Provocations du polisario à l'encontre de la Minurso, le Maroc se doit de réagir    Le Roi préside à Rabat un Conseil des ministres: Voici les décisions prises    Adoption d'un projet de décret relatif aux établissements et cités universitaires    Approbation d'un accord sur la reconnaissance mutuelle des permis de conduire entre le Maroc et le Mali    L'UNESCO lance un projet dans quatre pays arabes dont le Maroc    Affaire SAMIR.. Le gouvernement sévèrement critiqué    L'Etat plus généreux sur les bourses des étudiants    (Vidéo) Lasse JENSEN: « Le golf est un sport cérébral »    Nouveau protocole de pêche UE-Maroc : Tout est négociable, sauf notre souveraineté    Miguel Diaz-Canel, nouveau président de Cuba    Macron et Merkel affichent leurs différences sur la zone euro    La prestation de Walid Azaro contre Wadi Degla    Nos adversaires en Russie: Le Portugal    El Kaabi hospitalisé suite à une agression    Adoption en commission du projet de loi portant réorganisation du CCM    Prison Toulal 2 à Meknès : Dépistage de la tuberculose et du cancer    1ère édition de la Fête interculturelle des chorales de Rabat    Mondial 2018: Quatre assistants VAR pour chaque match en Russie    Procès de T. Bouachrine: Le procureur général demande le rejet des requêtes de la défense    Smart City Expo : C'est parti pour la 3ème édition    Taroudant renaît de ses cendres!    Philippe Allegrini au Théâtre Mohammed VI de Oujda    Mecachrome investit 1,5 million d'euros à Tanger    Russie 2018: Zlatan Ibrahimović, nouveau visage de la campagne Visa World Cup    CSEFRS: appel à améliorer la qualité de l'enseignement pour promouvoir l'école marocaine    Jazzablanca: Un concert haut en couleurs de la diva Beth Ditto!    Razzia de Nabil Ayouch: Démons et merveilles du Maroc actuel    Un rendez-vous annuel qui attire des golfeurs de renommée mondiale    Une occasion pour donner «une image réelle» de l'agriculture marocaine    Village frontalier ou pays européen? Les prétendants possibles du sommet Trump-Kim    Le Parlement européen réclame la venue du patron de Facebook pour s'expliquer sur le scandale de fuite des données personnelles    Japonais enlevés par la Corée du Nord: Trump assure Tokyo de son aide    Opération «African Lion 18» : 900 militaires américains au Maroc    Formation dans les universités    AMO pour étudiants : Un grand flop !    Agriculture : Les pluies d'avril dopent la campagne    Anass Alami se reconvertit dans le conseil en stratégie    Aujourd'hui, à Madrid    Mission de la Commission parlementaire mixte Maroc-UE au Parlement européen    L'artiste Mahi Binebine décoré de la Légion d'Honneur    Fondation BMCI : 10 ans d'engagement citoyen    Mercato – Real : Coup dur pour Zidane!    Scandale – Accusé de viol, Tariq Ramadan reconnait avoir eu « une relation » avec l'une des plaignantes    La « folle » promesse de Cristiano Ronaldo à Benzema!    Le MEN est précurseur en matière d'encouragement des filles    Le conflit syrien traîne toujours    LA 11ème EDITION DU FESTIVAL DU RIRE D'EL JADIDA DU 03 AU 06 MAI 2018    Comment Azziman veut revaloriser les enseignants    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Polisario champion du détournement d aides humanitaires
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 28 - 12 - 2013

Des opposants au Polisario dans les camps de Tindouf ont pu récemment distribuer des documents prouvant l'implication de hauts responsables de ce mouvement séparatiste dans le trafic des aides internationales.
Selon des informations venant des camps de Rabbouni à Tindouf, la direction de la RASD est en colère ces derniers jours suite à la publication des documents par les militants du Forum de soutien aux autonomistes de Tindouf (Forsatin), et qui ont mis à nu les agissements de cette bande séparatiste qui exploite depuis 1976 les souffrances des populations des camps.
De surcroît et sur l'ordre de leur mentor algérien, et pour étouffer ce scandale, les milices de la Rasd ont procédé depuis la publication de ces documents au durcissement des mesures de contrôle et la surveillance étroite des personnes à l'origine de la fuite de ces données qui contiennent avec détail une liste des hauts dirigeants corrompus du Polisario. Ces sources ajoutent que le détournement des aides humanitaires est une monnaie courante dans les camps de la honte à Tindouf, devenus une source d'enrichissement rapide des dirigeants de la pseudo Rasd.
Dans ce sens et à maintes reprises, des rapports élaborés par des organismes internationaux ont fait état d'un grave détournement des aides humanitaires internationales destinées à la population de Tindouf par la direction du Polisario et ses complices de l'armée algérienne. Et d'ajouter qu'une fois aux ports algériens, notamment celui d'Oran, ces aides restent bloquées plusieurs mois avant d'être acheminées vers Tindouf ou vers d'autres destinations, alors que les malheureux habitants des camps demeurent dans le besoin et leur part se trouve considérablement réduite.
Des conteneurs entiers ont été détournés de leur destination, et les enfants de ces camps continuent d'être utilsés en tant que fonds de commerce par la direction de la chimérique Rasd et les hauts officiers algériens pour susciter la sympathie de la communauté internationale, et qui n'hésitent pas à falsifier les documents des populations ciblées pour faire augmenter les quantités d'aides alimentaires reçues.
D'ailleurs, le clan mafieux qui dirige la Rasd recourt à plusieurs ruses pour atteindre cet objectif, dont le gonflement du nombre des habitants de ces camps pour induire en erreur la communauté internationale et grâce à un silence radio du Croissant rouge algérien qui chapeaute normalement cette opération, et qui bloque ses mécanismes de contrôle et de monitoring chaque fois qu'il s'agit de cette région du territoire algérien. Les dirigeants du Polisario n'ont jamais autorisé aux ONG internationales de distribuer directement les aides aux populations des camps.
En effet, à plusieurs reprises les tournées effectuées par les représentants de ces ONG dans les marchés mauritaniens et maliens ont permis à ces derniers de s'arrêter sur l'ampleur de ce phénomène. Dans ce sens, ces contrôleurs ont mis la main sur des milliers de tonnes d'aide alimentaire, notamment de l'huile, la farine et le riz, revendues en plein public dans ces pays, via des intermédiaires au solde de la direction de la Rasd, qui tire profit de ce commerce illégal.
Pour Forsatin, les dirigeants ont accumulé des fortunes colossales et sont devenus en un court laps de temps parmi les richissimes hommes d'affaires avec des comptes bancaires et biens immobiliers dispersés en Europe, d'ou la nécessité d'une intervention de la communauté internationale pour prendre des sanctions contre le Polisario qui gère l'aide destinée aux Sahraouis des camps de Tindouf, ainsi à l'encontre du pays hôte qui ne respecte pas les règles du droit international humanitaire.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.