Assurances: les primes émises en baisse de 6,5% à fin janvier 2021    Recherche biomédicale : c'est parti pour un nouveau défi national !    Devises vs Dirham: les cours de change de ce lundi 8 mars    Laâyoune : saisie de près de 2 tonnes de chira    Oujda : Un individu placé sous surveillance médicale met fin à ses jours    Maroc-USA Examen des moyens de renforcer la coopération culturelle    Voici le nouveau président du FC Barcelone !    Guinée équatoriale : 15 morts et 500 blessés dans des explosions accidentelles dans un camp militaire    Le Maroc, deuxième partenaire commercial africain du Mexique    Indemnité forfaitaire CNSS : Nouvelle vague de bénéficiaires    Prévisions météorologiques pour le lundi 8 mars 2021    Après les troubles au Sénégal, la contestation appelle à de nouvelles manifestations    Manifestants asiatiques et rêve américain    Rencontre avec Mustapha Jmahri autour de la mémoire d'El Jadida    Fatma El Ghalia Charradi, la férue du théâtre et de l' action associative    Ahlam Aboulamal, Une vie rythmée par le monde des arts et du spectacle    La jolie passe de trois du Wydad    Maymouna Amidan, une militante associative de Dakhla dévouée aux personnes vulnérables    Le Raja Casablanca et le Youssoufia Berrechid se quittent sur un nul (VIDEO)    Salma Azzaoui, une sportive marocaine au défi de la rudesse du soccer américain    Quand le Maroco-Allemand, Mohamed Hajib, condamné pour terrorisme, faisait l'apologie des attentats-suicides    Mohamed Essoulimani expose sa dimension spirituelle de la femme    Sahara : Les Nations unies reconnaissent la difficulté de nommer un envoyé spécial    Irak : le pape prie pour les «victimes de la guerre»    Le Bayern rassure sur la blessure de Jérôme Boateng    Recrudescence du variant anglais du Covid : le Maroc referme ses frontières    La promotion des droits sociaux et économiques de la femme au cœur des objectifs majeurs de l'INDH    Exposition: sensualité et audace    «Tisser le temps politique au Maroc»    Le WAC s'approche de la qualification en leader, El Kaabi s'illustre    Déclaration du CA avant le 1er avril    Maroc-Royaume-Uni : une nouvelle route maritime pour contourner les problèmes frontaliers du post-Brexit    Alerte météo: fortes averses prévues au Maroc ce dimanche    La Biélorussie réclame l'extradition de Svetlana Tsikhanovskaïa    Après Espérance -Zamalek : Bencherki en altercation violente avec le coach !    Merkel et son parti voient leur étoile pâlir    Une semaine sous le signe de la stabilité    La femme est appelée à s'affirmer dans les divers registres de la vie sociétale    CNSS : Les crèches privées seront indemnisées    Adoption à la majorité d'un projet de loi organique relatif au processus électoral    L'étape actuelle exige une implication de tous    L'émancipation des femmes passe par casser le «plafond de verre»    Avec « Dilbar », Nora Fatehi dépasse 1 milliard de vues sur Youtube (VIDEO)    CAF / Elections du 12 mars : Ahmed Yahya se retire !    Le Maroc, vice-président du 14e congrès des Nations unies pour la prévention du Crime et la justice pénale    «Sans cesse la langue défait et refait le jeu de son tissage de signes» Lorand Gaspar    SpaceX : Nouvel échec pour la fusée    Le pape célèbre à Bagdad sa première messe publique en Irak    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sahara: La proposition d'autonomie est la solution la plus réaliste et le «polisario» se trouve dans une situation «difficile»
Publié dans Albayane le 14 - 01 - 2021

Götz Schmidt-Bremme, ambassadeur d'Allemagne au Maroc
L'ambassadeur de la République fédérale d'Allemagne à Rabat, Götz Schmidt-Bremme, a affirmé que la proposition d'autonomie présentée par le Maroc reste la « solution la plus réaliste » au différend autour du Sahara marocain, faisant observer que le « polisario » se trouve aujourd'hui dans une situation « difficile ».
Dans un entretien vidéo accordé au journal +Hespress.com+ mis en ligne mardi, le diplomate allemand a relevé qu'il est « difficile de trouver une solution plus réaliste et plus fiable » au différend régional autour du Sahara que la proposition d'autonomie présentée par le Maroc, notant que la communauté internationale s'accorde à qualifier cette proposition de solution réaliste et pratique.
De même, l'ambassadeur allemand a estimé que le refus du « polisario » de négocier la proposition marocaine pourrait constituer un danger pour la région avec la propagation de l'extrémisme violent, indiquant que le front séparatiste se retrouve aujourd'hui dans une « situation difficile » après avoir essuyé deux coups successifs, à savoir les événements du passage d'El Guerguerat et la décision des Etats-Unis de reconnaître la marocanité du Sahara.
Commentant la décision US, l'ambassadeur d'Allemagne à Rabat a déclaré avoir discuté de cette question avec M. David Fischer, l'ambassadeur américain au Maroc, et souligné dans ce contexte que le différend sur le Sahara perdure depuis plus de quarante ans, et qu'il est désormais temps qu'il soit résolu.
En outre, M. Schmidt-Bremme a salué la reprise des relations diplomatiques entre le Maroc et Israël, considérant que le fait que SM le Roi Mohammed VI préside le Comité Al Qods et la présence de plus d'un million de Juifs d'origine marocaine en Israël sont autant de canaux que le Royaume peut utiliser pour avoir un impact dans le dossier du conflit israélo-palestinien.
À cet égard, il a souligné que le Maroc et l'Allemagne partagent la même vision de la solution à deux Etats comme base de règlement du conflit israélo-palestinien.
En réponse à une question sur les investissements allemands dans les provinces du Sud du Royaume, M. Schmidt-Bremme a indiqué que le gouvernement de son pays n'impose aucune restriction ni directive aux entreprises allemandes concernant les régions dans lesquelles elles devraient investir, faisant observer que des entreprises allemandes sont déjà présentes dans la région.
Et de confirmer qu'il n'y a pas de décision officielle allemande ou dans le cadre de l'Union européenne (UE) appelant au boycott des investissements dans le Sahara marocain, soulignant que le partenariat entre le Maroc et l'UE inclut également les régions du sud du Royaume.
Evoquant les relations maroco-allemandes, le diplomate a souligné que le Royaume est le partenaire le plus stable et le plus fiable du Maghreb, notant que les relations entre Berlin et Rabat sont « excellentes et exemptes de problèmes bilatéraux ».
A cet égard, l'ambassadeur de la République fédérale d'Allemagne à Rabat a noté que les échanges commerciaux entre les deux pays ont décuplé au cours des 15 dernières années, indiquant que les entreprises allemandes opérant dans la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, par exemple, ont réussi malgré la pandémie du COVID-19 à développer leur productivité et contribuer au tissu industriel de la région au cours de l'année 2020.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.