Remaniement ministériel: Mohammed VI reçoit El Othmani en audience    Meknès: arrestation de deux frères pour transfert de fonds à des combattants en Syrie et en Irak    La DGST rejette l'authenticité de deux documents qui lui sont attribués    Karina Sebti, nouvelle DG de Management de transition en France    Zakaria Fahim: " Le nouveau modèle de développement doit encourager entrepreneuriat"    Résultats financiers : Auto Hall tire son épingle du jeu en S1    Japon: Pas de procès pour Ghosn avant avril 2020    Quasi-stagnation de l'indice des prix en août selon le HCP    Un atelier clandestin de fabrication de sacs plastiques démantelé à Mohammédia    10 millions d'écoliers, élèves et étudiants au Maroc    BMCE Bank Of Africa dément les allégations fallacieuses de Maghreb Confidentiel et Afrique Intelligence    Mariage des mineures: Comment en venir à bout?    Brèves    Remaniement : le RNI reste dans le prochain gouvernement    Le Maroc participe à une grande opération de l'Interpol    Contrôle politique et autonomie des organismes publics    Tension au Congrès autour du signalement d'un lanceur d'alerte impliquant Trump    Insolite : Plus de jours fériés    Zidane face aux vents contraires après son pire naufrage au Real    Ligue Europa : Arsenal, Man United et Séville frappent d'entrée    Pour le Onze marocain, le chemin de Yaoundé passe en premier par Blida    Eclairage à Rabat sur les vertus de la médecine traditionnelle chinoise    Les dindes de Tnine Chtouka !    L'EMSI organise le 4ème Congrès international SysTol    Très chère 2M ! "La deuxième chaîne nous rassemble" Peut-être bien, mais à quel prix ?    Divers    Habib El Malki s'entretient avec le directeur du FNUAP pour la région arabe    U2 en concert en Inde    Les incroyables révélations de Sinéad O'Connor    L'hologramme de Whitney partira en tournée en 2020    Tension au Congrès autour du signalement d'un lanceur d'alerte impliquant Trump    Raja-Hilal Al Qods : Deux joueurs empêchés par Israël de jouer au Maroc    Il fait l'actu : Mohamed Karim Mounir, PDG de la BCP    Vidéos. L'Espagne célèbre la journée mondiale de la Paella    Loi cadre de l'enseignement. Une commission gouvernementale pour fixer les priorités    100 ans de l'aéropostale : Une exposition met en avant le rôle du Maroc dans l'histoire de l'aviation    Alerte météo : Averses orageuses localement fortes avec chute de grêle et rafales à partir du vendredi dans plusieurs provinces    Eliminatoires CHAN 2020 : Maroc-Algérie, une confrontation fratricide à Blida    Tarik Sektioui, nouvel entraîneur de la Renaissance sportive de Berkane    Le Festival Oasis 2019 comme si vous y étiez !    L'Espagne s'achemine vers la tenue d'élections législatives anticipées…    Premières Assises nationales du Développement humain    Statistiques du Haut-commissariat au plan (HCP)    Festival International du Film de Marrakech. Cap sur l'Australie !    DJ Nicola Cruz, l'explorateur de sons    Edito : Assises    Habib El Malki : La proclamation d'une Journée internationale de lutte contre l'islamophobie permettra de faire échec au discours de la haine    Championnats du monde de boxe : Mohamed Hamoute éliminé en 8èmes de finale    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Festival Atlas Electronic sensibilise à la mobilité des artistes
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 19 - 08 - 2019

La 4ème édition se tiendra du 29 août au 1er septembre à Marrakech
Le 4ème festival Atlas Electronic se tiendra du 29 août au 1er septembre à la Villa Janna à Marrakech pour sensibiliser, de nouveau, à la question de la mobilité. La nature de cette musique abonde clairement dans le sens de la thématique de cet événement dont la 4ème édition rassemblera 125 artistes de 15 pays. En fait, le festival, qui se tiendra sous le slogan « Moving Forward» (aller de l'avant), souhaite, selon les initiateurs, mettre l'accent sur les inégalités quant à la liberté de mouvement et de déplacement, et leurs conséquences sur le paysage culturel mondial.
«En effet, pour certains, voyager au-delà des territoires est un véritable luxe. Il s'agit d'une liberté de mouvement, de parole et de pensée qui n'est pas donnée à tous, notamment aux artistes, à travers le monde», exalte la même source. C'est pourquoi Atlas Electronic a mis en place une programmation qui aborde la thématique sous différents angles et à travers diverses disciplines artistiques, à savoir musique, photographie et vidéo outre des ateliers et débats.
En détail, le festival se déroulera dans 3 scènes pour y recevoir des artistes aux multiples univers. Dans ce sens, les organisateurs annoncent la participation du duo marocain de Djs, Kalboca, ainsi que la productrice et djette parisienne Crystallmess. A son tour, le « gnaoui blanc », Jauk Armal, sera également de la partie. Aussi, le groupe marocain de musique expérimentale Raskas et la chanteuse sud-africaine Ntombi Ndaba se produiront au festival. Celle-ci participe, selon la même source, à un projet de l'artiste résident, Esa Williams, ayant pour but de mettre en lumière différents types de sons africains, voire explorer la culture et le background historique dont ils ont été inspirés. «Ces trois dernières années, j'ai pu présenter à Atlas Electronic des performances d'artistes amis (comme Mim Suleiman ou Ata Kakl). Pour cette édition, je voulais continuer sur la même lancée en allant un peu plus loin qu'une simple présentation des morceaux…», explique Esa Williams.
Quant à la scène de l'amphithéâtre, elle sera occupée par le producteur du label de future-jazz Kamal Williams. Il y invitera Kieron Ifill, alias K15, ainsi que Louis Chen, Mr Wynters et l'artiste de grime, Mez. Dans la même soirée, le MC marocain Yazid Bezaz fera son show. De son côté, le label marocain, Casa Voyager, disposera cette année d'une scène dédiée. Il y accueillera la sélectionneuse marocaine MMMC, ainsi que des performances live de Viewtiful Joe et Gary Gritness.
Au programme un Back to back entre mad miran et Kreggo est également prévu. Une scène sera également dédiée à l'organisation londonienne, Boiler Room qui accueillera à son tour plusieurs artistes dont Houariyate, Dollypran et Polyswitch.
Outre le line up musical, Atlas Electronic offre, selon la même source, une belle plate-forme aux autres formes d'art. C'est le cas du projet «Afrorack» de l'Ougandais Bamanyan Brian ou encore «Guedra», projet féminin de dance traditionnelle.
Aussi, les festivaliers pourront profiter de talks et de débats autour de sujets différents, dont «les droits d'auteur» et «l'émancipation des artistes». De quoi faire l'intérêt de l'événement.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.