Sahara : D'éminentes personnalités internationales appellent Biden à appuyer la décision Américaine    Nasser Bourita : Le Maroc s'est engagé à tout mettre en œuvre au service d' une paix sincère au Proche-Orient    Session extraordinaire du Parlement: Voici les projets de lois à caractère urgent    Le vice-président du Mali salue le rôle joué par le Maroc dans le processus de transition de son pays    HCR/JICA : 275.000 dollars en faveur des réfugiés résidant au Maroc    Tanger Med : Chiffre d'affaires consolidé de 2,42 MMDH du pôle portuaire en 2020    Nouveauté Peugeot Landtrek : un pick-up qui sort ses griffes    Involys réalise un chiffre d' affaires de 33,4 MDH l' année dernière    Prolongation du couvre-feu : Un coup dur pour les TPME    Le Maroc adhère à l'Organisation islamique pour la sécurité alimentaire    Le Maroc pourrait recevoir un don de vaccins de la part d'Israël    Le MAS présente son nouvel entraîneur, Miguel Angel Gamondi    Le WAC à Ouagadougou en quête d' une seconde victoire en Ligue des champions    Le président de la FIFA exprime ses remerciements à S.M le Roi    Compteur coronavirus : 480 cas testés positifs et 3.327.858 personnes vaccinées    DGAPR : Reprise exceptionnelle des visites familiales au profit des détenus    Percevoir le cannabis tout autrement    Premier Colloque international de linguistique à Marrakech    "Biggie " , le géant éphémère du rap par ceux qui l' ont connu    Plus de 25.000 pièces archéologiques seront mises à la disposition des étudiants et du grand public    Transport touristique : un encours de crédits de plus de 5 MMDH    CIH : Un produit net bancaire en hausse de 10,3% en 2020    CAN U20 Mauritanie : Maroc-Tunisie pour une place en demi-finales    Réunion vendredi du Conseil de gouvernement    Casablanca : Proparco, BMCI et ARMA s'allient pour la propreté urbaine    Harcèlement sexuel : des voix réclament une enquête sur le gouverneur de New York    DGSN: opération sécuritaire à l'Agdal, au centre de Rabat    VIH : Baisse drastique des dépistages à cause de la Covid-19    L'Algérie, à la traîne, reçoit 200 000 doses de vaccin chinois, le variant anglais du coronavirus détecté    Marrakech : un projet contre les violences à l'égard des femmes dans les espaces publics voit le jour    Fès : Les étudiants de l'UPF échangent avec Kamal Oudrhiri    Algérie: le remaniement gouvernemental révèle des conflits de pouvoir entre la présidence et les militaires    Algérie : le Hirak du vendredi est de retour    Questions à El Ec-Cherif Larkem Directeur régional de l'agriculture    «Yawmiat Kaen Osabi», nouveau-né de Loubna El Manouzi chez «Mokarabat»    Rencontre autour d'une publication : «Pour une Maison de l'histoire du Maroc» dotée d'un savoir accessible à l'esprit de tous    ALM en visite à El Guergarat    Un immense tour d'une ville en pleine mutation : Dakhla change de visage    OMC : le Maroc plaide pour un TSD des pays en développement    Le partenariat Maroc-CCG, un noyau solide pour un nouvel ordre arabe    "Pour une Maison de l'histoire du Maroc " , nouvel ouvrage de l'Académie du Royaumec    Victoire de l'eurocentrisme fiscal    Iran-AIEA : Téhéran commence la restriction des inspections nucléaires    Gianni Infantino salue l'engagement du roi Mohammed VI en faveur du développement du football au Maroc    Les Lionceaux avec la Côte d'Ivoire dans le groupe A    Le MAS présente son nouvel entraineur, l'Argentin Miguel Angel Gamondi    Le MAT limoge son entraineur Younes Belahmar    Casablanca: «Al-Irfane» mène le combat de la culture en milieu populaire    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Art contemporain: Yto Barrada, nominée pour le prix Marcel Duchamp 2016
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 23 - 09 - 2016

A l'image de Tanger, la ville nord-africaine face à l'Europe, Yto navigue entre deux eaux et baigne dans l'histoire des relations historiques et politiques franco-marocaines depuis son enfance.
