Loi de finances rectificative: séance commune du Parlement ce mercredi    Adoption en Conseil de gouvernement du projet de loi de finances rectificative    Vacances d'été: les horaires à éviter sur les autoroutes du Maroc    La mosquée Hassan II cherche un exploitant pour ses hammams    Stress test: Les banques marocaines toujours résilientes    4 terroristes présumés arrêtés à Nador    Covid-19: Inquiétude chez les élus américains    Covid19: 186 nouveaux cas ce mardi à 10h00    Plus de 45.000 MRE regagnent leur pays de résidence    Abderrahmane El Youssoufi raconté par son compagnon de route    Le monde arabe en 2033 [Analyse]    Si Abderrahmane et Marie-Hélène El Youssoufi ont fêté avec le TAS un sacre attendu depuis 80 ans    Spécial 40ème jour du décès d'Abderrahmane El Youssoufi : Une vie et un destin hors du commun    Spécial 40ème jour du décès d'Abderrahmane El Youssoufi : Les principaux chantiers et réformes économiques à l'actif du gouvernement El Youssoufi    Spécial 40ème jour du décès d'Abderrahmane El Youssoufi : La culture, une source d'intérêt majeure pour El Youssoufi    Renard: «j'ai conseillé à Achraf d'accepter le transfert à l'Inter»    Futsal: Hicham Dguig prolonge jusqu'en 2024    Tensions sino-américaines en mer de Chine    Hausse du SMIG : Voici ce que vous devez savoir    Les villes-hôtes candidates se mettent au travail    Biennale de Danse en Afrique du 22 au 27 mars 2021    51e FNAP: la ville ocre vibre aux rythmes des arts Populaires    Maroc/Covid-19: les fonctionnaires de trois prisons reconfinés    BDS – Défendre une cause c'est bien, respecter les avis des autres c'est mieux    Spécial 40ème jour du décès d'Abderrahmane El Youssoufi : Le père fondateur de la presse ittihadie    Milouda: Une leçon de vie écrite aux couleurs de l'espoir    La Fondation du Forum d'Assilah annonce son programme d'activités culturelles et artistiques d'été    Le président brésilien annonce sa contamination au Covid-19    Le prince Moulay El Hassan décroche son bac    Le Wydad entame sa préparation collective à Agadir    Les mosquées ouvriront leurs portes    La Chambre des conseillers: adoption en commission d'un projet de loi édictant des mesures spécifiques à l'état d'urgence sanitaire    Coronavirus : quel impact sur les congés    Officiel: la date de réouverture des mosquées au Maroc    Qui est Driss Isbayene, le nouvel ambassadeur du Maroc au Mali ?    Le Marocain Aziz Krir remporte le titre    Côte d'Ivoire : Drogba brigue le poste de président de la FIF    Hamza Mehimdate, un photographe émotionnel    Les températures resteront élevées pendant plusieurs jours : La canicule s'installe !    Mauritanie : l'ex-président convoqué devant une commission d'enquête    L'Égypte, la France, l'Allemagne et la Jordanie avertissent Israël contre ses projets d'expansion    CGEM/PPS : rencontre autour du développement économique et social    COVID-19. Pour qui roule l'OMS?    Immigration clandestine: baisse des arrivées sur les côtes espagnoles    Les États-Unis n'accorderont pas de visas aux étudiants étrangers si les cours sont en ligne    Adil Bouaouad en quête de « rédemption »    « Derb Mila » à Casablanca embelli par des fresques murales    1.107 cas de triche au bac détectés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Fast and furious : Hobbs et Shaw assurent l'intérim
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 16 - 08 - 2019

Non, non, non, ce n'est pas Fast and furious 9 ! Cet opus ne sortira qu'en 2020. Pour faire patienter les fans de la saga et du réalisateur Justin Lin (qui a encadré quatre épisodes), les producteurs ont eu l'idée de sortir un long-métrage dérivé, dédié à deux des héros récurrents : Luke Hobbs (Dwayne Johnson) et Deckard Shaw (Jason Statham).
Les puristes regretteront que le fameux Dominic Toretto (Vin Diesel) ne fasse pas une petite apparition et qu'aucun hommage, même minime, soit rendu au flic LAPD Brian O'Conner (Paul Walker, décédé d'un accident de la route en 2013). Tout cela arrivera très certainement dans le neuvième épisode. Soyez patients !
Le transhumanisme en toile de fond
En attendant, ce film-là vaut aussi un détour. L'histoire ne repose pas que sur des courses de voitures mais aussi sur un débat sur le transhumanisme et cette volonté de créer un homme nouveau. Alors qu'elle vient de récupérer in extremis un virus capable d'exterminer l'humanité, une équipe du MI6 est attaquée par des criminels, sans foi ni loi, qui veulent s'en emparer pour exterminer les hommes les plus faibles afin de façonner une nouvelle espèce. Parmi les voyous, se trouve Brixton (Idris Elba) qui se qualifie lui-même de «superman noir». En effet, il est doté d'une force surhumaine, d'une peau en kevlar et un squelette en titane.
La belle et la bête
Hattie Shaw (Vanessa Kirby), une jeune agent du MI6, viendra lui montrer que sans maîtrise la force n'est rien. Elle arrive à échapper au super-vilain mais s'expose dangereusement au virus mortifère. Ce n'est qu'après que les deux héros entrent en scène. L'un tombe vite amoureux de la jeune recrue et l'autre n'est autre que son frère. Bien sûr, les deux veulent aussi sauver le monde d'une potentielle attaque terroriste.
Une cascade de courses et d'explosions
Les amateurs de courses-poursuites ne seront pas déçus. Celle du début entre une moto hybride et une McLaren est remarquable. La fin offrira un bouquet final avec le retour de la moto, un camion tout-terrain, un buggy passe-partout et même un hélicoptère. Entre le cyber-armes et les massues traditionnelles, les combats ne manqueront pas, entre deux explosions. Pourtant, la véritable valeur ajoutée de ce film est incontestablement le duo que forment Hobbs et Shaw, avec leur rivalité fraternelle et leur humour mordant.
Un bain assumé de testostérones
Cependant, ne vous attendez pas à de la finesse. Comme les autres épisodes, celui-ci baigne de testostérones et de blagues graveleuses. Idéal pour se vider la tête, inutile pour penser très loin. Si les thèmes du transhumanisme, de la famille et de l'amitié sont volontiers abordés, ne vous attendez pas à autre chose qu'un film d'action étasunien. N'en déplaise au réalisateur (David Leitch), il ne suffit pas de citer Nietzsche pour devenir un film d'art et d'essai.
Par Sébastien Chabaud


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.