DEPF : De fortes incertitudes persistent sur la relance sectorielle    فيروس كورونا : 2117 إصابة جديدة وثلاث وفيات في 24 ساعة الأخيرة    Maroc : 573 personnes interpellées pour des fraudes lors du baccalauréat    Des milliers de personnes contre l'Otan à Madrid, ville hôte de son prochain sommet    Le pôle DGSN/DGST poursuit le démantèlement des réseaux criminels de l'émigration, arrête 57 subsahariens et reçoit l'hommage officiel de Pedro Sanchez    Abdelhamid Sabiri affiche ses ambitions    Promulgation de la charte révisée: vers une levée de l'embargo contre le Mali    Un militant politique et des droits humains attaché à ses valeurs et idéaux    Exploration spatiale : A cause d'un problème de logiciel, la Nasa reporte le lancement de la mission Psyche    Akharbach: «Les doubles standards contribuent à antagoniser les opinions publiques»    Salé : Le CN du Scoutisme Hassania Marocain tient sa session extraordinaire    L'Opinion : Selon nos voisins de l'Est, tout Marocain est un espion !    Une tentative de passage en force qui a coûté la vie à 23 Subsahariens    La situation épidémiologique au 26 juin 2022    Rabat : Etat d'alerte dans les centres sociaux    Diaspo #245 : Mahmoud Chouki, un Marocain amoureux de la musique et de la Nouvelle-Orléans    Hôtellerie. Les filiales marocaines du groupe Fram bientôt en liquidation    Le Roi Mohammed VI félicite le président de Madagascar à l'occasion de la fête nationale de son pays    Le Roi Mohammed VI félicite l'Émir qatari Cheikh Tamim Bin Hamad Al-Thani    Cinquante-neuf migrants d'origine africaine interpellés entre Tétouan et Fnideq    Juventus Academy Maroc et Ariston Maroc lance «Action Foot»    Botola Pro D1 : La 29e journée se joue dans sa totalité mercredi prochain    Sidi Kacem / Zegota : Les valeurs de la bonne éducation au centre d'un colloque    Bourita: «la coopération entre le Maroc et les Nations Unies est forte»    Une délégation de députés marocains à Johannesburg pour prendre part aux travaux du Parlement panafricain    OMS: la variole du singe n'est pas actuellement une urgence sanitaire mondiale    Botola Pro : Le WAC à un point du titre national    Quand Rabat vibre aux rythmes de Gnaoua et Musiques du monde    La grogne des festivals de cinéma!    L'IRCAM célèbre le 18è anniversaire de l'homologation ISO    Début du sommet du G7 en Bavière – « plan Marshall » pour l'Ukraine    Températures prévues pour le lundi 27 juin 2022    Ryanair annule des vols en Belgique, en France et en Espagne suite à une grève d'hôtesses et stewards    Cartier Saada : un déficit de 25,5 MDH    Futsal: La sélection marocaine progresse au 10ème rang mondial    Annulations de vols aux USA: Echange d'accusations entre les compagnies aériennes et les autorités    Le Maroc et le FMI négocient une nouvelle ligne de liquidité    Transition énergétique : Le Maroc, fournisseur majeur d'hydrogène vert d'ici 3 ans    Summer 2022 : Les Marocains de plus en plus séduits par les destinations sans visa    Magazine : Soyons fous, aimons l'art    Festival / Electro : Dakhla into the wild    Photographie : L'abstraction vue par Abdelkader Badou    Ce n'est pas sur le fronton de la scène du Marrakech du rire qu'on lira « Castigat ridendo mores »    Le ministère du Tourisme dément l'annulation de la gratuité du transport pour ses fonctionnaire    Le temps qu'il fera ce dimanche 26 juin 2022    Le président sénégalais Macky Sall salue la participation d'une forte délégation du Maroc à la célébration du Centenaire de la disparition de Cheikh El Hadj Malick Sy    Le Gnaoua Festival Tour un Succès Populaire Grandissant Porté Par Les Alizés    Manuel Albares : La position de l'Espagne sur le Sahara "très claire" et "souveraine"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les Palestiniens attachés à l'espoir légitime d'instaurer un Etat indépendant
Publié dans Albayane le 17 - 05 - 2022


Les Palestiniens ont commémoré, dimanche, dans les territoires occupés, la bande de Gaza, en Israël et dans la diaspora, le 74e anniversaire de la Nakba, réaffirmant leur attachement à la résistance pour faire face à la politique d'occupation israélienne et aux desseins de judaïsation des territoires palestiniens. Cette année, la commémoration de la Nakba intervient dans un contexte d'escalade des tensions de la part des forces d'occupation, exacerbées par l'intervention violente de la police israélienne lors des obsèques de la journaliste d'Al Jazeera Shireen Abu Akleh, tuée alors qu'elle couvrait une opération de l'armée israélienne à Jénine, en Cisjordanie occupée. Sous le signe « Assez de 74 ans d'injustice et de la politique de deux poids, deux mesures », plusieurs événements publics et activités culturelles et artistiques ont été organisés dans toute la Palestine occupée, appelant à mettre fin à l'injustice