Le roi adresse ses condoléances aux membres de la famille d'Yves Coppens    Coronavirus au Maroc: 3.235 contaminations ce samedi, plus de 100 cas graves    USA: Biden signe une loi historique pour restreindre l'accès aux armes à feu    Maroc : Les e-visas au grand bonheur des professionnels du tourisme    Manuel Albares : La position de l'Espagne sur le Sahara "très claire" et "souveraine"    Maroc. Smeia dévoile en avant-première la nouvelle Série 7 et le X7    African Lion : l'hôpital militaire de campagne prend soin des habitants de Taliouine    Assaut à Melilla/Nador: Pedro Sanchez accuse les "mafias" de trafic d'êtres humains    Mali: l'armée annonce avoir «neutralisé» plus de soixante djihadistes    FRMF: plusieurs joueurs du WAC et du Raja lourdement sanctionnés    Tirage des éliminatoires / CAN de Beach Soccer 2022 : Le Maroc affronte la Côte d'Ivoire    Equipe nationale : Coach Vahid, de plus en plus, sur un siège éjectable!    Hakim Ziyech aurait choisi sa prochaine destination    L'ONCF déploie son plan Eté 2022    Mohamed Mehdi Bensaid testé positif au covid-19    Saad Lamjarred enflamme un mariage en Egypte (VIDEO)    Yassine Esqalli : né d'une simple curiosité, le voyage de 50 mille km parcouru à...vélo    Appel à la mobilisation pour accompagner le retour des MRE    L'international marocain Zakaria Aboukhlal signe à Toulouse    La junte algérienne vit mal la participation tunisienne à l'exercice «African Lion 2022»    ONMT. Le «Light Tour» fait sensation à Sao Paulo    Mme Akharbach : Les doubles standars contribuent à « antagoniser les opinions publiques »    Latifa Akherbach : «Les doubles standards antagonisent les opinions publiques et renforcent l'incompréhension entre les sociétés»    Températures prévues pour le dimanche 26 juin 2022    Maroc-Algérie : Omar Hilale saisit le Conseil de sécurité et le SG de l'ONU    Fusillade à Oslo: la police enquête sur un « acte terroriste »    Le jeune pianiste marocain Marouan Benabdallah anime avec brio un concert à Rome    Sécurité alimentaire mondiale : lettre ouverte des Ambassadeurs et Chefs de mission près le Royaume du Maroc    Insolite : un Marocain de 68 ans fait Amsterdam-Dakar à vélo !    Maroc : des instigateurs d'un vaste réseau d'immigration clandestine arrêtés    L'aéroport Mohammed V de Casablanca dans le Top-5 des aéroports «les plus améliorés» au monde    Fouzi Lekjaa réélu à la tête de la FRMF pour un troisième mandat    CA de l'Agence Maroc PME: Hausse importante des réalisations 2021    USA: Biden fustige la décision de la Cour suprême sur le droit à l'avortement    Paris : Ouverture du 17e Salon de l'immobilier marocain «SMAP Immo»    Irlande : L'histoire du Maroc présentée dans la cathédrale Christ Church de Dublin    Lutte anti-terroriste: La coopération entre le Maroc et les Nations Unies "forte et fructueuse"    La météo pour ce samedi 25 juin 2022    Assaut de clandestins subsahariens sur Mellilia: le bilan s'alourdit    Classement 2022 des World Airport Awards : L'aéroport Med V de Casablanca au Top 5    Les jeunes astronomes à l'honneur lors de la 10e édition du festival d'astronomie d'Ifrane    C'est parti pour la première édition de l'évènement « Anfa Park en fête » (VIDEO)    Seul le courage paiera [Par Jamal Berraoui]    Soirée à Dublin sous le signe de la culture et de l'histoire du Maroc    Ouverture à Rabat du Bureau de formation de l'ONU contre le terrorisme    Hilale saisit le Conseil de sécurité et le SG de l'ONU sur les silences, les mensonges et les obstructions de l'Algérie    Nuit des musées et des espaces culturels : C'est parti pour la première édition !    Le Maroc propose d'installer une usine d'engrais au Guatemala    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le Zénith cyclopéen du tourisme
Publié dans Albayane le 15 - 05 - 2022


Ainsi parlait Rachid Dahmaz...
