Conflit israélo-palestinien : la session du Conseil de sécurité de l'ONU sera tenue dimanche    Célébration du 65ème anniversaire de la création des Forces Armées Royales (FAR)    Météo/Maroc: temps peu nuageux au Royaume ce vendredi    Coupes de la CAF : Missions périlleuses pour le WAC et le Raja en déplacement    Israël-Palestine: L'ONU déplore l'impact "dévastateur" du conflit sur les enfants    France/Covid: Les députés valident une rallonge budgétaire de 7,2 mds d'euros    Nouvelle destination probable pour Mohamed Ihattaren    Le Maroc réitère son rejet des mesures israéliennes affectant le statut juridique d'Al-Qods    Les cours mondiaux des produits alimentaires poursuivent leur envolée    Driss Lachguar: L'USFP est depuis toujours un parti responsable qui place les intérêts du pays avant les siens    Le groupe socialiste à la Chambre des conseillers condamne le comportement du gouvernement espagnol    Le FEC ouvre une ligne de crédit de 2,2 MMDH pour la région de Fès-Meknès    Solidarité, développement social, égalité, famille... Tu parles !    Le ministère de la Santé optimiste sur la situation épidémiologique    La SNRT a affiché une tendance haussière pendant le Ramadan    "La femme dans le cinéma marocain, devant et derrière la caméra": L'hommage mérité aux comédiennes et cinéastes marocaines    La Londonienne Dua Lipa sacrée " meilleure chanteuse " aux Brit Awards    L'événement culturel «Mois du patrimoine 2021» en mode virtuel à Dakhla    Fermeture des salles de cinéma : Les exploitants lancent un appel au ministre El Ferdaous    Ce vendredi à 19h00, le WAC face au Mouloudia d'Alger : Le Wydad en mission pour assurer le retour    Livre. Danse avec les riches    Equipe nationale : Deux matches de préparation en juin prochain    Foot africain : Hector Cuper sélectionneur de la RDC    La Russie veut franchir un nouvel cap dans sa reconquête de l'espace    Corruption: La loi n°19-46 publiée au B.O    Coronavirus au Maroc: 238 nouveaux cas et 513 guérisons en 24H    La prestation d'Amine Harit contre le Herta Berlin    60 ans des relations diplomatiques entre le Maroc et le Chili: Riche programmation culturelle dans les universités chiliennes    En Espagne, appels à empêcher Brahim Ghali de fuir le pays et que des mesures soient prises à cet effet    UEFA : La finale de la Ligue des champions déplacée d'Istanbul à Porto    L'encours des bons du Trésor devrait s'établir à 617,5 MMDH au 19 mai    Marché des changes : le dirham se déprécie de 0,33% face à l'euro    Migration : La CEA se penche sur la reconnaissance des compétences africaines au Maroc    Madaëf Eco6-Tamuda Bay: le CRI, l'APDN et Madaëf s'allient    Huawei : le Maroc favorable pour accélérer le développement de l'école numérique    Agressions israéliennes contre les Palestiniens : La Chine appelle l'Etat hébreu à la retenue    Botola Pro: résultats, classement et buteur / 16ème journée    Prime 4-Replay: Voici le montant remporté par l'équipe de Hassan FOULANE...    BVC : la confiance envers les actions à un plus haut    SM le Roi, Amir Al-Mouminine, accomplit la prière de l'Aïd Al-Fitr    Météo/Maroc: temps généralement stable ce jeudi 13 mai    Des couleurs à retrouver pour la couture traditionnelle    Message de Mahmoud Abbas au roi Mohammed VI    M'Barek Bouderka relate l'histoire étonnante d'un jeune résistant (VIDEO)    Aïd Al-Fitr au Maroc: un virologue craint un « remake » du scénario de l'Aïd Al-Adha    Le Gabon veut intégrer le Commonwealth    Laâyoune: La désalinisation pour assurer l'essor de la région    «Aywad»: un hymne à la vie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





De l'amazighité en l'an 2010
Publié dans Albayane le 01 - 08 - 2010

L'évolution de l'amazighité durant l'année 2010 est marquée, essentiellement, par le lancement, le premier mars, de la chaîne de télévision «Tamazight» (La 8). Evénement historique qui constitue une satisfaction de l'une des principales revendications de la mouvance amazighe au Maroc. C'est le Ministre de la Communication, M.Khalid Naciri qui a procédé au lancement de la chaîne par des salutations amazighes «AZUL FELLAWEN» (Salut à vous). Ce canal sert de vecteur à la création artistique, littéraire, intellectuelle…amazighe. Il se veut un moyen de communication et d'information destiné à un pan de la société marocaine, en l'occurrence les amazighophones.
Parallèlement au lancement de la chaîne amazighe, il faudrait souligner que les manifestations socioculturelles portant sur la promotion, la revalorisation et le développement de l'amazighité dans ses multiples facettes, ont connu un essor remarquable : rencontres, festivals, journées de réflexion, commémorations et autres célébrations sont l'œuvre d'ONG amazighes. Les activités ont permis de dresser le bilan, pointer les lacunes et les défaillances et formuler un ensemble de propositions et de recommandations à même de permettre à l'amazighité de recouvrir la place qui est sienne dans le paysage culturel, médiatique, et politique national.
C'est dans cette perspective que les ONG amazighes ont demandé que soit clarifiée la place dédiée à l'amazighité au niveau du système éducatif national, renforcée la politique d'intégration de l'amazighité dans le paysage audiovisuel national et enfin, reconnue la dimension amazighe de l'identité nationale dans les textes fondateurs du Royaume du Maroc. C'est le cas des ONG mais aussi de cadres politiques qui revendique la protection juridique de l'amazighité et sa reconnaissance dans la constitution du Royaume. Citons à titre d'exemples les positions claires du PPS, du MP et du PRE qui, lors de leurs congrès et dans leur littérature, ont mis l'accent sur la nécessité de reconnaître l'amazighité dans la constitution du Royaume.
Au niveau de la presse écrite, l'année 2010 se caractérise par la publication, dans des quotidiens partisans, de pages dédiées à la langue et à la culture amazighe. C'est le cas notamment d'Al Bayane, Bayane Al Youm, Rissalat Al Oumma, Al Mounataf, Al Alam…En plus des périodiques amazighes tels Agraw Amazigh, Le Monde Amazigh et Tawiza. Cette presse œuvre, dans la sérénité, pour permettre aux citoyens marocains de découvrir une des facettes de leur patrimoine civilisationnel et identitaire, renouer avec leurs racines et surmonter un ensemble de malentendus et de préjugés obsolètes.
Côté recherche académique, il faudrait souligner le travail accompli par l'Institut Royal de la Culture Amazighe dont le nombre de publication avoisine les 150 titres, tous portant sur le patrimoine amazigh.
L'on peut affirmer, sans parti pris, que l'évolution de l'amazighité est un fait palpable. L'amazighité est un chantier riche qui demande du temps, des engagements et des efforts que cadres politiques, associations amazighes et ONG sont sensés déployer. Beaucoup de travaux restent à réaliser. Cependant la réhabilitation de l'amazighité est lancée. Il faudrait que chacun, sans complexe, y apporte sa brique. C'est un chantier de fierté en construction.
L'amazighité devra être appréhendée sous l'angle de la citoyenneté et des droits. Il est inconcevable qu'elle devienne un cheval de bataille politique ou objet de polémique stérile. C'est un pan de notre mémoire collective nationale qui doit être développé et sauvegardé. Il en va de notre spécificité identitaire et de notre apport original à la civilisation humaine.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.