Maroc – Mali : Les Lionnes de l'Atlas de nouveau victorieuses face aux Aigles    Marhaba 2021: tarifs adaptés et liaison maritime annoncée avec le Portugal    «Mon histoire avec les médicaments»,une autobiographie de feu Omar Tazi [Chapitre 14]    Rencontre Biden-Sanchez. Un désaveu formel pour le président du gouvernement espagnol    Ammouta : Les Lions de l'Atlas "sont prêts" pour la Coupe arabe    Botola Pro : Le WAC atomise le HUSA    L'Ambassade de France annonce la reprise de la délivrance des Visas à partir du 15 Juin    Le Conseil de gouvernement se tient jeudi: ce qui est prévu    L'Espagne, l'Algérie et les Marocains du Monde !    Le groupe OCP, une signature de qualité    Finances publiques : Tout savoir sur la situation des charges et ressources du mois de mai    Nouveau modèle de développement : les défis du marché des capitaux    La Bourse de Casablanca clôture dans le vert    Société d'aménagement Zenata et Lydec : un partenariat novateur a été scellé    Devises vs Dirham: les cours de change de ce lundi 14 juin    LE POUVOIR ALGERIEN SE FICHE DES RESULTATS DES URNES    Cette région du Maroc s'apprête à accueillir 500.000 touristes israéliens    Palestine: Les colons préparent leur marche, les Palestiniens leur Intifada    L'exercice combiné maroco-américain se déroule dans de parfaites conditions    Au sommet avec Biden, Poutine veut du respect    Benjamin Netanyahu devient un justiciable comme les autres    Dernier jour du sommet : le G7 agit face à la pandémie, le climat et la Chine    Espionnage d'élus : Nancy Pelosi veut entendre des procureurs généraux de Trump    Sahara: la Hongrie soutient officiellement le plan d'autonomie    Crise maroco espagnole. Entre la retenue de la presse marocaine et le déchaînement des journaux ibériques    Le furtif échange entre Sánchez et Biden mal digéré par la presse espagnole    Euro 2020 : Le programme de ce lundi    Médaillée d'or, Btissam Sadini se qualifie pour les JO de Tokyo    Intervention de la Marine royale au large de Tan-Tan    Chebbi après la défaite du Raja: « J'ai commis une erreur »    Décevant encore, Vahid peut remercier d    Sahara. L'Espagne ne veut pas céder de peur que le Maroc revendique Sebta et Melilla    Covid. Nouveaux cas, vaccination...: le bilan de ce lundi 14 juin    Covid-19: le Maroc n'est pas à l'abri d'une rechute, selon un expert    300 Billets gratuits pour les élèves marocains des classes préparatoires    Lycée d'excellence de Benguerir. Plus de 400 élèves admis dans les grandes écoles françaises    Coronavirus. Le vaccin américain Novavax efficace à plus de 90% contre les variants    Voici les bienfaits de cette plante pourtant pointée du doigt    Météo au Maroc: temps assez chaud ce lundi    Saadi Youssef est décédé «Loin du premier ciel»    « Ma ville à moi » sur les planches du Théâtre Mohammed V    Quand la darija devient un moyen d'intégration pour les Subsahariens    Fonds d'aide cinématographique : 21,58 millions de dirhams alloués aux nouveaux projets    Vente aux enchères à Tanger : 54 oe uvres passeront sous le marteau pour la bonne cause    Hassan Rachik: Madih Al Howiyat Al Marina    Retour des MRE : Voici les prix proposés par RAM    La symphonie lumineuse de Florence Arnold    Festival: L'Andalousie vue d'Oujda    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





MAScIR conçoit un dispositif pour le dépistage en temps réel et sans réactifs
Publié dans Albayane le 18 - 05 - 2021


Patients négatifs au Covid-19
Le centre "Digitalisation & dispositifs micro-électroniques intelligents" de la Fondation MAScIR, relevant de l'Université Mohammed VI Polytechnique, a mis au point un dispositif pour le dépistage en temps réel et sans réactifs des patients négatifs au Covid-19.