Saoudi El Amalki
«Ainsi parlait Zarathoustra...» est une œuvre magistrale du philosophe allemand, Friedrich Nietzsche. Elle avait bouleversé la pensée de l'Occident et remettait l'homme en question. Zarathoustra se retirait dans la montagne et revenait pour parler à tout le monde et dire sa célèbre citation : «Vouloir libère ! Deviens ce que tu es !».
«Ainsi parlait Rachid Dahmaz...», lors de la présentation du bilan de son mandat, à la tête du Conseil Régional du Tourisme (CRT) d'Agadir Souss-Massa. Face à une imposante assistance guillerette, l'air serein et olympien, il égrenait fièrement le chapelet de son check-up de performances, à travers une projection limpide, admirablement réalisée par de jeunes concepteurs de la région.
En dépit de la crise sanitaire qui ébranlait la planète pendant plus de deux années d'affilée, il mettait du punch et de la verve à la besogne, amoureusement secondé par un rucher laborieux, avec la sève d'Asma Oubou, reine de la ruche en panache. «Vous savez, le tourisme est telle la rose de lymphe, mais parsemée d'épines!», tonnait-il avec désolation pour une destination dont le procès faisait déplorer une longue léthargie de plus de vingt ans, par rapport à un produit qu'on n'est pas parvenu à faire éclore. Preuve à l'appui et stats aidant, il passait en revue la chronologie décadente d'un secteur bâti avec cœur et métier, par une flopée d'opérateurs de haut calibre, au GRIT et par la suite, au CRT.
«Remercier est un acte de noblesse !», s'émeut Rachid Dahmaz, devant la pléiade de bâtisseurs des deux structures : Cherkaoui, feu Achengli, Ghissassi, Ohayon et feu Belahcen au «défunt» GRIT, juste après le CPTA, mené avec brio par Laaroussi, gouverneur de la préfecture d'Agadir Ida Outanane, à l'époque. Puis, fut créé le CRT auquel avaient, tour à tour, succédé Scally, Oummani, Benhammane et Marrache. A tout ce beau monde, il rendit un vibrant hommage pour ses services loyaux déployés pendant de longues décennies et son sens de combat et de vision.
«Le style c'est l'homme!», disait un jour, Georges-Louis Leclerc de Buffon de l'académie française, afin de caractériser la manière de voir, de gérer et de s'y prendre de tel ou tel pass-président et professionnel de tout ce parcours de construction. Il faudrait bien reconnaître, au passage, que la confection des statuts de la phase transitoire des CRT de la nation, fut sans ambages, l'œuvre inédite de Saïd Skalli, le baobab incontesté du secteur. Cependant, il importerait également d'avouer, sans nulle fioriture non plus, que Rachid Dahmaz, actuel président en fin du blanc-seing, eut marqué sa traversée en auréole, quoique dans la galère, en raison de la pandémie. Jamais le CRT n'a vu passer d'aussi réel intellectuel de polyvalence et d'universalité d'exception, tel qu'il eut été au sein d'un entourage dont la gratitude fait défaut, bien que la probité et la bravoure ne disparaissent guère du domaine, chez nombre de vaillants combattants.
Tout au long de son discours dont se dégageait une profonde fibre de camouflet, subtilement enveloppé par une forte charge d'optimisme en l'avenir, Rachid Dahmaz, en fin érudit de la rhétorique à la fois empreinte d'émotion et d'engagement, eut le mérite de faire montre d'exemplarité digne de panthéon de grandeur que par la suite, vint encenser les yeux larmoyants, l'épouse de feu Belhassan, la sommité du secteur dont peut-être, le sort ingrat fut identique à celui du président sortant. Victor Hugo, l'éminent romancier du 19ème siècle, cher à Rachid Dahmaz, se plaisait de réitérer cette maxime de haute portée d'humanisme : «La suprême bassesse de toute flatterie est d'encourager l'ingratitude !».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.