et à la division et à cimenter l'unité palestinienne face aux agressions israéliennes continues contre le peuple palestinien. Le programme de ces manifestations a démarré par la décision du président palestinien Mahmoud Abbas de hisser le drapeau de l'Etat de Palestine aux sièges des institutions gouvernementales civiles et sécuritaires et l'ensemble des bâtiments des services publics, en commémoration du 74e anniversaire de la Nakba. Les Palestiniens ont également observé 74 secondes de silence, symbole de la Nakba, suivis de sirènes et de signes de deuil dans les mosquées et les églises, et à travers la chaîne de télévision nationale et les radios locales. Ils ont organisé une manifestation en Cisjordanie occupée, ayant débuté par une marche depuis la tombe de Yasser Arafat jusqu'à la place Al Manara, au centre de Ramallah, alors qu'une marche similaire a été organisée lundi dans la Bande de Gaza. Par ailleurs, une campagne en ligne a été lancée, réaffirmant que le droit des Palestiniens au retour dans leur territoire est sacré et imprescriptible. Le président Mahmoud Abbas a déclaré, à cette occasion, que l'attachement au territoire palestinien, en dépit des contraintes, difficultés et autres "crimes brutaux de l'occupation", est la meilleure réponse à la Nakba et à "la mentalité du nettoyage ethnique, de la colonisation et la judaïsation ». Il a réaffirmé l'attachement du peuple palestinien à ses droits légitimes, en particulier le droit à l'autodétermination et à l'établissement d'un Etat indépendant avec Al-Qods occupée comme capitale, tout en mettant en avant le droit au retour et à une solution juste à la question des réfugiés palestiniens sur la base de la résolution 194 de l'Assemblée générale des Nations unies et de l'Initiative arabe de paix. Le président palestinien a en outre appelé la communauté internationale à "rompre son silence et à mettre fin à sa politique de deux poids, deux mesures, qui a permis à Israël de commettre ses crimes contre le peuple palestinien, à ignorer les droits des Palestiniens et à saper tout effort de paix". Par ailleurs, le Conseil national palestinien a indiqué, dans un communiqué, que « le peuple palestinien est aujourd'hui encore plus attaché à ses droits nationaux et plus déterminé à rejeter la réalité de l'occupation, le contrôle du territoire et les agissements visant à empêcher l'établissement d'un Etat palestinien indépendant avec Al-Qods comme capitale ». « Notre peuple a réussi dans le passé à contrer de nombreux projets visant à dissoudre sa cause nationale », a poursuivi le conseil, relevant que grâce à l'unité du peuple, sa résistance et le programme de l'Organisation de la Libération de la Palestine, il a été possible de récupérer la cause palestinienne. Le conseil a, dans ce sens, réaffirmé l'attachement du peuple palestinien à ses droits soutenus par des dizaines de résolutions internationales, appelant à mettre fin à la division, l'unité étant une condition essentielle à la victoire. Tout au long de la souffrance du peuple palestinien, cette question demeure au cœur des pensées des Marocains et des préoccupations Royales, traduites par les efforts déployés par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Président du Comité Al-Qods, pour soutenir cette cause et défendre les droits légitimes du peuple palestinien à la liberté et à l'instauration d'un Etat palestinien indépendant dans les frontières de 1967, avec Al Qods-Est comme capitale. Le Maroc a toujours veillé à soutenir les droits inaliénables du peuple palestinien, à défendre le statut historique et juridique de la ville sainte et à soutenir la résilience des Maqdissis face aux politiques systématiques de judaïsation, à travers le rôle pionnier joué par l'Agence Bayt Mal Al-Qods, dans divers domaines sociaux, sanitaires, éducatifs, culturels et autres. La cause palestinienne bénéficie également d'un grand soutien de la part du peuple marocain, incarné tout au long de l'histoire du conflit palestino-israélien par les immenses manifestations organisées à travers le Royaume en soutien au peuple palestinien dans sa lutte pour obtenir ses droits légitimes. Selon le Bureau central palestinien des statistiques, le nombre de réfugiés palestiniens enregistrés auprès de l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) s'élevait, jusqu'en décembre 2020, à environ 6,4 millions, dont 28,4% vivent dans les 58 camps de l'office, répartis dans 10 camps en Jordanie, 9 en Syrie, 12 au Liban, 19 en Cisjordanie et 8 dans la bande de Gaza. Ces estimations, rappelle le Bureau central palestinien des statistiques, ne tiennent pas compte des réfugiés non enregistrés, à savoir les Palestiniens qui ont été déplacés après 1949 et durant l'année 1967 en raison de la guerre.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.