"Ce dispositif portable et miniaturisé, présente plusieurs avantages, notamment l'absence de réactifs ou de préparation spécifique pour la réalisation du test et l'obtention du résultat sur Smartphone en moins de 20 secondes", a indiqué MAScIR dans un communiqué.
Il s'agit d'un dispositif électronique, miniaturisé, portable et connecté basé sur la technologie de la spectroscopie proche infrarouge (FT-NIR), couplée à des modèles embarqués d'intelligence artificielle, qui permet de dépister en moins de 20 secondes l'absence du Covid-19 dans un échantillon nasopharyngé, précise la même source.
Une fois mis au point, le dispositif a été testé au niveau du laboratoire avec l'appui de l'Hôpital Militaire de Rabat et l'Institut Pasteur de Casablanca, relève le communiqué, notant que MAScIR a déposé un brevet en septembre 2020 puis a soumis le dispositif pour validation auprès du Laboratoire de recherche et d'analyses médicales de la Gendarmerie Royale (LRAM) qui en a évalué les performances conformément à la norme NF EN ISO 15189 : 2012.
Cette évaluation, qui a concerné 585 échantillons et mis en évidence une sensibilité de 94% et une spécificité à 70%, a fait l'objet d'un rapport de vérification des performances de la méthode "Rapid Covid-19 IR" élaboré par les experts du LRAM, a souligné la même source.
Le premier prototype du "Rapid Covid-19 IR" réunit tous les critères de performance nécessaires pour le dépistage des patients négatifs au SARS-CoV-2 dans les échantillons biologiques nasopharyngés.
La Direction du Médicament et de la Pharmacie (DMP) a affirmé, suite à l'examen du dossier technique et du rapport d'évaluation du LRAM, que ce dispositif présente l'avantage d'être utilisé pour ce type de dépistage, poursuit le communiqué, précisant que le "Rapid Covid-19 IR" a été développé dans une logique de screening à grande échelle pour aider à augmenter la capacité globale de dépistage et accompagner la reprise progressive de l'activité économique.
"Plusieurs dispositifs ont été déployés depuis deux mois au niveau des sites du Groupe Azura. Le +Rapid Covid-19 IR+ développé par la Fondation permet à cet acteur agricole de premier plan, de réaliser quotidiennement un dépistage de ses salariés afin de garantir la sécurité sanitaire sur l'ensemble de ses sites et d'assurer la continuité de son activité", d'après MAScIR.
Le centre "Digitalisation & dispositifs micro-électroniques intelligents" a entrepris, à l'instar de l'ensemble des centres de la Fondation MAScIR, dès le début de la crise sanitaire mondiale due au SARS-CoV-2, l'étoffement de l'arsenal des solutions permettant de réduire le risque sanitaire en renforçant la prévention.
"Fort de son expérience de plus d'une dizaine d'années dans le développement de dispositifs microélectroniques d'analyse en temps réel et sans réactifs, et technologie de rupture et de pointe, ce centre a été primé plusieurs fois à l'international", conclut le communiqué.
MAScIR est un centre de recherche relevant de l'Université Mohammed VI Polytechnique, ayant le statut de fondation, qui a pour objet de promouvoir et de développer au Maroc des pôles de recherche et développement répondant aux besoins du pays en technologies avancées, notamment dans le secteur de la biologie médicale.
Avec une vocation et une ambition de soutenir activement l'innovation au profit du tissu économique et industriel national et de contribuer ainsi à la sécurité énergétique, alimentaire et sanitaire du Maroc, la Fondation MAScIR dispose de ressources humaines qualifiées et d'équipements à la pointe de la technologie.
A ce jour, MAScIR a pu déposer près de 190 brevets avec des extensions au niveau régional africain, produire quelques 700 articles scientifiques dans des revues de renommée internationale et mener plus d'une centaine de projets et réalisations auprès d'industriels nationaux et étrangers, montrant ainsi sa maturité et ses capacités en matière de recherche scientifique et de recherche appliquée.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.