La France veut inscrire la question du Sahara au menu du sommet euro-méditerranéen    Référendums en Ukraine: Les alliés de Kiev ne reconnaissent pas les résultats    Un économiste décrypte la décision de BAM pour relever le taux directeur    Exercices russo-algériens : la Russie tente de rassurer le Maroc !    Météo Maroc : le temps qu'il fera jeudi 29 septembre 2022    Sommet arabe : l'émissaire algérien raillé après avoir quitté le Maroc en toute hâte    Maroc : Arrestation de 7 personnes pour escroquerie de demandeurs de visa    Musique andalouse. Un Festival à la confluence des cultures marocaine, ibérique et judaïque    Un programme chargé pour le festival international du film de femmes de Salé    Mondial 2022: quels seront les joueurs écartés ? Regragui aurait tranché    Prince Héritier Moulay Hassan KiteSurf World Cup 2022 : Deux Marocains briguent le championnat du monde    La Bourse de Casablanca finit dans le rouge ce mercredi    Akhannouch s'est entretenu avec le Premier ministre Fumio Kishida    Covid-19 au Maroc: le bilan de ce mercredi 28 septembre    Ksar El-Kébir: un bilan de 19 morts après la consommation d'alcool frelaté    Sahara marocain: la Fondation France-Maroc appelle Paris à clarifier sa position    Joe Biden doit dire si les Etats-Unis sont derrière les fuites sur Nord Stream, fulmine la Russie    Afghanistan: Un accord avec la Russie pour l'approvisionnement en blé et en carburant    Des parlementaires péruviens reprochent au président son aventure avec le polisario    Services marchands non financiers: plus de la moitié des patrons s'attend à une embellie    Casablanca: le forum économique maroco-saoudien se tiendra le 4 octobre    Les Parlements marocain et panafricain saluent la reprise de ses fonctions    «Le Maroc d'exception : Terre de diversité et de fraternité»    Les Marocains appelés à vacciner leurs animaux de compagnie    Le Brésil surclasse la Tunisie !    Le Maroc en amical face à la Seleção !    Guillaume Musso à Rabat    Botola Pro D1 / 4e Journée : Le choc WAC-RSB décalé au dimanche    Le peuple marocain célèbre jeudi l'anniversaire de SAR la Princesse Lalla Asmaa    Criminalité: un présumé trafiquant de drogues abattu par la police à Fès    Une première dans la province d'El Jadida, une vingtenaire donne naissance à des quadruplés    Ahmed Réda Chami plaide pour une territorialisation de l'action du CESE    Le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane devient Premier ministre    Fenêtre FIFA septembre 2022 : Clap de fin    Industrie pharmaceutique: Signature d'un contrat-programme, 16.000 emplois attendus    La fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus accompagne les enfants des anciens condamnés dans le cadre de la loi antiterroriste    Pourquoi la France macronnienne nourrit-elle tant d'ambiguïté à l'endroit du Maroc ?    Palestine : Trois Palestiniens tués par Israël    Microdata améliore son chiffre d'affaires semestriel, hausse de 15,6%    L'icône intemporelle fête son grand retour    Questions à Mohamed El Hassouni, fondateur du théâtre nomade: «Maintenant le théâtre nomade se consacre vraiment à la formation»    2ème Short Festival de Marrakech : 4 films projetés en ouverture    Interview avec Abderrahmane Chabib : « Le Maroc a plus d'opportunités à saisir avec le nouveau gouvernement italien »    Subventions : Le cinéma et le livre pris au piège de l'argent public    Hommage à Houssein Miloudi : Une oeuvre singulière, intense et plurielle    Le doublé de Lionel Messi face à la Jamaïque (VIDEO)    "Les Impériales 2022" célèbre les marques, les agences et les campagnes qui ont brillé en 2020 et 2021    Maroc-UE : Entretien téléphonique entre Ursula von der Leyen et Aziz Akhannouch    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Nicaragua : Arturo Cruz interpellé à son retour des Etats-Unis
Publié dans Albayane le 07 - 06 - 2021


Nabil EL BOUSAADI
C'est à croire que Daniel Ortega, qui est à la tête du Nicaragua depuis 2007, fait tout ce qu'il faut pour faire parler de lui bien au-delà des frontières de son pays car avant même de déclarer s'il allait se porter candidat ou non pour un quatrième mandat, ce dernier s'est attelé à faire le vide autour de lui en écartant tous ceux qui oseraient formuler le souhait d'occuper le fauteuil présidentiel à l'issue des prochaines élections.
