Sécurité financière. L'impôt, premier pilier de la souveraineté    CAN Maroc U23. Le tirage au sort des éliminatoires prévu ce jeudi 18 août    Maroc. Ces numéros qu'il faut avoir en cas d'urgence    Récit de vie : Gabriel BANON se raconte    Revue de presse quotidienne de ce lundi 15 août 2022    Carburants : Nouvelle baisse des prix à la pompe    Chine : L'usine Tesla de Shanghai a produit un million de véhicules en trois ans    Convention de partenariat : La famille de l'enseignement bénéficie de plus de 140.000 voyages subventionnés par autocars    Afghanistan: les talibans célèbrent le premier anniversaire de leur retour au pouvoir    USA: Un mort et 4 blessés dans une fusillade en Arizona    USA: Un homme se tue après avoir percuté une barricade près du Capitole    La récupération d'Oued Eddahab, une étape riche en nobles valeurs de patriotisme    Coupe Davis: Le Maroc s'offre l'Algérie et le billet du Groupe ll    Jeux de la solidarité islamique: Participation marocaine : Mi-figue, mi-raisin    Berkane : Célébration du sacre de la RSB en Coupe du Trône    Ceuta : 11 mineurs marocains tentant de traverser le Détroit de Gibraltar secourus    Vahid Halilhodzic a peine débarqué déjà sollicité    Le Maroc félicité par le CPS pour la réussite de la formation destiné aux observateurs électoraux de l'UA    Des journées de sensibilisation à Dakhla sur la protection du littoral    Marrakech : Un adolescent abuse sexuellement de sa cousine de 5 ans    Casablanca : 8 ans de réclusion criminelle pour un repris de justice qui a tué son ami    Saïdi Resorts : Nass El Ghiwane fait vibrer jeunes et adultes    23ème festival cèdre universel du court-métrage à Ifrane    Subvention : À la rescousse des salles de cinéma    Premier League : Chelsea - Tottenham (2-2) Un match spectaculaire, une fin de match musclée et inhabituelle    La météo pour ce lundi 15 août    Le vaccin contre la Covid-19 aurait moins d'effets secondaires chez les femmes enceintes    6 millions de jeunes de moins de 24 ans, un atout si nous le voulons !    Cours des devises du lundi 15 août 2022    Kitesurf : Le «Dakhla Downwind Challenge» de retour pour une 7e édition    Norvège: deux véhicules tombent à l'eau après l'effondrement d'un pont    Météo : les températures prévues pour ce lundi 15 août 2022    Tanger-Tétouan-Al Hoceima: Les retenues des barrages en déficit de 306 millions de m3 par rapport à 2021    Tanzanie : La Fondation Mohammed VI des Ouléma remet les prix de la 3e édition du concours coranique    Égypte: 41 morts et 14 blessés dans l'incendie d'une église    Polisario : Bachir Mustapha Sayed tacle Brahim Ghali sur la «guerre contre le Maroc»    Céréales ukrainiennes: Un premier navire de l'ONU prêt à partir    Une délégation du Congrès américain arrive à Taïwan dans la foulée de la visite de Pelosi    Le Polisario : «Il est trop tôt pour parler de trêve» avec le Maroc    Oued Eddahab, le « Tanger du Sud Marocain »    Accords d'Abraham : Le sommet anniversaire annulé    Kénitra : Le soulèvement de 1954, une épopée héroïque    Egypte: L'incendie d'une église au Caire fait 41 morts    « Into The Wild » : électro et techno in the house    Art contemporain : Mustaqbal, les artistes de demain    Danse : Meknès déroule son freestyle    « Casa del Mar » repère architectural à valeur historique    Salman Rushdie sous ventilateur après avoir poignardé, pourrait perdre un œil    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



ONU: La tragédie des enfants utilisés dans les conflits armés doit cesser
Publié dans Albayane le 21 - 11 - 2021

Un Editorial signé par Virginia Gamba, Guy Ryder et Rob Williams
A l'occasion de la journée internationale pour l'élimination du travail des enfants, trois responsables onusiens et de la société civile ont joint leurs voix, dans un appel pour interpeller la communauté internationale sur l'urgence de mettre fin à la tragédie des enfants qui sont recrutés et utilisés dans les conflits armés.
« La communauté internationale s'est engagée à mettre un terme au recrutement et à l'utilisation des enfants dans les conflits armés d'ici 2025 », ont souligné, dans un éditorial, Virginia Gamba, représentante spéciale du SG de l'ONU pour les enfants et les conflits armés, Guy Ryder, directeur général de l'Organisation internationale du travail (OIT) et Rob Williams, président directeur général de War Child UK.
Ils ont, à cet égard, relevé que des parties au conflit "exploitent" la situation de plus en plus précaire des enfants pour les obliger à rejoindre des groupes armés, notant que la journée internationale pour l'élimination du travail des enfants représente à juste titre une "excellente" opportunité pour que la communauté internationale prenne des mesures concrètes afin d'accélérer les efforts visant l'éradication de ce fléau.
Ce cri du cœur rappelle la tragédie et les supplices que subissent au quotidien des enfants vulnérables dans les camps de Tindouf, au Sud-est de l'Algérie, aux mains de leur tortionnaire, le groupe séparatiste le "polisario" qui les enrôle de force dans ses milices armées.
Cet appel survient trois semaines après l'alerte retentissante par l'ambassadeur, représentant permanent au Maroc auprès des Nations Unies, Omar Hilale, à la communauté internationale pour sauver les enfants des camps de Tindouf de leur enrôlement et leur exploitation militaire par le groupe armé séparatiste, le "polisario".
Intervenant devant la presse internationale suite à l'adoption par le Conseil de sécurité de la résolution 2602 sur le Sahara marocain, l'ambassadeur avait dénoncé un "crime de guerre" par excellence et indiqué que l'enrôlement militaire des enfants est interdit par toutes les conventions et traités internationaux, ainsi que par la Charte des Nations Unies, la Charte des droits de l'homme et les pactes des droits politique, économique et social.
Cette pratique est également interdite en vertu de la Convention internationale sur les droits de l'enfant de 1989, les principes de Vancouver et les principes de Paris, a-t-il rappelé, ajoutant qu'une nouvelle résolution du Conseil de sécurité (2601), qui parle des enfants dans les conflits, condamne l'enrôlement militaire des enfants.
M. Hilale a fait également observer que cette même résolution demande aux Etats de prendre les mesures nécessaires pour mettre fin à cet enrôlement et protéger les enfants pour leur assurer l'éducation dont ils ont besoin, notant toutefois qu'"au lieu de donner aux enfants des stylos, des pinceaux et de leur apprendre à chanter, le +polisario+ leur apprend l'atrocité, l'assassinat" et la façon de manier une kalachnikov ou une machette et "le martyr" tout comme Daech et Al-Qaïda.
"Tout cela se passe dans le territoire d'un Etat membre qui a signé tous les traités, conventions et textes des Nations Unies sur les enfants", a souligné l'ambassadeur, relevant que l'Algérie "devra rendre des comptes".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.