Le président portugais a envoyé un message au roi Mohammed VI    Covid-19: le Maroc toujours à la deuxième étape de propagation    Concours de médecine: plus de 80 centres d'examen mis à disposition    «Le sexisme n'est pas une fatalité»    Salé: la Brigade anti-gangs est intervenue à temps    Ligue de diamant : le meeting de Doha avancé au 25 septembre    Pour une politique nationale de la recherche en migration sans discrimination ! (2e partie)    Le roi Mohammed VI a reçu un message du roi Abdallah II    Explosions au Liban: Macron attendu à Beyrouth    US Round Up du mercredi 5 août – Virgin Atlantic, Couple & Covid19, Neil Young, Beyrouth, Taiwan    Covid-19: une rentrée des classes sous le signe de l'incertitude    SundanceTV lance son 1er concours de courts métrages dans la région MENA    Ligue des Champions: voici le règlement des 8es    Football: le gardien de but Iker Casillas annonce sa retraite    La vidéo des vols de moutons à Casablanca fait un tapage en Inde    L'ancien roi Juan Carlos 1er prend le chemin de l'exil    120 MMDH seront injectés dans l'économie    Le ministère met les dernières touches au plan de relance économique    ONSSA: Franc succès pour l'opération Aid Adha    Mise à jour de la 19ème et 20ème journée de la Botola Pro D1: Le fauteuil de leader en jeu    Safaâ Baraka, une jeune réalisatrice qui marque le pas    Vidéo : Ce ministre se lance dans un un tour de France à vélo en solo pour défier le coronavirus    US Open: pourquoi Nadal ne défendra pas son titre    Beyrouth : la ville dévastée par des explosions dans son port    Covid-19. Une deuxième vague s'attaquerait-elle aux jeunes ?    Innovation : Al Akhawayn partenaire du projet EM4FIT    Beyrouth: au moins 100 morts et plus de 4000 blessés (nouveau bilan)    4 nouveaux cas de Covid-19 dans un club de Ligue 1    Via agence ou mobile, Cash Plus simplifie l'ouverture d'un compte de paiement    Covid-19 : le Vietnam attaqué par une souche encore plus virulente    Liberté religieuse: L'Algérie au ban de la communauté internationale    Les délais de paiement, un problème posé avec acuité    Bernal frappe fort à moins d'un mois du Tour    L'Espanyol demande à LaLiga d'annuler sa relégation    Bataille d'Oued Al-Makhazine : Une épopée lumineuse dans les annales de la résistance nationale contre les convoitises étrangères    Tikhanovskaïa, une femme ordinaire devenue égérie pour bouleverser le Bélarus    L'intensification des échanges commerciaux bénéficie économiquement aux femmes    Un Banksy vendu aux enchères au profit d'un hôpital de Bethléem    Mel Gibson complètement remis du coronavirus    Pour congés écourtés ou annulés, mais pas que...    Accident mortel à Tamri    Maroc-Etats-Unis: une nouvelle année de collaboration fructueuse    La sculpture de Farid Belkahia s'ouvre sur l'espace public    Traite d'êtres humains : 151 cas en 2019    Le drapeau marocain mis à l'honneur dans le nouveau clip de Beyoncé    Le lièvre soulevé par l'USFP suscite le débat    Début de la 100ème édition du festival de Salzbourg, sous restrictions à cause de la pandémie    «L'Oriental et la Méditerranée au-delà des frontières», un beau-livre de l'agence de l'Oriental    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sahara : Hilale «corrige» un responsable algérien
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 19 - 06 - 2019

Selon le diplomate marocain, aucune solution ne sera conçue que dans le cadre de la souveraineté du Maroc
L'ambassadeur chargé d'affaires de l'Algérie à New York n'oubliera pas de sitôt la «correction» infligée devant le Comité des 24 des Nations Unies. Tout a commencé lorsque le responsable algérien s'est nerveusement élevé contre la quinzaine de pays qui ont tous cité, de concert, la responsabilité de l'Algérie en tant que l'un des quatre participants aux tables rondes de Genève, prétextant que son pays «n'est pas partie mais juste un observateur». Mais c'était sans compter la réaction marocaine. Le représentant permanent du Maroc auprès de l'ONU, Omar Hilale, a appelé l'Algérie à la décence lorsqu'elle a déclaré qu'elle n'était qu'un Etat observateur dans la question du Sahara marocain.
Soulignant que les faits sont têtus et confirment que sans l'activisme et l'ingérence agressifs de l'Algérie, il n'y aurait ni «polisario», ni dossier du Sahara, ni examen de cette question par les Nations Unies. «La Communauté internationale s'est rendu compte de la supercherie créée et maintenue par l'Algérie et qui ne trouve plus aucun écho nulle part au monde», a ajouté Hilale, soulignant que c'est ce que vient de faire, avant-hier, le Salvador, par la voix de son président, Nayibe Bukele, qui a retiré sa reconnaissance de la pseudo «rasd», qu'il a qualifiée de «république virtuelle».
«Le gouvernement du Salvador a exprimé son soutien à l'intégrité territoriale du Maroc et sa souveraineté nationale, ainsi que son initiative d'autonomie comme seule solution à ce différend régional», a ajouté l'ambassadeur Hilale. Ce dernier a, par ailleurs, affirmé dans sa déclaration devant le Comité des 24 qu'une solution politique, sous l'égide exclusive des Nations Unies, au différend du Sahara marocain, ne pourra et ne sera conçue que dans le cadre de la souveraineté du Maroc, de son intégrité territoriale et de son unité nationale sur la base de l'Initiative marocaine d'autonomie.
M. Hilale a ainsi affirmé que la question du Sahara est une question de parachèvement de l'intégrité territoriale du Maroc et nullement de décolonisation.
En témoigne son examen par le Conseil de sécurité, en tant que différend régional, hérité de la guerre froide. Après avoir énuméré les faits et réalités historiques irréfutables qui confirment l'appartenance du Sahara à la mère patrie, le Maroc, l'ambassadeur Hilale a indiqué que suite à l'échec de tous les plans précédents et leur enterrement définitif par le secrétaire général de l'ONU et le Conseil de sécurité, et en réponse aux appels de ce dernier, le Maroc a soumis le 11 avril 2007 l'Initiative d'autonomie pour la région du Sahara marocain, qualifiée de sérieuse et crédible par le Conseil de sécurité dans ses 15 dernières résolutions depuis 2007, dont la 2468, adoptée le 30 avril 2019.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.