Sécurité financière. L'impôt, premier pilier de la souveraineté    CAN Maroc U23. Le tirage au sort des éliminatoires prévu ce jeudi 18 août    Maroc. Ces numéros qu'il faut avoir en cas d'urgence    Récit de vie : Gabriel BANON se raconte    Revue de presse quotidienne de ce lundi 15 août 2022    Carburants : Nouvelle baisse des prix à la pompe    Chine : L'usine Tesla de Shanghai a produit un million de véhicules en trois ans    Convention de partenariat : La famille de l'enseignement bénéficie de plus de 140.000 voyages subventionnés par autocars    Afghanistan: les talibans célèbrent le premier anniversaire de leur retour au pouvoir    USA: Un mort et 4 blessés dans une fusillade en Arizona    USA: Un homme se tue après avoir percuté une barricade près du Capitole    La récupération d'Oued Eddahab, une étape riche en nobles valeurs de patriotisme    Coupe Davis: Le Maroc s'offre l'Algérie et le billet du Groupe ll    Jeux de la solidarité islamique: Participation marocaine : Mi-figue, mi-raisin    Berkane : Célébration du sacre de la RSB en Coupe du Trône    Ceuta : 11 mineurs marocains tentant de traverser le Détroit de Gibraltar secourus    Vahid Halilhodzic a peine débarqué déjà sollicité    Le Maroc félicité par le CPS pour la réussite de la formation destiné aux observateurs électoraux de l'UA    Des journées de sensibilisation à Dakhla sur la protection du littoral    Marrakech : Un adolescent abuse sexuellement de sa cousine de 5 ans    Casablanca : 8 ans de réclusion criminelle pour un repris de justice qui a tué son ami    Saïdi Resorts : Nass El Ghiwane fait vibrer jeunes et adultes    23ème festival cèdre universel du court-métrage à Ifrane    Subvention : À la rescousse des salles de cinéma    Premier League : Chelsea - Tottenham (2-2) Un match spectaculaire, une fin de match musclée et inhabituelle    La météo pour ce lundi 15 août    Le vaccin contre la Covid-19 aurait moins d'effets secondaires chez les femmes enceintes    6 millions de jeunes de moins de 24 ans, un atout si nous le voulons !    Cours des devises du lundi 15 août 2022    Kitesurf : Le «Dakhla Downwind Challenge» de retour pour une 7e édition    Norvège: deux véhicules tombent à l'eau après l'effondrement d'un pont    Météo : les températures prévues pour ce lundi 15 août 2022    Tanger-Tétouan-Al Hoceima: Les retenues des barrages en déficit de 306 millions de m3 par rapport à 2021    Tanzanie : La Fondation Mohammed VI des Ouléma remet les prix de la 3e édition du concours coranique    Égypte: 41 morts et 14 blessés dans l'incendie d'une église    Polisario : Bachir Mustapha Sayed tacle Brahim Ghali sur la «guerre contre le Maroc»    Céréales ukrainiennes: Un premier navire de l'ONU prêt à partir    Une délégation du Congrès américain arrive à Taïwan dans la foulée de la visite de Pelosi    Le Polisario : «Il est trop tôt pour parler de trêve» avec le Maroc    Oued Eddahab, le « Tanger du Sud Marocain »    Accords d'Abraham : Le sommet anniversaire annulé    Kénitra : Le soulèvement de 1954, une épopée héroïque    Egypte: L'incendie d'une église au Caire fait 41 morts    « Into The Wild » : électro et techno in the house    Art contemporain : Mustaqbal, les artistes de demain    Danse : Meknès déroule son freestyle    « Casa del Mar » repère architectural à valeur historique    Salman Rushdie sous ventilateur après avoir poignardé, pourrait perdre un œil    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La Russie et la Chine dans le viseur du G7
Publié dans Albayane le 26 - 06 - 2022

C'est sur fond de guerre en Ukraine et d'insécurité alimentaire mondiale que s'est ouvert ce dimanche, pour trois jours, au Schloss Elmau, dans les Alpes bavaroises, sous la présidence du chancelier allemand Olaf Scholz et avec pour mot d'ordre « Progrès pour un monde juste », le sommet du G7 qui réunit l'Allemagne, la France, le Royaume-Uni, l'Italie, le Japon, le Canada et les Etats-Unis et auquel participera, en visioconférence, le président ukrainien Volodymyr Zelensky.
