Le prétendu «intergroupe» du PE et les balivernes de l'APS    «Le contexte réglementaire a de nouveau frappé avec la Lydec»    16ème journée de la Botola Pro D1 : Le Wydad rate le coche, la RSB refuse le cadeau gadiri et le MCO continue de presser    Sport équestre : Le concours national de saut d'obstacles s'invite à Béni Mellal    Coupe arabe Mohammed VI des clubs : L'OCS quitte la compétition la tête haute    Pros marocains d'Europe    Mais quelle mouche a piqué El Moutaraji    Tramway de Rabat: le nombre de passagers depuis sa mise en service    La DTFE dévoile le classement 2019 des banques IVT les plus actives sur le marché des BDT    Panique à bord d'un vol Oujda-Bruxelles (VIDEO)    Maroc Telecom signe une bonne année 2019    Le coronavirus pourrait avoir un impact négatif sur la croissance en 2020, selon le FMI    Huawei représente une menace pour l'Otan, selon Washington    Intelligence artificielle : l'UE va actualiser son logiciel    Le Burkina Faso décide d'ouvrir un consulat général à Dakhla    «Urgence climatique, les médias africains acteurs du changement»    Les professionnels africains du cuir créent leur corporation    Les Etats-Unis pourraient bloquer les ventes de moteurs GE-Safran à la Chine    Mohamed Benabdelkader inaugure le siège du tribunal de première instance de Tinghir    Coupe Mohammed VI des clubs : le Raja s'incline en Egypte au match aller    Virus : les Américains quittent le navire contaminé, le bilan grimpe en Chine    Etats-Unis: un « parrain de la désinformation » se joue des conservateurs    SIEL 2020 : Près de 500 000 visiteurs, selon Abyaba    Le livre d'art n'a pas le vent en poupe!    L'Agence Bayt Mal Alqods Acharif sensibilise les élèves aux "Couleurs d'Al Aqsa" au SIEL    Voici le nouveau directeur artistique du FIFM    Le Maroc dans l'opinion publique espagnole : Imaginaire, préjugés et stéréotypes    Al Jayl Al Akhdar projette l'agriculture marocaine en 2030    A Tata, l'éducation environnementale passe avant tout par celle des enseignants    Un lointain cousin du T-Rex découvert au Canada    De retour en Afrique du Sud, Miss Univers "inspire" les jeunes Noires    Deux romans de Loubna Serraj et Valérie Morales-Attias font escale au Salon du livre    La terre a tremblé dans plusieurs villes du Maroc, des répliques attendues    Trafic de drogue et de psychotropes : Arrestation à Tanger de deux Danois, objet d'avis de recherche internationaux    Point de vue : Campagne «Sois jeune, sois civique !»    Clôture de la 6ème édition du raid solidaire "Sahraouiya"    L'AS FAR sanctionnée de quatre matchs à huis clos    Ivanka Trump a encore parlé du Maroc    En Algérie, des milliers de personnes ont défilé à Kherrata, berceau de la contestation    Cameroun : 22 civils tués dans une nouvelle attaque    Voici le temps qu'il fera ce lundi    La police d'Agadir fait tomber un trafiquant de Chira    Un chauffe-eau défectueux fait 3 victimes à Fès    «Géopolitique d'un Roi»: Les liaisons incestueuses entre le Polisario et le terrorisme    La Tunisie dévoile son nouveau gouvernement    Faiblesse du taux de la production éditoriale marocaine en langue amazighe!    Le Maroc isole le polisario sur les scènes africaine et internationale    Dans son nouveau recueil : La nouvelle, tout un art chez Abdellah Baïda    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Marché du travail : Le chômage en recul de 4,8% au 1er trimestre
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 07 - 05 - 2019

La population active au chômage s'est établie à 1.211.000 contre 1.272.000 enregistré à la même période de l'année dernière.
Le taux de chômage est passé de 10,5 à 10% au niveau national entre le 1er trimestre 2018 et la même période de 2019, selon la dernière note du HCP sur la situation du marché du travail. Il en ressort une baisse de 4,8% du volume global du chômage. La population active au chômage s'est donc établie à 1.211.000 contre 1.272.000 enregistré à la même période de l'année dernière. Les baisses les plus significatives ont été relevées parmi les jeunes âgés de 15 à 24 ans avec 24,1% (contre 25% relevés une année auparavant).