Yto Barrada est l'une des quatre artistes nominés pour le plus célèbre prix d'art contemporain, le prix Marcel Duchamp. L'artiste franco-marocaine a un regard unique et un art universel. Ses oeuvres sont exposées au Centre Pompidou du 12 octobre au 30 janvier 2017.
Pendant quinze ans, seul le lauréat du prix Marcel Duchamp avait la chance d'être exposé au Centre Pompidou pour plusieurs mois. Cette année, les oeuvres de Kader Attia, Ulla von Brandenburg, Barthélémy Toguo et Yto Barrada seront exposées pendant trois mois, dans les 650 mètres carrés de la Galerie 4 du Centre Pompidou.
Un regard unique
Le regard de Yto Barrada est unique et artistique, vif et curieux, en quête de beauté et de vérité. Regarder ses oeuvres c'est regarder à travers ses yeux les réalités politique et sociale de la vie au Maroc et ailleurs. A l'image de Tanger, la ville nord-africaine face à l'Europe, Yto navigue entre deux eaux et baigne dans l'histoire des relations historiques et politiques franco-marocaines depuis son enfance. Fille du journaliste Hamid Barrada et de Mounira Bouzid, elle est née à Paris en 1971 et a grandi à Tanger. Cette ville l'inspire et peuple ses oeuvres. Après avoir suivi des études d'histoire et de sciences politiques à la Sorbonne, elle fréquente le Centre international de la photographie à New York et s'engage dans la voie de l'art. Elle partage son temps entre Tanger et New York, travaille sur le territoire géographique, entre autres, en l'abordant comme un matériel d'échange. Yto s'inspire du quotidien de Tanger, de ses habitants, son histoire et son expansion touristique, économique et immobilière. Activiste culturelle impliquée dans la représentation du monde arabe, l'esthète est membre de la Fondation arabe pour l'image, un centre unique d'images d'archives du monde arabophone. Elle a rénové, avec son mari, l'acteur américain Sean Gullette, le vieux cinéma mythique des années 1940, le Rif qui est devenu la première cinémathèque d'Afrique du Nord. Elle a fait de ce lieu, jadis abandonné, un espace incontournable de rencontre pour la jeunesse tangéroise, fréquenté par les touristes de tous bords.
Art universel
Yto Barrada interroge à travers son art les histoires individuelles et la Grande Histoire, de Tanger, du Maroc, du Maghreb et de chaque côté de la Méditerranée. En cherchant à apprendre la vérité, elle traque le flou et le faux. Son travail inclut photographies, sculptures, éditions et installations, ainsi qu'une panoplie de projets qu'elle a réalisés en collaboration, dont un livre d'enfants avec son mari et Nadja Zimmermann, une monographie de son travail publiée chez JPR/Ringier en 2013 et une installation interactive «Morocco to the Moon» avec les Zid Zid kids pour Art Dubain avec Louis Vuitton. Ses oeuvres ont été exposées à la Tate Tate Modern (Londres), au MoMA (New York), à la Renaissance Society (Chicago), au Witte de With (Rotterdam), à la Haus der Kunst (Munich), au Centre Pompidou (Paris), à la Whitechapel Gallery (London) et à la Biennale de Venise (2007 et 2011). Elle est désignée artiste de l'année par la Deutsche Bank (2011), à la suite de quoi son exposition Riffs circule largement. Elle est aussi la fondatrice et la directrice de la Cinémathèque de Tanger. Elle bénéficie de la bourse pour la recherche en photographie 2013-2014 du Peabody Museum (Harvard University) et reçoit le Prix Abraaj en 2015. Yto Barrada est représentée par Sfeir-Semler Gallery (Beyrouth-Hambourg), par la Galerie Polaris (Paris) et par Pace Gallery (Londres). Cette dernière s'est exprimée sur son site officiel pour la féliciter de la réussite de ses expositions, programmées dans des musées internationaux de grande envergure. En 2015, Pace London a présenté Faux Guide, l'exposition de Yto Barrada qui a été exposée plus tard à la Fondation Serralves à Porto et au Carré d'Art à Nîmes. Selon Pace London, le travail de Barrada sera bientôt exposé à Bruxelles et à Toronto. Ses oeuvres sont également exposées à Manifesta 11 à Zurich, au Beirut Art Centre, à la Secession à Vienna et Tabakalera à San Sebastian.
Soukaina Zoubir
(Journaliste stagiaire)


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.