Bassin hydraulique de Sebou : Un taux de remplissage des barrages de 74%    VIDEO. Casablanca: le parc de la Ligue arabe comme vous ne l'avez jamais vu    Federer estime que « les athlètes ont besoin d'une décision » sur la tenue des JO    Newcastle-Manchester City : un match fou (VIDEO)    L'acteur marocain Hammadi Ammor n'est plus    L'artiste marocain Hammadi Ammor n'est plus    Maroc/Météo: Temps passagèrement nuageux ce samedi 15 mai    Josep Borell : L'UE suit de près la situation des droits de l'homme en Algérie    Fiorentina : Sofyan Amrabat n'est pas satisfait    Les confidences de Munir El Haddadi sur son choix pour le Maroc    Palestiniens censurés, nouvelles conditions d'utilisation de Whatsapp... dans la "Chronique Geek" de la semaine    CNOM : "Génétique et sport : l'impact de l'hérédité sur la performance sportive"    MCA-WAC (1-1) : Le Wydad victime de la VAR, de l'arbitre et de la CAF    Le roi Mohammed VI ordonne l'envoi d'une aide humanitaire d'urgence à Gaza et en Cisjordanie    Hirak: Les Algériens dans la rue malgré la répression    Manifestation à Casablanca après la prière du vendredi en solidarité avec la Palestine    Affaire Ghali : la plainte du Club des avocats transmise au parquet de l'Audiencia Nacional    65e anniversaire des Forces armées royales : message de fidélité et de loyalisme de la famille des FAR au Roi    Maroc/Covid-19: le bilan de ce vendredi 14 mai    Un politologue espagnol porte plainte contre Brahim Ghali    Afghanistan : attentat dans une mosquée près de Kaboul    Agadir : interpellation d'un individu pour publication d'un contenu violent    La crise des réfugiés rohingyas «ne doit pas tomber dans l'oubli», selon le HCR    La COP26 se tiendra en présentiel à Glasgow (président)    En vertu d'arrêtés conjoints publiés au BO, des sociétés étrangères autorisées à créer des fermes aquacoles à Dakhla    Maroc : Le CESE préconise une nouvelle organisation du souk hebdomadaire    Un séparatiste du «Polisario» lance un appel au meurtre visant des policiers marocains    Changement d'heure: voici quand le Maroc va repasser à GMT+1    Affaire Brahim Ghali : le silence du gouvernement espagnol est «contre-productif»    L'antitrust italien inflige une amende de 102 millions d'euros à Google    Santé connectée: A consommer avec modération !    Transport maritime: programmation d'une liaison spéciale entre Tanger et Algésiras    Covid-19 : l'OMS appelle à renoncer à vacciner les enfants pour donner les doses aux pays défavorisés    Podcast: Punk, en toute transparence    Secousse tellurique de 4,1 degrés dans la province de Driouch    Usurpation de l'identité visuelle du parlement européen : Les eurodéputés s'attaquent aux manoeuvres du Polisario    Secousse tellurique de 4,1 degrés dans la province de Driouch    Japon : l'état d'urgence élargi face à la pandémie    Rabat : Goethe-Institut organise une exposition autour de la migration du 17 mai au 04 juin    Météo Maroc: temps assez stable sur une majeure partie du pays ce vendredi    Célébration du 65ème anniversaire de la création des Forces Armées Royales (FAR)    Coupes de la CAF : Missions périlleuses pour le WAC et le Raja en déplacement    Israël-Palestine: L'ONU déplore l'impact "dévastateur" du conflit sur les enfants    La SNRT a affiché une tendance haussière pendant le Ramadan    "La femme dans le cinéma marocain, devant et derrière la caméra": L'hommage mérité aux comédiennes et cinéastes marocaines    La Londonienne Dua Lipa sacrée " meilleure chanteuse " aux Brit Awards    L'événement culturel «Mois du patrimoine 2021» en mode virtuel à Dakhla    SM le Roi, Amir Al-Mouminine, accomplit la prière de l'Aïd Al-Fitr    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Déclaration commune sur la constitutionnalisation de l'Amazigh et du mécanisme de suivi : Un partenariat inédit entre le PPS et des composantes du Mouvement amazigh
Publié dans Albayane le 03 - 06 - 2011

150Une première nationale ! Pour la première fois, un parti politique marocain signe un accord de partenariat avec un tissu associatif. Le Parti du progrès et du socialisme vient de cueillir le fruit de plusieurs années d'engagement conséquent pour la promotion de la culture amazighe, dont le jalon a été lancé depuis près de quatre décennies.
