Covid-19: Fin de la deuxième vague Omicron au Maroc (ministère)    Réforme de la santé : le gouvernement activera les ressorts la loi-cadre    Les enjeux de la visite annoncée de Yaïr Lapid au Maroc    ONU-Palestine : Appel pour une enquête sur le meurtre de trois Palestiniens    Brésil : "Monsieur l'agent, on n'a rien à manger"    CAF : Ce mercredi, lancement officiel de la '' Super League Africaine'' par Motsepe et Infantino    CAF/ CAN féminine : Le Maroc organisateur de la prochaine édition (2024)    Le Raja trouve des difficultés à se séparer de l'un de ses joueurs    Célébration de la « Journée du migrant » : Entre acquis et défis des temps futurs    Vague de chaleur attendue vendredi et samedi au Maroc    Vaccins contre le Covid: L'UE et Moderna anticipent les livraisons    L'Algérie et la Russie en exercices militaires près de la frontière avec le Maroc    Egypte : une nouvelle étudiante poignardée à mort par un camarade éconduit    Ukraine: La vente du cargo de céréales au Liban annulée    Bourse de Casablanca: Ouverture en légère hausse    Gravement malade, Brahim Ghali aurait été évacué à l'étranger    Tanger Med : Marhaba 2022 se déroule « dans de bonnes conditions », un pic attendu fin août    Cours des devises du mercredi 10 août 2022    USA: Comprendre la perquisition lundi au domicile de Donald Trump    Biden paraphe la ratification des adhésions de la Finlande et la Suède à l'Otan    Vidéo. Sebta: arrestation de 2 personnes à bord d'une embarcation avec 600 Kg de haschich    Journée nationale du migrant: Le CCME soutient les initiatives des Marocains du monde envers leurs régions    Réunion ce Mercredi pour Ziyech à Londres    Le détail des exportations marocaines au 1er semestre    Québec : La piste de meurtre privilégiée dans la mort d'un étudiant marocain    Ligue des Champions de la CAF : Le WAC et le Raja exemptés du premier tour préliminaire    Badr Banoun marque son premier but avec Qatar SC    Vahid : « J'y suis, je reste ! »    Hôpital: accord sur les rémunérations en retard des médecins    Charte de l'investissement, réforme de la santé, PLF 2023 : Les dossiers chauds de la rentrée parlementaire    Budget 2022 : En l'absence de sortie à l'international, le Trésor poursuit le recours au marché intérieur    Dari Couspate s'implante en Europe    La Marine Royale porte assistance à 23 marins pêcheurs au large de Casablanca    Lutte contre les incendies : Le Maroc se dote de trois nouvelles Canadair    Interview avec Rita Al Khayat : Pour créer, le cinéaste a besoin de la liberté intérieure    Histoire : Les archives des Cahiers d'El Jadida remises aux Archives du Maroc    La Zaouia Habria Derquaouia tient son 120ème moussem    Un film marocain sorti en 2016 continue de reçevoir des prix    Le monde a soif    Météo: les prévisions du mercredi 10 août    Accidents de la circulation: 12 morts et 2.210 blessés en une semaine    La revue de presse du mercredi 10 août    Pourquoi Hamid Chabat s'est absenté de la 1ère réunion de la Coalition pour la démocratie    PLF-2023 : Donner un nouvel élan à l'emploi    Les murales forcent l'admiration par leur esthétique    Maroc : La SNRT ouvre ses portes aux associations des Marocains du monde    Célébration de « Baba Achour »    Le moussem de Moulay Abdellah Amghar revient après deux ans de suspension    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Ramadan en famille
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 14 - 10 - 2005

Chez Halima Assali, Ramadan est un mois sacré où l'on respecte les us et les coutumes marocaines. Entre Rabat et Khénifra, sa ville natale, elle ne ménage aucun effort pour bien mener ses deux carrières. Celle de membre jugé actuellement des plus influents au sein du MNP et celle de «woman farmer» très proche de la terre. Native de Khénifra, cette jeune mère de deux filles est particulièrement liée à la terre. «Avant d'entrer dans la sphère politique, l'agriculture ainsi que l'élevage sont les deux secteurs que je maîtrise le mieux. D'ailleurs, et quand je suis à Khénifra, je me lève quotidiennement tôt pour veiller sur notre ferme. Il faut dire que durant ce mois sacré, c'est plutôt la grasse matinée !», raconte avec amabilité Halima Assali. Et d'ajouter : «Ramadan est également un mois de sérénité et de spiritualité où l'on tient à accomplir son devoir envers Dieu. J'accorde également une partie de mon temps à la lecture du Coran ». Et c'est bel et bien à Khénifra où elle préfère passer ses journées ramadanesques avec sa petite famille. Tenant à consolider davantage les liens familiaux, Halima Assali invite quotidiennement ses proches et ses amis à venir déguster ses plats et autres délices préparés selon la manière khénifrie. «Nous passons généralement nos soirées ramadanesques entre familles. Ce sont là des moments de convivialité que l'on aime bien partager avec nos amis, nos proches et nos voisins», dit-elle.
En fait, l'hospitalité est une seconde nature chez cette femme originaire du Moyen Atlas qui accueille chaleureusement ses convives d'ici et d'ailleurs. «Nous venons d'inviter des amis suisses à partager avec nous le repas du Ftour. Devant les plats présentés, ils sont restés bouche bée. Pour eux, nous sommes de vrais gourmands !», lance Halima Assali tout en riant. En fait, les gens de Khénifra sont connus pour leurs générosité et l'accueil chaleureux qu'ils réservent à leurs invités.
Les vieilles recettes de cette région sont ainsi de plus en plus admirées durant ce mois-ci, notamment «Zemmita» : «C'est vraiment une pure spécialité de la région que l'on continue toujours à préparer avec la même façon et surtout avec la même passion que nos grands-mères. On commence d'abord par griller le blé, puis le moudre finement. Après, nous ajoutons à cette farine du miel, du beurre et un peu de thym et nous la coupons en petits morceaux que l'on sert avec un bon verre de thé. «Zemmita» est un vrai délice que seules les femmes de Khénifra peuvent réussir !».
Cordon bleu, Halima Assali saisit cette occasion pour dévoiler le secret de l'une des recettes qu'elle maîtrise le mieux, Baghrir. «C'est simple comme bonjour ! Il suffit de mettre dans un mixeur de la semoule, un œuf et de l'eau gazeuse. Le tour est joué et vos crêpes sont singulièrement appétissantes ! », lance-t-elle. Côté politique, Halima Assali est sans conteste une députée qui se veut l'interprète des aspirations de sa région. En 2002, lors des élections législatives, elle a été en seconde place sur la liste nationale du Mouvement Populaire. Ceux qui connaissent de très près cette fervente militante au sein de la formation politique de Mahjoubi Aherdan savent qu'elle a été responsabilisée depuis son jeune âge. C'est ainsi qu'à peine 18 ans, la jeune épouse de Kaïdi Mohamed Amhroq s'occupe elle-même de la gestion de leurs exploitations agricoles. Depuis, cette battante s'est frayée petit à petit son chemin tout en restant simple, modeste et conviviale.
A lire aussi : Ramadan : La cuisine politique de Nezha Skalli


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.