Coronavirus : 214 nouveaux cas, 15.542 au total, samedi 11 juillet à 18h    Royal Air Maroc : Les passagers au départ du Maroc dispensés de tests, mais ...    Le coup de gueule des Marocains souhaitant regagner leurs pays de résidence (VIDEO)    Message du roi Mohammed VI au président de la Mongolie    ONEE. Il n'y aucune campagne de recrutement    Casablanca: Abdeladim Chennaoui inhumé au cimetière Chouhada (VIDEO)    La loi de finances rectificative expliquée par un fiscaliste    Recrutement : L'ONEE dément le lancement de toute campagne    Les derniers indicateurs de BAM en 5 points clés    Gel hydroalcoolique et soleil, quels risques ?    Vols prévus à partir du 15 juillet: nouvelles précisions de la RAM (PHOTO)    Coronavirus au Maroc-Situation à 10h: 136 nouveaux cas, 15.464 au total    Météo: le temps prévu ce samedi 11 juillet au Maroc    7 destinations insolites à visiter cet été    Dialogue social: un 2ème round aura lieu    Le plan de relance au menu d'un sommet européen    Laftit reçoit les professionnels du tourisme aujourd'hui    Examen du PLFR en commission à la Chambre des représentants    Erdogan provoque les chrétiens    La cochenille fait des ravages à Sidi Ifni    Athlétisme: Drôle de meeting et un gros bug à Zurich    Real Madrid: Marcelo indisponible trois semaines    Une série de réunions de la DTN pour développer le football national    L'OMDH préoccupé par les relations du Maroc avec Amnesty International    La chimère des espaces verts : Casablanca à l'agonie    Huiles végétales, sucre et produits laitiers font grimper les prix mondiaux des produits alimentaires    Musée Mohammed VI d'Art moderne et contemporain    Reprise des activités à la Maison de la culture de Béni Mellal    "Papicha" au Festival du cinéma arabe de Séoul    Votre quotidien Al Bayane en kiosque dès ce lundi 13 juillet    Mohamed Benabdelkader : La réforme du système judiciaire passe par l'amélioration des conditions de travail des magistrats    Driss Guerraoui porté à la présidence du Réseau Afrique des maisons de la francophonie    Le Cameroun n'a pas encore donné son accord officiel pour la tenue du dernier carré de la C1    Exceptionnelle pour les frontières et progressive pour les mosquées : La vraie réouverture se fait désirer    Association nationale des médias et éditeurs: Nouvelle vague d'adhérents    Enseignement: Il est temps de mettre en œuvre le système de la loi cadre    Alaa Eddine Aljem présente son « Miracle du saint inconnu » à Séoul    Mahi Binebine, Giosuè Calaciura, Souad Labbize boycottent la cérémonie de remise    US Round Up du vendredi 10 juillet – DeSantis, De Niro , Mode & Covid19, NBA, Hôpitaux    Champions League: voici les affiches des quarts (PHOTO)    Benzema élu joueur du mois en Espagne    Messages de condoléances du Roi Mohammed VI au Roi d'Arabie Saoudite et au Président ivoirien    Gims raconte son « Malheur Malheur »    Bus de Casablanca. Le PJD agent commercial d'Erdogan    Le roi Mohammed VI a envoyé un message au roi Salmane    Le président ivoirien a reçu un message du roi Mohammed VI    De nouveaux bains de sang évités en Tunisie    Guerre mémorielle autour de l'ancienne basilique Sainte-Sophie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'Inde et le Pakistan au bord de la guerre
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 22 - 05 - 2002

Le récent redéploiement des troupes, les fréquents échanges de tirs et la fuite de civils font craindre une nouvelle guerre dont le Pakistan comme l'Inde se renvoient la responsabilité.
Mardi, l'Inde a accusé des soldats pakistanais d'avoir volontairement tué trois civils au Cachemire après un violent échange de tirs entre les deux armées. Depuis Londres, le Haut-commissaire du Pakistan, Abdul Kader Jaffer, a quant à lui affirmé que son pays et l'Inde étaient désormais «très près» de la guerre. Il a ajouté que la communauté internationale devrait user de son influence pour désamorcer la crise auprès de l'Inde.
Interrogé sur l'éventuel recours au nucléaire, M. Jaffer a répondu que la situation était «vraiment dangereuse» et que le monde devrait en prendre conscience. «Je crois que personne ne devrait être autorisé à envisager l'utilisation d'armes nucléaires», a-t-il cependant assuré. Mardi, trois villageois ont été tués et sept autres blessés dans la région de Rajouri, le long de la ligne de contrôle entre les deux parties du Cachemire.
Plus au nord-ouest, dans le district de Doda, des militants islamistes présumés ont fait exploser un véhicule militaire, blessant 4 soldats indiens dont 2 grièvement. Soutenus - selon New Delhi - par Islamabad, ces séparatistes musulmans se battent depuis 1989 pour obtenir l'indépendance du Cachemire ou son rattachement au Pakistan.
Côté indien, les troupes ont aussi bombardé le long de la frontière, tuant une personne et faisant quatre blessés. «Les Indiens utilisent des mitrailleuses, des mortiers et visent les civils» a déclaré le sous-préfet de Bhimbher, Fayyaz Abbasi, indiquant que les villages les plus touchés sont Balewal, Kherowal et Malkay.
Alors que le premier ministre indien Atal Bihari Vajpayee était attendu mardi à Jammu (capitale de la région sous contrôle indien) pour rendre visite aux blessés victimes de l'attaque du 14 mai dernier (34 morts), la population continuait à fuir les combats.
Plus de 20.000 personnes auraient déjà quitté les villages frontaliers du Cachemire. Là où, en dépit d'appels à la retenue formulés par la communauté internationale, les deux rivaux ont déployé un million de soldats.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.