C'est à ce titre, d'ailleurs, que le tribunal électoral nicaraguayen constitué de magistrats proches du Front Sandiniste de Libération Nationale (FSLN, gauche), le parti au pouvoir, a déjà écarté de la compétition électorale le Parti de la Restauration Démocratique (PRD, Evangélique) et le Parti Conservateur (PC, droite) alors même que ce dernier est l'un des plus anciens partis du Nicaragua.
Si, après l'éviction des deux partis précités, la première personne à faire les frais de cette purge dès le moment où elle a, officiellement, fait part de son intention de participer au scrutin présidentiel du 7 novembre prochain, a été la journaliste Cristina Chamorro qui a « écopé » d'un mandat d'arrêt suivi d'une « assignation à résidence », le second a été Arturo Cruz, 67 ans, qui s'était déclaré, il y a deux mois déjà, candidat à la prochaine présidentielle, au nom de l'Alliance Citoyenne pour la Liberté (CXL, droite).
Mal lui en prit car ce dernier a été arrêté, ce samedi 5 juin, à l'aéroport de Managua, dès sa descente d'un vol en provenance des Etats-Unis alors même que la veille, il avait signalé, sur son compte « Twitter » qu'il était en train d'étudier la possibilité de retirer sa candidature du fait d' «intimidations » orchestrées par le pouvoir. Le motif de son arrestation tel qu'invoqué par le ministère public est que l'intéressé ferait « l'objet d'une enquête de la police nationale car il y aurait de forts indices laissant croire qu'il aurait attaqué la société nicaraguayenne et les droits des peuples ».
Après cette arrestation, la police nationale qui a indiqué qu'elle menait « toutes les procédures d'enquête pertinentes a tenu à préciser qu'elle remettra l'intéressé « aux autorités compétentes » pour la détermination « des responsabilités pénales » du moment que ce dernier a été arrêté en application de la loi pour la défense des droits des peuples et de la souveraineté votée en décembre dernier et punissant « les actes qui portent atteinte à l'indépendance (et) à la souveraineté » du pays.
Mais, de l'avis du Centre nicaraguayen des droits de l'Homme (Cenidh), l'arrestation d'Arturo Cruz, qui fut ambassadeur du Nicaragua entre 2007 et 2009, sous un gouvernement sandiniste avant d'en démissionner et de reprendre ses activités universitaires à l'Institut Centraméricain d'Administration des Affaires (INCAE), répondrait plutôt à une « stratégie perverse » du gouvernement de Daniel Ortega et constituerait une « persécution politique » destinée à intimider tous « les ennemis » du régime. Mais le principal reproche qui a été fait, cette fois-ci, à Arturo Cruz est qu'il s'était rendu aux Etats-Unis à une date indéterminée et sans même informer les « autorités » du motif de son déplacement.
Cette double-arrestation dont ont fait l'objet, en l'espace d'une semaine, la journaliste Cristina Chamorro et l'ancien diplomate Arturo Cruz a poussé Julie Chang, la responsable du Bureau des affaires de l'hémisphère occidental au département d'Etat américain, à déclarer, sur son compte « Twitter », que « sous Ortega, le Nicaragua est devenu un paria international qui s'éloigne de plus en plus de la démocratie » avant d'ajouter que « les Etats-Unis demandent la libération immédiate » d'Arturo Cruz.
Le tombeur de la dynastie des Somoza va-t-il se plier aux injonctions des Etats-Unis alors même que, sous Ronald Reagan, Washington avait mis le Nicaragua sous embargo et soutenu, par l'entremise de la CIA, les « Contras » – mouvement d'opposition armé – contre le Front Sandiniste de Libération Nationale ?
Pas sûr du tout mais en partant du fait que les voies de la politique sont, très souvent, plus impénétrables que celles du Seigneur, attendons pour voir...


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.