En même temps, le HCP indique que le taux de chômage a également reculé parmi les personnes disposant d'un diplôme avec 17,1% comparativement à 18,3% l'année dernière. Par ailleurs, les femmes, les jeunes (âgés de 15 à 24 ans) et les détenteurs d'un diplôme sont les plus touchés par le chômage. Le taux de chômage a atteint 14,7% parmi les femmes (contre 8,5% parmi les hommes). Concernant le taux de chômage chez les jeunes âgés entre 15 à 24 ans, il a atteint 24,1%, soit presque trois fois plus que les jeunes âgés de plus de 25 ans (7,8%). Les détenteurs de diplômes ne sont pas mieux lotis avec un taux de chômage de 17,1% contre 3,7% pour les personnes n'ayant aucun diplôme.
6 chômeurs sur 10 recherchent un premier emploi
Pour un premier emploi, près de 6 chômeurs sur 10 ne trouvent pas encore d'emploi. Ainsi, ils sont 51,1% parmi les hommes et 71,4% parmi les femmes. Dans ce sens, plus des deux tiers des chômeurs (soit 68,3%) le sont depuis une année ou plus (63,1% parmi les hommes et 77,3% parmi les femmes), relève le Haut-Commissariat au Plan. De plus, 22,8% des chômeurs se sont retrouvés au chômage de longue durée suite à des licenciements (17,2%) ou l'arrêt de l'activité de l'établissement employeur (5,6%).
«Par ailleurs, 6,7% des chômeurs, totalisant 81.000 personnes au premier trimestre de 2019, sont découragés par la recherche active d'un emploi, contre 7,1% une année auparavant. Ils sont 84% citadins, 52% masculins, 45% jeunes âgés de 15 à 29 ans et 80% diplômés», attestent les statistiques du HCP. Entre le premier trimestre de 2018 et la même période de 2019, le volume des actifs occupés en situation de sous-emploi a diminué. Il est passé de 1.090.000 à 1.048.000 personnes au niveau national. Par conséquent, le taux de sous-emploi est passé de 10 à 9,6% au niveau national, de 9,4 à 9% en milieu urbain et de 10,7 à 10,4% en milieu rural. Par genre, la population active occupée sous-employée est à environ 88% masculine, 48,5% rurale, 41% jeune n'ayant pas encore atteint l'âge de 30 ans et 46,8% diplômée. Dans le même sens, 14,4% de ces derniers détiennent un diplôme de niveau supérieur.
Evolution du taux de chômage entre les premiers trimestres de 2018 et 2019 parmi certaines catégories de la population (en %)
Quatre régions concentrent un taux d'activité plus élevé que la moyenne
Au niveau régional, le HCP dévoile que cinq régions abritent 72,2% de l'ensemble des actifs âgés de 15 ans et plus. Ainsi, la région de Casablanca-Settat arrive à la première place (22,6% d'actifs), suivie de la région de Rabat-Salé-Kénitra avec 13,7% d'actifs de plus de 15 ans.
En troisième position arrive la région de Marrakech-Safi (13,2%) puis Fès-Meknès (11,7%) et enfin Tanger-Tétouan-Al Hoceima (11%). En termes d'activités, elles sont quatre régions à afficher des taux d'activité supérieurs à la moyenne nationale (46,2%).
Il s'agit de Dakhla-Oued Eddahab (67,7%), Casablanca-Settat (49,4%), Marrakech-Safi (47,9%) et Tanger-Tétouan-Al Hoceima (46,6%). Par ailleurs, les taux les plus bas sont enregistrés dans les régions de Laâyoune-Sakia El Hamra (42,1%) et du Souss-Massa (43,3%). En outre, 71,5% des chômeurs sont concentrés dans cinq régions, soit près des ¾ des chômeurs. Dans le détail, la région Casablanca-Settat enregistre 22,8% de chômeurs se plaçant ainsi en première position, suivie de Rabat-Salé-Kénitra avec 16,8%. La région Fès-Meknès se positionne troisième (11,7%), suivie de l'Oriental (11%) et enfin la région Marrakech-Safi (9,2%). De plus, les taux de chômage les plus élevés sont relevés dans les régions de Guelmim-Oued Noun (20,8%) et de l'Oriental (16,3%).
Par contre, les régions de Drâa-Tafilalet et de Béni Mellal- Khénifra comptent les taux les plus bas avec respectivement 5,6 et 5,9%.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.