Plusieurs mesures pour renforcer la production agricole nationale et assurer des stocks confortables    Aswak Assalam lance prochainement «Aswak Delivery», un service de livraison à domicile    Coronavirus : le groupe CDG annonce de nouvelles mesures au profit des TPME    Condoléances du roi Mohammed VI à la famille de feu Marcel Botbol    TIBU Maroc s'adapte au coronavirus    Coronavirus au Maroc: le bilan grimpe à 691 cas, 44 décès    Covid-19: Le ministère de la Santé appelle à la patience    Le vrai du faux sur le coronavirus au Maroc, ce jeudi 2 avril    Enchères de Sotheby's: Melehi et Belkahia en vedette    Confinement: nouvelles pratiques, vieilles fractures    Mohamed Belmou : «Nous sommes pour l'idée d'allouer le budget des festivals pour lutter contre le corona»    Saad Lamjarred réagit au décès de Marcel Botbol (PHOTO)    Fonds Spécial Covid-19    Les éboueurs, des soldats nocturnes qui veillent à la propreté    Covid-19: l'Espagne passe à la phase de “ralentissement” de la pandémie    CDM reporte les échéances des crédits pour les clients impactés    Coronavirus : plus de 700.000 bénéficiaires de l'indemnité forfaitaire    Sous le thème «Philosophie de jeu de la FRMF» : La FRMF tient son séminaire en ligne    Confinement : que regardent les téléspectateurs marocains?    Coronavirus: La Corée du Nord épargnée ?    Le Maroc a été parmi les premiers à fournir la chloroquine malgré la forte demande au niveau mondial    La télévision au temps de Coronavirus et la reprise du pouvoir d'initiative    Le football français en deuil : De Marseille à toute la L1, hommage unanime à Pape Diouf    Lutte anti-coronavirus : Evacuation d'un grand marché populaire à Laâyoune    Adieu Si Fadel    Un joueur du FUS se blesse pendant ses entraînements à domicile    Mustapha Adib, ex-espion des services de l'hexagone, tombe bien bas    En Guinée, le président Alpha Condé, 82 ans, obtient une très large majorité parlementaire    Décès de Marcel Botbol à cause du Covid-19: ce que l'on sait    Brèves Internationales    Parlement: Dispositif exceptionnel pour la session du printemps    Les réserves des centrales syndicales    Report des Jeux méditerranéens d'Oran à 2022    Après la crise sanitaire, vers un foot plus vertueux ?    Le ministère de la Santé étoffe sa communication    Nouvelle pauvreté et nouvelles solidarités en Italie    Le Maroc n'y échappera pas    L'ONEE prend des dispositions spéciales pour préserver son personnel    La Chambre des représentants mobilisée pour répondre aux exigences de la situation sanitaire    Le coaching mental, un impératif pour les sportifs à l'heure du confinement    De la culture gratuite pour combattre l'ennui du confinement    Le rappeur français Booba prêche le respect des mesures préventives    Les musiques reposantes ont le vent en poupe    Mali: Des législatives entre terrorisme et coronavirus…    Fadel Iraki, le cofondateur du “Journal Hebdo”, n'est plus    Un projet terroriste déjoué en Tunisie    Ça ne va pas si mal que ça pour nos étudiants au Canada    La production dans la construction en hausse de 3,6% dans la zone euro    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Digital, développement des marchés émergents et consolidation du tourisme interne : Les trois priorités de l'ONMT
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 23 - 01 - 2019

«Le tourisme se porte bien, la conjoncture est positive, ce qui place notre industrie dans une bonne perspective de développement».
C'est en ces termes que Adel El Fakir, directeur général de l'Office national marocain du tourisme, (ONMT), a donné un avant-goût du plan d'action de l'Office au titre des deux prochaines années. Acteur principal de la commercialisation de la destination Maroc, l'Office est résolu plus que jamais à comprendre les attentes des éventuels touristes en vue de consolider le positionnement de la destination Maroc sur l'échiquier international. Pour ce faire, les équipes de Adel El Fakir se sont fixée trois grandes priorités. Le plan d'action dévoilé capitalisera sur les atouts de l'Office ainsi que sur l'expertise avérée des ressources qui ont développé au fil des ans un réel savoir-faire en matière de promotion.
«Le plan d'action 2019 s'articulera autour de deux missions principales, à savoir marqueter et commercialiser la marque touristique Maroc en utilisant des moyens innovants permettant de faire face à la concurrence régionale et mondiale», apprend-on des représentants de l'Office. Et d'ajouter : «Le plan d'action 2019 ambitionne de mettre en œuvre une dynamique de renouveau dans l'objectif d'aboutir à court et à moyen termes à une transformation profonde de l'Office, tout en maintenant l'accélération des plans et chantiers en cours, ceci en parfaite concertation avec ses différents partenaires».
Le premier engagement pris est de réussir le revirement digital. Il s'agit en effet d'un chantier. Le directeur général de l'ONMT a partagé dans ce sens l'ambition de mettre en œuvre un certain nombre d'actions structurelles en s'appuyant sur une analyse constante des données (data et big data). Un préalable qui, selon les membres de l'Office, se veut indispensable à l'adoption d'une stratégie marketing plus pointue et mieux affinée. «Cette analyse permettra la flexibilité et la réactivité nécessaires dans ce secteur mondialement très compétitif», apprend-on dans ce sens. Parmi les priorités figure également la promotion du tourisme interne.
Les Marocains du monde ne seront pas en reste puisque qu'une campagne leur sera également dédiée leur permettant de savourer davantage les atouts touristiques du Maroc. L'Office entend par ailleurs renforcer son positionnement sur les marchés émetteurs classiques et de cibler d'autres émergents. Citons à cet effet le marché américain qui, selon M. El Fakir, est un marché très porteur en valeur pour le Maroc. Le marché chinois est également dans le viseur. L'ONMT entend concentrer ses efforts sur Shanghai et Pékin où des liaisons aériennes seront ouvertes avec le Maroc. Pour réussir ce pari, l'Office prévoit une présence agressive sur les réseaux sociaux chinois et porte le défi de s'adapter au mode de consommation des centaines de millions de visiteurs chinois, notamment en ce qui concerne le développement de nouveaux canaux de paiement au niveau des infrastructures hôtelières. Rappelons que depuis la suppression de visa entre les deux pays, le Maroc accueille davantage de touristes chinois qui ne cessent de démontrer leur engouement pour notre destination avec une préférence particulière pour deux villes, à savoir Chaouen et Casablanca.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.