L'UIR renforce sa coopération avec l'université des sciences juridiques et politiques de Bamako    Ministre des Affaires étrangères du Cap-Vert : Nous soutenons l'entrée du Maroc au Cedeao    Fathallah Sijilmassi présente son dernier ouvrage à Bruxelles    « Engagement et citoyenneté 2.0 », table ronde pour entamer la 5ème édition du Forum euro-méditerranéen des Jeunes Leaders d'Essaouira    Le Maroc réélu membre du conseil d'administration de l'Euromed Postal    MEDays : Appel à une approche ascendante du multilatéralisme    Après la défaite face à la Mauritanie, Halilhodzic commente...    Les régions montagneuses se préparent à lutter contre les effets du froid    Sao Tomé-et-Principe réaffirme son soutien à la marocanité du Sahara    Après le buzz de la vidéo le montrant en train de négocier l'allègement d'une peine, la police arrête un "semsar"    Suite à l'alerte météo, le ministère de l'Equipement appelle à la vigilance    Le Maroc signe la Convention révisée sur la reconnaissance des diplômes et autres titres de l'enseignement supérieur    AFRIQUIA met à la disposition du Hassania 50 autocars pour assister à cette finale de la coupe du Trône    Concurrence: Comment s'adapter aux mutations du marché    Sommet des BRICS La guerre commerciale fait encore parler d'elle    Jury au festival international du film, Asma Graumiche va faire rayonner le Maroc au Caire    Derby Casablanca : Le Wydad procédera à la vente des billets en ligne    Washington et les Européens étalent leurs divisions sur les jihadistes détenus en Syrie    Quatre visages pour raconter : La Havane, à l'aube de ses 500 ans    La vérité sur "l'échange de coups de feu" à Tanger    La culture marocaine dans ses multiples facettes en vedette à Toronto    Les indices Amadeus mis en avant à Tanger    En Afrique du Sud, le sel sacré qui épice la grande cuisine    Présentation du nouveau staff technique du Raja    L'hommage posthume de la famille du basket à Abderrahmane Sebbar    Khalid Echajari s'adjuge l'Open national des échecs à El Jadida    L'agroalimentaire marocain, un secteur en pleine expansion en Afrique    L'industrie 4.0, une opportunité à saisir pour accéder à un nouveau palier de développement    Le Maroc et les Maldives signent 4 accords de coopération bilatérale    Vincenzo Amendola : Le Maroc, un partenaire crédible de l'Italie et de l'Union européenne    Les révélations fracassantes de Jamie Lee Curtis    Forum des ministres de la culture à Paris    Ce que la reine Elisabeth apprécie le plus chez Kate Middleton    Miley Cyrus opérée des cordes vocales    Nicki Minaj gâtée pour son mariage    Ben Affleck à l'affiche d'"Hypnotic"    Special Olympics Morocco : 160 jeunes participants éduqués par le sport    Vidéo : L'école marocaine vue par The Tberguig !    Dans son nouveau clip : Xena Aouita illustre dans «Metamorph» la transformation humaine    Casablanca : Vernissage de l'exposition « autremême » d'Abdelkébir Rabi'    Kamal Hachkar rend hommage à Neta Elkayam    Chili. 30 ans après, la Constitution de Pinochet va être révisée    Eliminatoires de la CAN 2021 / Maroc-Mauritanie : Premier véritable test pour Halilhodzic    Le PPS condamne l'agression sioniste contre la Palestine    Rabat lance son nouveau mode de transport urbain «Tram'Bus»    Forum d'affaires Nigeria-Maroc : L'importance de la coopération Sud-Sud en agriculture mise en exergue    Lors d'une journée d'étude organisée à la Chambre des conseillers, Mohamed Benabdelkader : Mettre l'arsenal juridique au diapason de l'évolution de la société    Insolite : Arrêtée avec 2 kilos d'or dans ses chaussures    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sahara : Hilale «corrige» un responsable algérien
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 19 - 06 - 2019

Selon le diplomate marocain, aucune solution ne sera conçue que dans le cadre de la souveraineté du Maroc
L'ambassadeur chargé d'affaires de l'Algérie à New York n'oubliera pas de sitôt la «correction» infligée devant le Comité des 24 des Nations Unies. Tout a commencé lorsque le responsable algérien s'est nerveusement élevé contre la quinzaine de pays qui ont tous cité, de concert, la responsabilité de l'Algérie en tant que l'un des quatre participants aux tables rondes de Genève, prétextant que son pays «n'est pas partie mais juste un observateur». Mais c'était sans compter la réaction marocaine. Le représentant permanent du Maroc auprès de l'ONU, Omar Hilale, a appelé l'Algérie à la décence lorsqu'elle a déclaré qu'elle n'était qu'un Etat observateur dans la question du Sahara marocain.
Soulignant que les faits sont têtus et confirment que sans l'activisme et l'ingérence agressifs de l'Algérie, il n'y aurait ni «polisario», ni dossier du Sahara, ni examen de cette question par les Nations Unies. «La Communauté internationale s'est rendu compte de la supercherie créée et maintenue par l'Algérie et qui ne trouve plus aucun écho nulle part au monde», a ajouté Hilale, soulignant que c'est ce que vient de faire, avant-hier, le Salvador, par la voix de son président, Nayibe Bukele, qui a retiré sa reconnaissance de la pseudo «rasd», qu'il a qualifiée de «république virtuelle».
«Le gouvernement du Salvador a exprimé son soutien à l'intégrité territoriale du Maroc et sa souveraineté nationale, ainsi que son initiative d'autonomie comme seule solution à ce différend régional», a ajouté l'ambassadeur Hilale. Ce dernier a, par ailleurs, affirmé dans sa déclaration devant le Comité des 24 qu'une solution politique, sous l'égide exclusive des Nations Unies, au différend du Sahara marocain, ne pourra et ne sera conçue que dans le cadre de la souveraineté du Maroc, de son intégrité territoriale et de son unité nationale sur la base de l'Initiative marocaine d'autonomie.
M. Hilale a ainsi affirmé que la question du Sahara est une question de parachèvement de l'intégrité territoriale du Maroc et nullement de décolonisation.
En témoigne son examen par le Conseil de sécurité, en tant que différend régional, hérité de la guerre froide. Après avoir énuméré les faits et réalités historiques irréfutables qui confirment l'appartenance du Sahara à la mère patrie, le Maroc, l'ambassadeur Hilale a indiqué que suite à l'échec de tous les plans précédents et leur enterrement définitif par le secrétaire général de l'ONU et le Conseil de sécurité, et en réponse aux appels de ce dernier, le Maroc a soumis le 11 avril 2007 l'Initiative d'autonomie pour la région du Sahara marocain, qualifiée de sérieuse et crédible par le Conseil de sécurité dans ses 15 dernières résolutions depuis 2007, dont la 2468, adoptée le 30 avril 2019.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.