Après la visite de Belani, Singapour salue le plan marocain d'autonomie au Sahara    Aid Al-Adha: La demande estimée à environ 5,6 millions de têtes d'ovins et caprins    Mort de Shireen Abu Akleh: Washington accuse Israël à demi-mots    Météo Maroc: temps assez chaud ce mardi 5 juillet    MRE: Ammor interpellée sur la cherté des billets de voyage    Sahara : L'Algérie accuse le Maroc de «saboter les efforts» de De Mistura    Jeux Méditerranéens (Taekwondo) : Fatima-Ezzahra Aboufaris et Omar Lakehal remportent la médaille d'argent    Moody's change la perspective du Maroc de « négative » à « stable »    Femmes au Maroc : Le verdict du Comité CEDAW est tombé    JM Oran 2022 : Maroc 4-2 Turquie ! Les Lionceaux sur le podium (vidéo)    L'opposition moque de« chaises musicales »    Le Conseil de sécurité publie la réponse de Hilale à son homologue algérien    La contribution sociale de solidarité sera maintenue en 2023    Lekjaa affirme le retour de Ziyech    Pedro Sanchez : « L'Espagne et l'Europe doivent être solidaires avec le Maroc »    Formule E : Edoardo Morata remporte l'E-Prix de Marrakech 2022    Une convention pour la réalisation des travaux d'aménagement de la voie de «Taddart»    « Le plan d'autonomie offre des pouvoirs législatifs exclusifs à la Région »    Sahara : Singapour appuie le plan marocain d'autonomie    Espagne : des «drones sous-marins» pour acheminer de la drogue interceptés    La MAP lance sa nouvelle webradio thématique « Samaoui », dédiée à l'art Gnaoui    Le drame de Mellilia : Pedro Sanchez n'a rien à reprocher au Maroc    « Morocco Now »: des Japonais saluent les avancées du Maroc    Intempéries : Les Australiens piégés par les pluies torrentielles    Evolution du coronavirus au Maroc. 941 nouveaux cas, 1 226 246 au total, lundi 4 juillet 2022 à 15 heures    [Alerte météo] Vague de chaleur (38 à 45°C) du mercredi au samedi    Les étudiants en médecine haussent le ton    Le dirham se déprécie face à l'euro et au dollar du 23 au 29 juin (BAM)    Malhounyat. Le Festival international de l'art du Malhoune de retour à Azemmour    Rabat Salé : Mémoire et ICESCO signent un nouveau partenariat    Pedro Sanchez : l'Espagne et l'Europe doivent être solidaires avec le Maroc    Tétouan: des mesures sécuritaires spéciales pour le mariage de Nouâmane Belaiachi    Vidéo - La politique marocaine de l'Algérie expliquée par la boxe    Lancement de la célébration de Yaoundé capitale de la culture du monde islamique    La High Line Art de New York expose une sculpture de la Marocaine Meriem Bennani    Le film néerlando-marocain «Marokkaanse Bruiloft» rafle deux prix à Rabat    Les 24 hélicoptères AH-64 Apache seront livrés au Maroc en 2023    Chambre des conseillers: séance plénière mardi consacrée à la politique générale    La Fondation Mohammed VI pour la Protection de l'Environnement à Lisbonne pour la 2e conférence de l'Océan    Le roi félicite le président américain à l'occasion de l'Independence Day    Les Lionnes de l'Atlas réalisent l'essentiel face au Burkina faso    Jazzablanca: Sur la Scène Casa Anfa, Erik Truffaz et Maâlem Hamid El Kasri ont ravi le public    Le Maroc abrite la Supercoupe de la CAF entre le WAC et la RS Berkane    Ligue féminine des champions : Le Maroc officiellement organisateur de l'édition 2022, l'AS FAR qualifiée d'office    Nabila Rmili appelle à accélérer la cadence de traitement des autorisations d'urbanisme    Education : Il était une fois le Baccalauréat !    Joe Biden a reçu un message du roi Mohammed VI    Egypte : le vice-président de la BEI se félicite de l'achèvement réussi de la ligne 3 du métro du Caire    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La Galerie A2 accueille l'exposition onirique des «Agitateurs»
Publié dans Albayane le 13 - 01 - 2022

Pour inaugurer sa programmation 2022, la Galerie A2 présente l'univers onirique des « Agitateurs », proposé par le duo surprenant, Patrick Lowie et Bilal Faris. L'exposition des œuvres sculpturales réalisées par les «Agitateurs» se déroulera le jeudi 20 janvier prochain. Elle sera agrémentée par une lecture-performance de Patrick Lowie autour de ses chroniques de Mapuetos et son dernier roman Le rêve de l'échelle.
Les sculptures sont conçues avec des agitateurs en bois réservés pour touiller le café et du fer galvanisé, elles prennent des formes inattendues, fruits de l'imaginaire des deux acolytes.
A l'origine de ces imprévisibles créations, une rencontre étonnante entre deux mondes et deux cultures, une association que rien ne laisser présager !
Patrick Lowie est un homme de lettres Belge, connu au Maroc dans le domaine de l'édition et de l'associatif. Un pays où il est installé depuis une vingtaine d'années. «Je suis un homme de voyages et de rêves. Très influencé par l'onirisme, je crée depuis de longues années un univers qui m'est propre », se plait-il à dire. Il dévoile aujourd'hui au public, un autre de ses nombreux talents, cette fois-ci relevant du travail manuel et de la création artistique matérielle. Une activité qu'il pratique dans un quasi-anonymat depuis 2012.
Bilal Faris, quant à lui, découvre son penchant artistique dans des circonstances «malheureuses», mais pas tant que ça ! Marocain, natif de Casablanca, il pratique avec passion le sport et notamment le football. Il exerçait comme serveur dans un salon de thé. La crise sanitaire vient bouleverser son mode de vie. A cause du confinement, il perd son emploi. « Très vite, nous avons décidé de nous associer pour donner un nouvel élan aux Agitateurs », raconte-t-il. Le jeune homme se découvre un savoir-faire, prend plaisir à créer des formes et des couleurs. Il comprend qu'il est artiste, et de nouveaux horizons s'offrent à lui.
L'alchimie entre les deux artistes opère : des premières ventes, des commandes et aujourd'hui, une exposition. La nouvelle collection se divise en deux catégories : la série Art, des réalisations originales issues de leurs imaginaires et la série Lights, des luminaires destinés à la décoration.
C'est avec beaucoup d'entrain, qu'ils entament cette nouvelle année : s'attaquer à des créations plus monumentales – toujours avec les mêmes matériaux –


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.