Ce sommet étant une occasion pour le chancelier allemand de redorer son blason en montrant qu'il reste capable de faire avancer les grands dossiers internationaux en dépit des critiques qu'il avait essuyées lorsque l'Allemagne – trop dépendante du gaz russe – avait longtemps tergiversé avant de critiquer ouvertement l'offensive lancée par Moscou contre Kiev, le dirigeant allemand a affirmé, dès mercredi dernier, devant les députés du Bundestag que son pays continuera « à soutenir massivement l'Ukraine » sur les plans financier, économique, humanitaire, politique et, bien entendu, militaire en lui livrant les armes dont elle aura besoin.
Lui emboîtant le pas, Lars Klingbeil, le co-président du Parti Social-Démocrate (SPD) a déclaré qu' «après 80 ans de retenue, le pays a aujourd'hui un nouveau rôle à jouer dans le système de coordination internationale (car) au cours des dernières décennies, l'Allemagne a acquis une grande confiance». Mais, en considérant, néanmoins, que cette confiance s'accompagne ipso facto « d'une attente», le dirigeant du SPD reconnait que l'Allemagne se doit de «répondre à cette attente».
Ayant comme principal objectif, selon une haute responsable de la Maison Blanche ayant requis l'anonymat, d'accentuer la pression sur la Russie pour « montrer (le) soutien collectif » apporté à l'Ukraine par les sept puissances mondiales précitées, ce sommet se penchera, également, sur les pratiques « toujours plus agressives » de la Chine en matière économique et commerciale et sur la question de l'explosion du coût de l'énergie dans le monde.
Mais en affirmant que, dans ce sillage, l'OTAN présentera un nouveau « concept stratégique » qui mentionnera les défis posés par la Chine », la responsable américaine n'a pas indiqué si en marge de la réunion de l'OTAN qui se tiendra à Madrid, du 28 au 30 Juin, le président Joe Biden ne s'entretiendra pas en tête-à-tête avec son homologue turc Recep Tayyip Erdogan qui menace de bloquer l'adhésion de la Finlande et de la Suède à l'alliance atlantique même si Washington reste « optimiste » sur la possibilité de trouver un accord avec Ankara.
Il sera procédé, en outre, au cours de ce sommet, au lancement, d'un « partenariat dans les infrastructures » à destination des pays moins développés, censé être une réponse aux lourds investissements chinois partout dans le monde. Raison pour laquelle les membres du G7 ont invité l'Argentine, l'Inde, l'Indonésie, le Sénégal et l'Afrique du Sud à se joindre à eux lors de leur prochain sommet en Espagne.
Et si, par ailleurs, la cheffe de la diplomatie canadienne, Mélanie Joly qui s'est entretenue vendredi avec ses homologues du G7, s'attend à ce que la famine et le passage sécuritaire des réfugiés ukrainiens soient les principaux sujets de discussion, le Premier ministre Justin Trudeau, bien qu'étant convaincu que la priorité doit être accordée à la guerre d'Ukraine, a promis de mettre, également, au centre de ses rencontres internationales, les effets dévastateurs du changement climatique particulièrement autour des nations insulaires éloignées, là où les infrastructures résistent difficilement aux catastrophes naturelles et où les efforts de reconstruction nécessitent des années.
Ce sommet du G7 débouchera-t-il, comme convenu, sur des « propositions concrètes pour augmenter la pression sur la Russie » et réaffirmer le soutien clair et sans équivoque apporté à l'Ukraine par Washington et ses alliés européens ou ne fera-t-il qu'ajouter de l'huile sur un brasier fumant au risque de donner lieu à une violente explosion qui pourrait, dans sa déflagration, emporter tout le Vieux Continent, voire même s'étendre bien au-delà ?
Attendons pour voir...


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.