenir les efforts des gouvernements pour déployer un vaccin Covid-19, notamment en dirigeant et en soutenant les efforts visant à lutter contre la désinformation et à renforcer la confiance».
«Œuvrer en solidarité n'est pas seulement notre impératif moral, mais c'est aussi le plus logique du point de vue de la santé publique. Le vaccin doit aller là où il est nécessaire, pas seulement là où il peut être acheté «, a conclu M. Rocca. Les vaccins anti-Covid-19 seront une réussite si la désinformation et la méfiance sont combattues dans le même temps, a affirmé lundi le président de la Fédération internationale de la Croix-Rouge et du Croissant Rouge (IFRC), en évoquant aussi des communautés dans l'ignorance d'une pandémie.
«Nous mettons en garde contre toute suggestion selon laquelle un vaccin est en soi suffisant pour mettre fin à cette pandémie. Pour la vaincre, nous devons également vaincre la pandémie parallèle de méfiance», a souligné Francesco Rocca, lors d'une conférence de presse virtuelle.
S'exprimant dans la perspective d'un sommet de dirigeants de la planète, organisé jeudi et vendredi par l'Assemblée générale de l'ONU, le président de l'IFRC s'est notamment inquiété des doutes croissants dans le monde à l'égard des futurs vaccins.
«Selon une étude récente de l'université Johns Hopkins dans 67 pays, l'acceptation d'un vaccin a diminué de manière significative dans la plupart des pays entre juillet et octobre», a-t-il noté. «Le Japon est passé de 70 à 50% d'acceptation, la France de 51 à 38%». Mais la méfiance n'est pas l'apanage des Occidentaux, a-t-il précisé, évoquant notamment huit pays africains (République démocratique du Congo, Cameroun, Gabon, Zimbabwe, Sierra Leone, Rwanda, Lesotho et Kenya).
Dans ces Etats, «nous avons constaté récemment une baisse constante de la perception qu'ont les gens du risque d'infection et de la gravité de la maladie», a indiqué Francesco Rocca. De plus en plus de personnes estiment ainsi que le virus ne peut pas contaminer les jeunes ou les Africains, que la maladie en fait n'existe pas ou qu'elle a disparu.
«Ce n'est pas seulement une question de méfiance, c'est aussi une question d'information», a-t-il dit.
«Il y a toujours des communautés dans le monde qui ne sont pas au courant de la pandémie», a-t-il affirmé. «Par exemple, 10% de réponses au Pakistan à une étude de l'IFRC n'avaient pas connaissance de l'existence du Covid-19», a ajouté Francesco Rocca sans préciser le nombre de personnes interrogées.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.