411 milliards de DH pour soutenir les plans de développement régional    Université d'été pour les jeunes chercheurs à Essaouira    Oxfam monte au créneau    L'insoutenable quotidien des saisonnières marocaines en Espagne    La Bourse de Casablanca en bonne mine    L'opposition algérienne pose des conditions au dialogue proposé par le pouvoir    Boris Johnson ultra-favori dans la course à Downing Street    Pinot maître des Pyrénées au Tour de France    Fraser-Pryce et Obiri ont fait le show au meeting de Londres    Bale sur le départ    Divers    La loi relative à la lutte contre la traite des êtres humains disséquée à Agadir    Bouillon de culture    Les arts de la rue s'invitent à Laâyoune    "Avengers: Endgame", le film aux plus grosses recettes de l'histoire    Maroc Telecom enregistre près de 63 millions de clients    Le secteur bancaire confirme sa résilience en 2018    Alerte Météo : Il va pleuvoir dans plusieurs villes au Maroc    Lekjâa convoque la famille du football marocain à Skhirat    Comicom introduit la marque indienne Mahindra au Maroc    L'Europe se prépare à une nouvelle canicule, Paris en alerte    La Jordanie réitère son soutien à l'intégrité territoriale du Maroc    Football    Loi-cadre sur l'enseignement    Tenue du gala international de boxe professionnelle à El Jadida    Des centaines d'Algériens sont bloqués au Caire    Point de vue : Hanane, Reda… et tant d'autres !    Victoire de la sélection algérienne en finale de la CAN 2019    Actes de sabotage et de vandalisme à Lâayoune    El Otmani en visite à Dakhla-Oued Eddahab    Le Maroc présent à la Foire internationale du livre de Lima    Dar El Bacha accueille l'exposition « Etoffe des sens, résonnances, Serge Lutens, Yves Saint Laurent »    Festival international Jawhara : Le retour de Cheb Bilal    Proscrire la violence!    CNDH: Au nom du principe de la pluralité    Festival des huîtres de Qualidia    Avortement d'une tentative de trafic de 345 kg de chira à Bab Sebta    Ukraine: Vers une majorité absolue au Parlement du parti du président Zelensky    La colère gronde à Hong Kong après les agressions brutales de manifestants    Laâyoune : Ouverture d'une enquête…    Un vibrant hommage rendu à Husseïn Chaâbi par la ville de Laâyoune    Akhannouch promet de solliciter le portefeuille de la santé en 2021    Décès directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique Yukiya Amano    La course à Downing Street s'achève, Boris Johnson ultra-favori    BCIJ : Arrestation à Meknès d'un terroriste franco-marocain    La traite humaine nargue la loi 27-14    Une approche qui n'est pas du goût de tous    Béni Tadjit et la parade des prétendants !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sahara : Hilale «corrige» un responsable algérien
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 19 - 06 - 2019

Selon le diplomate marocain, aucune solution ne sera conçue que dans le cadre de la souveraineté du Maroc
L'ambassadeur chargé d'affaires de l'Algérie à New York n'oubliera pas de sitôt la «correction» infligée devant le Comité des 24 des Nations Unies. Tout a commencé lorsque le responsable algérien s'est nerveusement élevé contre la quinzaine de pays qui ont tous cité, de concert, la responsabilité de l'Algérie en tant que l'un des quatre participants aux tables rondes de Genève, prétextant que son pays «n'est pas partie mais juste un observateur». Mais c'était sans compter la réaction marocaine. Le représentant permanent du Maroc auprès de l'ONU, Omar Hilale, a appelé l'Algérie à la décence lorsqu'elle a déclaré qu'elle n'était qu'un Etat observateur dans la question du Sahara marocain.
Soulignant que les faits sont têtus et confirment que sans l'activisme et l'ingérence agressifs de l'Algérie, il n'y aurait ni «polisario», ni dossier du Sahara, ni examen de cette question par les Nations Unies. «La Communauté internationale s'est rendu compte de la supercherie créée et maintenue par l'Algérie et qui ne trouve plus aucun écho nulle part au monde», a ajouté Hilale, soulignant que c'est ce que vient de faire, avant-hier, le Salvador, par la voix de son président, Nayibe Bukele, qui a retiré sa reconnaissance de la pseudo «rasd», qu'il a qualifiée de «république virtuelle».
«Le gouvernement du Salvador a exprimé son soutien à l'intégrité territoriale du Maroc et sa souveraineté nationale, ainsi que son initiative d'autonomie comme seule solution à ce différend régional», a ajouté l'ambassadeur Hilale. Ce dernier a, par ailleurs, affirmé dans sa déclaration devant le Comité des 24 qu'une solution politique, sous l'égide exclusive des Nations Unies, au différend du Sahara marocain, ne pourra et ne sera conçue que dans le cadre de la souveraineté du Maroc, de son intégrité territoriale et de son unité nationale sur la base de l'Initiative marocaine d'autonomie.
M. Hilale a ainsi affirmé que la question du Sahara est une question de parachèvement de l'intégrité territoriale du Maroc et nullement de décolonisation.
En témoigne son examen par le Conseil de sécurité, en tant que différend régional, hérité de la guerre froide. Après avoir énuméré les faits et réalités historiques irréfutables qui confirment l'appartenance du Sahara à la mère patrie, le Maroc, l'ambassadeur Hilale a indiqué que suite à l'échec de tous les plans précédents et leur enterrement définitif par le secrétaire général de l'ONU et le Conseil de sécurité, et en réponse aux appels de ce dernier, le Maroc a soumis le 11 avril 2007 l'Initiative d'autonomie pour la région du Sahara marocain, qualifiée de sérieuse et crédible par le Conseil de sécurité dans ses 15 dernières résolutions depuis 2007, dont la 2468, adoptée le 30 avril 2019.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.