Des arrestations massives lors de manifestations en Birmanie    Alerte météo : fortes averses orageuses et chutes de neige jusqu'au 2 mars dans plusieurs provinces    Les indices s'enfoncent malgré un léger reflux des taux    Quand l'opposition dénonce la «propagande médiatique» du pouvoir algérien contre le «Hirak»    Algérie : «L'autoritarisme et la politique du fait accompli ne mèneront que vers l'impasse»    Le Maroc peut profiter de la guerre géopolitique du Gaz européen    «Un retournement de tendance en Bourse?»    Classe prolétaire    Près de deux millions de Marocains seront alimentés en électricité    «Nidaa Oujda», un appel contre le discours de division    Il y a 45 ans, le dernier soldat étranger quitta les provinces du Sud    Les arméniens réclament le départ du Premier ministre    Un «mini Maghreb» sans le Maroc et la Mauritanie, une idée aussi incongrue qu'irréaliste    Libye : près de 150 migrants secourus en mer Méditerranée    Le FUS s'offre l'AS FAR à domicile    La sélection nationale participe au Championnat d'Afrique en Egypte    Liga: Barcelone bat le FC Séville et enchaîne    Un acquis important pour relever les défis    Voyages : voici les pays européens prêts à lancer leurs passeports vaccinaux    Delta Holding: Un CA en baisse de 15% en 2020    Le premier radiotélescope du Royaume installé à Marrakech    Présentation du beau livre «Pour une Maison de l'Histoire du Maroc»    «Tout ira bien», nouveau recueil de poèmes de Driss Meliani    Interview avec Selma Benomar, l'ambassadrice du luxe à la marocaine    Plusieurs eurodéputés interpellent Josep Borrell sur la répression et la coercition politiques en Algérie    Mustapha Ramid opéré au lendemain de sa démission    Botola Pro D1 « Inwi » (8è journée): Classement    Maroc-Tunisie: Aboub critique l'arbitrage (CAN U20)    La CAF autorise la programmation des matchs internationaux en Libye    Sahara : la neutralité passive de l'Europe dessert la stabilité et l'intégration régionales, selon un média italien    Transavia, filiale low-cost d'Air France va ouvrir une nouvelle ligne vers le Maroc    Manuels et cahiers scolaires : les imprimeurs gagnent leur bataille pour la préférence nationale    Covid-19 : les Etats-Unis autorisent un troisième vaccin    Températures (par villes) prévues pour le dimanche 28 février 2021    Tendances déco 2021 : Les couleurs à adopter    Le groupe sanguin O, est-ce un rempart contre le Covid-19 ?    Anniversaire : SAR la Princesse Lalla Khadija souffle sa 14ème bougie    Hirak, saison 2: Le Figaro fait le point sur la situation en Algérie    Change : Le dirham s'apprécie face au dollar du 18 au 24 février    Harcèlement sexuel : de nouvelles allégations contre le gouverneur de New York Andrew Cuomo    Voici le temps qu'il fera ce dimanche    Nigeria : 42 personnes relâchées, dont 27 élèves, après un enlèvement dans un pensionnat    CAN U20 : Les tirs de la chance privent le Maroc de la demi-finale !    AS FAR-SCCM (1-1) : Les Militaires rejoints sur la ligne d'arrivée !    Joaillerie : Hicham Lahlou lance sa collection « Magic Alice »    Premier Colloque international de linguistique à Marrakech    "Biggie " , le géant éphémère du rap par ceux qui l' ont connu    Un immense tour d'une ville en pleine mutation : Dakhla change de visage    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Me Boucetta refuse la polémique, mais maintient le cap
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 05 - 03 - 2003

Le président de la Commission consultative pour la Moudawana s'abstient de répondre aux critiques qui lui sont adressées. Il insiste cependant sur la pertinence des choix.
Jour après jour, il se confirme en tant que leader politique incontestable. Depuis sa nomination à la tête de la Commission consultative pour la réforme de la moudawana, l'ancien secrétaire général du parti de l'Istiqlal, Me Hammed Boucetta, n'a pas cessé de se démarquer de son prédécesseur, Driss Dahak qui communiquait très peu.
Après sa sortie télévisée du samedi 22 février, plusieurs voix se sont élevées pour critiquer certains des propos de Me Boucetta. Mais, pour lui, la surenchère dans un domaine pareil ne mène nulle part. Mieux encore, il persiste en confirmant ses options.
« Je confirme ce que j'avais annoncé : le nouveau texte de la Moudawana constituera une révolution acceptée par tous. Aussi bien pour ce qui est du fond qu'en ce qui concerne les procédures et les nouvelles structures qui seront mises en place.
En ce qui concerne le fond du débat en cours, il s'est contenté d'évoquer des questions relatives au divorce, à la polygamie, au droit matrimonial et aux biens des conjoints.
Sans s'attarder sur les détails, il a fait part des possibilités dont peuvent bénéficier les femmes pour maîtriser les procédures de divorce.
Au niveau des structures, il a rappelé les projets du fonds d'entraide familiales et les tribunaux qui seront appelés à renforcer le dispositif mis en place, qui constitue une valeur ajoutée par rapport à ce qui existe déjà, comme les tribunaux de commerce et les tribunaux administratifs. Me. Boucetta s'est abstenu d'engager toute polémique via la presse. Ni son agenda ni sa conscience ne le lui permettent, dit-il. Car, l'essentiel dans cette affaire est de rendre justice aux femmes et de trouver l'équilibre nécessaire entre les interprétations des textes de la Chariâ (Coran et Sunna) et les exigences des temps modernes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.