Un “Etat voisin” invite les autres pays à boycotter le Crans Montana, selon Bourita    Coronavirus : une «nouvelle étape est franchie» en Coronavirus    Les violations des droits de l'homme dans les camps de Tindouf, inquiètent les militants des droits de l'Homme    Industries : L'indice des prix à la production en très légère hausse    Ligue des Champions (1/4 finale aller): Le Raja de Casablanca domine Mazembe (2-0)    Boxe : le Marocain Abelhaq Nadir qualifié aux JO de Tokyo    Signature à Laâyoune de plusieurs accords de coopération entre le Maroc et les Etats insulaires du Pacifique    La République de Djibouti ouvre un consulat général à Dakhla    Béni Mellal: plusieurs enseignantes agressées par la mère d'un élève    Coronavirus: après l'Egypte et l'Algérie, un autre pays africain touché    Wydad-Etoile: à quelle heure et sur quelles chaînes ? (Ligue des champions)    Le FUS a pris une décision concernant son entraîneur    Vidéo: le tifo exceptionnel du Raja contre le TP Mazembe    Le Conseil de la concurrence recommande le plafonnement des honoraires des notaires    ADM : la restructuration de la dette obligataire sur les bons rails    EEP: les délais de paiement moyens déclarés reculent    BAM: le Dirham s'est déprécié face à l'Euro    Météo Maroc: les températures prévues ce samedi    Voici le temps qu'il fera ce samedi    Réforme des retraites/France: La bataille des amendements    Tunisie: Le gouvernement se fait toujours attendre    Fadila Benmoussa absente du petit écran ce Ramadan    Ligue des champions : Le WAC cherche sa petite revanche face à l'ESS    Divers sportifs    Le Maroc et le Panama déterminés à consolider leurs relations bilatérales    Rabat et Mexico déterminés à bâtir un partenariat stratégique    La filière du cuir, un secteur à fort potentiel à l'export    Hausse du RNPG du groupe Attijariwafa Bank    Divers Economie    Driss Lachguar appelle à la révision de l'article 47 de la Constitution    L'Agence nationale de la sécurité routière tient son premier conseil d'administration    Divers    Mohsin Attaf, le judo dans l'âme, le Maroc dans le cœur    Kate Winslet raconte la vérité sur la fin de Titanic    The Weekend : Je travaille pour oublier la solitude    "Feel me", le nouveau titre de Selena Gomez    Le 3ème Forum Maroc-Etats insulaires du Pacifique se conclut par la « Déclaration de Laâyoune »    La République du Burundi ouvre un consulat général à Laâyoune    Brexit : Londres songe à se retirer des négociations dès juin    Mais où est Obama ? Le grand absent omniprésent face à l'ascension de Sanders    Il y a 60 ans, Agadir: Penser la catastrophe    Création à Kinshasa d'une Chambre de commerce RDC-Maroc    L'armée syrienne tue plus de trente soldats turcs dans la région d'Idlib    Bouillon de culture    Un don de Patrice de Mazières au profit des Archives du Maroc    Jeudis cinéma droits humains : Projection du film « Khartoum Offside»    «Trio Sophia Charaï» à l'Institut Cervantès de Casablanca    Taza à l'heure du 2e forum provincial pour la culture et le travail associatif    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Selon un rapport du Conseil de l'éducation : A peine 83.000 handicapés décrochent un job
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 24 - 05 - 2019

Sur les 612.000 personnes en situation de handicap au Maroc, seulement 83.000 sont employées, soit un taux de 13,6%.
Les chiffres sont entérinés, jeudi à Rabat, par Abdelrhafor El Allame, membre de la commission permanente des curricula, programmes, formations et outils didactiques, relevant du Conseil supérieur de l'éducation, de la formation et de la recherche scientifique (CSEFRS), en s'appuyant sur les chiffres de la 2ème enquête nationale consacrée à ces personnes en 2014. Celle-ci étant l'étude récente dédiée à cette catégorie. L'intervenant, qui présentait le projet d'avis du conseil à propos de l'enseignement de cette couche sociale, indique également que les filles employées représentent 9%.
Dans les milieux rural et urbain, le taux des personnes employés en situation de handicap est respectivement de 16,5% et 11,3%. Quant à la scolarisation, elle est de 66% pour les personnes qui ne sont pas scolarisées. Les filles y représentent une plus grande proportion. Dans les milieux urbain et rural, les personnes scolarisées sont de 50% et 49%. Pire encore, seulement 15% des personnes en situation de handicap sont scolarisées. 9,5% ont poursuivi un enseignement au lycée et 1,8% ont un niveau d'enseignement supérieur. De leur côté, les programmes d'alphabétisation participent à l'enseignement de ces personnes ne contribuent qu'à hauteur d'1%. Des chiffres qui font froid dans le dos. «Aussi, c'est la catégorie qui bénéficie le moins de services», enchaîne M. El Allame. L'orateur, qui pointe du doigt l'offre éducative réduite, met également l'accent sur la piètre qualité de l'enseignement vu l'inadaptation des espaces et des programmes destinés à cette caste.
L'intervenant, qui ne manque pas, de plus, d'évoquer les difficultés auxquelles font face ces personnes dans le milieu rural, fait ressortir la responsabilité de l'Etat, l'absence de soutien social, le manque de communication entre les écoles et les parents ainsi que la non-implication du secteur privé, le manque de formation des ressources humaines pour l'éducation de ces individus.
M. El Allame met également l'accent, lors de la présentation du projet d'avis, sur les écueils en gestion de la situation de ces personnes. Dans ce sens, il relève des implications politiques contre des pratiques au ralenti, des initiatives sectorielles contre un manque de coordination, une conscience en termes de droits contre des perceptions, ainsi que l'existence de plusieurs données contre un manque de coordination entre ces données.
C'est pourquoi le Conseil recommande, dans ce projet d'avis, «un enseignement inclusif selon des politiques coordonnées avec un soutien financier à ces personnes». Le document préconise également le développement global des capacités des acteurs d'enseignement de ces individus. Le Conseil recommande, de plus, un enseignement équitable avec qualité en créant un comité de suivi dans les établissements scolaires, ainsi que l'élaboration d'un projet pédagogique personnel avec un investissement en technologies. De même, le CSEFRS préconise de créer de nouveaux métiers éducatifs. Il recommande également une qualification socio-professionnelle inclusive. Comme il préconise la création de centres spécialisés et l'organisation de plans de sensibilisation autour de l'enseignement de ces personnes voire l'élaboration d'un plan national de sensibilisation. De plus, le conseil recommande, entre autres, de procéder à «une nouvelle enquête nationale». A bon entendeur.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.