Mercredi dernier, le Secrétaire général du PPS, lors d'un colloque national sur la constitutionnalisation de la question amazigh, a signé un accord de partenariat avec 7 associations de cette composante du peuple marocain.
Il s'agit des structures suivantes :
Le Réseau AZTA, la Confédération des associations amazighes du Nord, l'Observatoire amazigh des droits et des libertés, l'association AMIFA, l'association TAMAYNOUT, l'Asssociation de la recherche et de l'échange culturel et l'association TAMOUNT N'YAFOUS. Le document a été paraphé, respectivement, par Mohamed Nabil Benabdallah, Ahmed Arahmouch, Mohamed Chami, Ahmed Assid, Abdelkader Ameziane, Dr Hassan Id Belkacem, Imad Al Maniari et Mohamed Hamdayne.
L'accord signé a été sanctionné par un communiqué commun entre les cadres et potentialités du mouvement amazigh, qui instaure « les mécanismes à même de promouvoir la langue et la culture amazighes dans la vie publique» .
Il décline les positions communes entre les partenaires sur «la constitutionnalisation de la langue amazighe et les mécanismes idoines pour le renforcement de son usage dans la vie publique ».
Les cinq points d'accord concerne les actes suivants ;
- L'instauration de la langue amazighe en tant que langue, culture et identité dans les domaines de l'enseignement, de la communication et de la justice, ainsi que dans les volets socioculturel, communal, régional et dans tous les secteurs vitaux. Cette intégration ne saurait être normalisée et connaître le succès sans les garanties juridiques que lui confère la Constitution en tant que loi supprême du pays.
- La Constitution du Royaume doit reconnaître toutes les composantes de l'identité nationale, au cœur de laquelle se trouve l'Amazigh, en tant qu'élément civilisationnel ancestral qui a préservé la spécificité marocaine à travers l'histoire du Maroc et a contribué amplement par des apports au patrimoine universel. Cette reconnaissance de la pluralité de l'identité marocaine, qui exclut tout anathème d'une de ses composantes, devra refonder le patriotisme marocain.
- L'égalité entre les Marocains dicte la constitutionnalisation de la langue amazighe, en tant que langue officielle, à côté de la langue arabe, en tant que legs commun de tous les Marocains.
- La constitutionnalisation du principe de défense de la culture nationale, matérielle et symbolique, avec toutes ses composantes, y compris les monuments historiques exposés au pillage et à la destruction.
- La constitutionnalisation de l'institution publique chargée de la culture amazighe, en tant qu'institution nationale en lui attribuant les compétences lui permettant de jouer son rôle dans le processus de mise à niveau de l'Amazigh et de son institutionnalisation à tous les niveaux.
Signalons que les signataires de ce partenariat inédit ont convenu, à la fin, de créer un Comité national commun, qui restera ouvert à d'autres potentialités, en tant qu'observatoire et force de propositions militante afin de faire le suivi de la constitutionnalisation de l'Amazigh et accompagner son rayonnement dans toutes les sphères de la vie.
Rappelons que le Forum national, organisé par le Parti du Progrès et du Socialisme, en partenariat avec associations amazighes, a été placé sous le signe de «l'Amazighité dans la constitution: quels enjeux et quelles mesures procédurales?». Présidé par le secrétaire général du PPS, Nabil Benabdallah, ce forum avait pour objectif «de soutenir la constitutionnalisation de l'amazighité, expliquer les raisons de cette revendication et mettre en exergue son impact positif sur la vie quotidienne des Marocains».
Dans son discours d'introduction, Nabil Benabdellah a souligné que l'objectif est d'adopter une «position commune sur la question de l'identité amazighe”, soulignant la nécessité de constitutionnaliser l'amazighité et d'en reconnaitre le caractère officiel».
Représentant l'Observatoire amazigh des droits et libertés, Ahmed Assid a indiqué, dans une déclaration à la MAP, qu'il s'agit d'une rencontre de coordination entre le PPS et certaines associations amazighes visant à mettre l'accent sur les exigences de l'amazighité dans la constitution.
Ce forum offrait également l'occasion pour engager une réflexion sur les moyens permettant la mise en application du contenu de la constitution relatif à l'identité amazighe ainsi que sur les mécanismes assurant sa préservation en tant que langue et culture civilisationnelle, a-t-il souligné.
Selon plusieurs intervenants au forum, ce partenariat est le fruit de l'engagement conséquent du PPS sur la question amazighe, vieux de 40 ans et sans cesse renouvelé.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.