Privatisation : Les dessous de l'opération Maroc Telecom    Mauritanie : Le candidat du pouvoir remporte la présidentielle    Diabète : Novo Nordisk et le ministère lancent 2 unités de soins    Eaux de baignade: Ces plages à éviter    Construction prochaine d'une nouvelle cimenterie dans la région d'El Jadida    Le dirham s'apprécie de 1,4% par rapport à l'euro et de 0,3% vis-à-vis du dollar    Les opportunités d'investissement au Maroc présentées à Barcelone    Le président de la Chambre des représentants rencontre le corps diplomatique arabe accrédité à Dublin    Mohamed Cheikh El-Ghazouani se proclame vainqueur et l'opposition rejette les résultats de la présidentielle en Mauritanie    Prisme tactique : Une victoire en trompe-l'œil    "Comment est-ce possible ?" Maroc-Namibie disputé sans pause fraîcheur    Le strict minimum Mais c'est déja ça !    Mohamed Benabdelkader : Le Maroc place la restructuration de la haute fonction publique au cœur de la réforme de son administration    Insolite : Mis en examen    Le nombre de bacheliers a augmenté de 8,19%    Divers    Au Liban, des posters vintage exposent les clichés du cinéma occidental    Découverte en Asie centrale des plus vieilles traces d'usage de cannabis    Deux jeunes Marocaines participent à Paris au "LabCitoyen" de l'Institut français    Criminalité à Casablanca. Recul des affaires de vol    Washington s'apprête à sanctionner davantage l'Iran    Délais de paiement : Bencahaaboun mise sur la transparence    Afrique du Sud-Côte d'Ivoire : choc entre deux équipes en quête de gloire perdue    « MOULTAKA AL YOUSR »/LE COLLOQUE SCIENTIFIQUE DE BANK AL YOUSR: UNE 2EME EDITION POUR CONSOLIDER LES AVANCEES DE LA FINANCE PARTICIPATIVE AU MAROC    L'école belge de Rabat met en place des programmes préparatoires aux tests d'admission    Hausse de 1,9% des ventes de ciment à fin mai    Nuit de liesse à Istanbul après la victoire de l'opposition    La cheffe de l'ONU pour les droits humains réclame le rapatriement des familles de Daech    Groupe D Côte d'Ivoire – Afrique du Sud : Prendre une option sur le 2e tour    MAROC/PALESTINE : LAKJAA RAPPELLE LE SOUTIEN ENGAGE DE SM LE ROI MOHAMMED VI POUR LES PALESTINIENS, DIRECTION ET PEUPLE    Clôture de la 22ème édition du Festival Gnaoua et musiques du monde : Le succès toujours au rendez-vous    Mauritanie: Cheikh El-Ghazouani revendique la victoire    De David Guetta à Kery James: retour sur le weekend de Mawazine    Abdellah Bekkali, reconduit pour un nouveau mandat    Une mosquée de Ceuta visée par des tirs    25ème Festival de Fès des musiques sacrées du monde : Du gospel et flamenco pour marquer la fin    Ouverture de la 12è retraite du Conseil de Paix et de Sécurité de l'UA à Sekhirat    L'UIC lance son premier DBA en association avec ESC Clermont    Gouvernance spatiale et développement    Abdelhadi El Mouaziz remporte le 11è Trail international des cèdres    Mawazine-2019: le duo Bigflo et Oli propulse le public vers « la lune »    Immigration illégale : Six individus déférés devant le parquet à Larache    Le Maroc prend part au "Sommet des deux rives, Forum de la Méditerranée"    Festival de Fès, un bilan très satisfaisant pour la 25ème édition    Casa-Settat : Le taux de réussite au bac en très forte augmentation    CAN 2019 : « Le meilleur reste à venir », promet Boussoufa    Sahara marocain : La Barbade décide de retirer sa reconnaissance de la pseudo «rasd»    Vif succès du tournoi de football organisé par Act4Community Jorf Lasfar    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Selon un rapport du Conseil de l'éducation : A peine 83.000 handicapés décrochent un job
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 24 - 05 - 2019

Sur les 612.000 personnes en situation de handicap au Maroc, seulement 83.000 sont employées, soit un taux de 13,6%.
Les chiffres sont entérinés, jeudi à Rabat, par Abdelrhafor El Allame, membre de la commission permanente des curricula, programmes, formations et outils didactiques, relevant du Conseil supérieur de l'éducation, de la formation et de la recherche scientifique (CSEFRS), en s'appuyant sur les chiffres de la 2ème enquête nationale consacrée à ces personnes en 2014. Celle-ci étant l'étude récente dédiée à cette catégorie. L'intervenant, qui présentait le projet d'avis du conseil à propos de l'enseignement de cette couche sociale, indique également que les filles employées représentent 9%.
Dans les milieux rural et urbain, le taux des personnes employés en situation de handicap est respectivement de 16,5% et 11,3%. Quant à la scolarisation, elle est de 66% pour les personnes qui ne sont pas scolarisées. Les filles y représentent une plus grande proportion. Dans les milieux urbain et rural, les personnes scolarisées sont de 50% et 49%. Pire encore, seulement 15% des personnes en situation de handicap sont scolarisées. 9,5% ont poursuivi un enseignement au lycée et 1,8% ont un niveau d'enseignement supérieur. De leur côté, les programmes d'alphabétisation participent à l'enseignement de ces personnes ne contribuent qu'à hauteur d'1%. Des chiffres qui font froid dans le dos. «Aussi, c'est la catégorie qui bénéficie le moins de services», enchaîne M. El Allame. L'orateur, qui pointe du doigt l'offre éducative réduite, met également l'accent sur la piètre qualité de l'enseignement vu l'inadaptation des espaces et des programmes destinés à cette caste.
L'intervenant, qui ne manque pas, de plus, d'évoquer les difficultés auxquelles font face ces personnes dans le milieu rural, fait ressortir la responsabilité de l'Etat, l'absence de soutien social, le manque de communication entre les écoles et les parents ainsi que la non-implication du secteur privé, le manque de formation des ressources humaines pour l'éducation de ces individus.
M. El Allame met également l'accent, lors de la présentation du projet d'avis, sur les écueils en gestion de la situation de ces personnes. Dans ce sens, il relève des implications politiques contre des pratiques au ralenti, des initiatives sectorielles contre un manque de coordination, une conscience en termes de droits contre des perceptions, ainsi que l'existence de plusieurs données contre un manque de coordination entre ces données.
C'est pourquoi le Conseil recommande, dans ce projet d'avis, «un enseignement inclusif selon des politiques coordonnées avec un soutien financier à ces personnes». Le document préconise également le développement global des capacités des acteurs d'enseignement de ces individus. Le Conseil recommande, de plus, un enseignement équitable avec qualité en créant un comité de suivi dans les établissements scolaires, ainsi que l'élaboration d'un projet pédagogique personnel avec un investissement en technologies. De même, le CSEFRS préconise de créer de nouveaux métiers éducatifs. Il recommande également une qualification socio-professionnelle inclusive. Comme il préconise la création de centres spécialisés et l'organisation de plans de sensibilisation autour de l'enseignement de ces personnes voire l'élaboration d'un plan national de sensibilisation. De plus, le conseil recommande, entre autres, de procéder à «une nouvelle enquête nationale». A bon entendeur.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.