Marrakech-Safi : Le CRT lance une grande campagne de promotion digitale    97% des pharmaciens affirment que la chloroquine n'est pas disponible    L'arrivée d'Enzo Zidane au WAC : De l'infox et du « fake news » !    Demi-finales de la Ligue des Champions : Un vol spécial d'Al Ahly pour rallier Casablanca    Botola Pro D1 : Une bouffée d'oxygène pour le Hasania d'Agadir    Vente de boissons alcoolisées : la campagne d'assainissement se poursuit    Coronavirus: le Maroc enregistre 2444 nouveaux cas ce dimanche    Les inégalités raciales ont coûté 16.000 milliards de dollars à l'économie américaine    Les Démocrates doivent désormais faire montre d' agressivité    Combats meurtriers au Karabakh, l'Azerbaïdjan et l'Arménie au bord de la guerre    Plaidoyer du CNDH en faveur du respect du droit de manifester pacifiquement    L'ambassadrice du Guatemala réitère la position de son pays en faveur de notre intégrité territoriale    Pour un nouveau multilatéralisme équitable et inclusif    Le Real Madrid piétine mais gagne enfin Zidane peut souffler    Botola Pro D2 : Le suspense jusqu ' au bout MAS-SCCM à l' affiche    Lancement d'un baromètre régional de l'investissement à Béni Mellal-Khénifra    Les exportations nationales accumulent les contre-performances    Mohcine Zouak : La transition numérique pose le défi de repenser l'école    Haro sur l'hydrochloroquine    Soutien exceptionnel à l'édition et au livre au titre de l' année 2020    Plaidoyer à Safi pour la création d' une Fondation du Festival national de l'Aïta    Programme d' animation culturelle à Guelmim-Oued Noun en dépit des contraintes du Covid-19    De précieuses découvertes archéologiques datant d'au moins du 2è siècle avant J.C    La formation et le travail de base, priorités de la FRMF    Centre d'immatriculation de Marrakech : tous les rendez-vous fixés précédemment sont annulés    Lycée Descartes : les parents d'élèves insatisfaits de l'enseignement à distance    Nouveaux programmes à fort impact social en 2020-2021    La généralisation de la couverture sociale nécessite une cohérence dans l'investissement à engager    La CGEM révèle ses propositions pour la LF-202    Or : c'est le moment de vendre vos bijoux !    «Revitaliser et répondre aux besoins de la standardisation de la langue amazighe»    L'émissaire par intérim de l'ONU en Libye soutient les conclusions des pourparlers de Bouznika    Togo : le premier ministre et le gouvernement quittent le pouvoir    Cour suprême : Biden exhorte le Sénat à ne pas confirmer la juge Barrett avant la présidentielle    Aéronautique : cinq nouvelles ouvertures d'usines d'ici fin 2020    Casablanca : une intervention policière vire au drame    Bourita s'entretient par vidéoconférence avec le Secrétaire Général de l'ONU    El Otmani : Le Maroc toujours engagé en faveur d'«une solution définitive au différend régional» autour du Sahara marocain    Le président du gouvernement espagnol réitère l'appel à une solution politique basée sur le compromis    13e Festival de Fès de la culture soufie: une édition très spéciale!    HUSA-FUS (2-1) : Une défaite "cruelle", une victoire tombée du ciel !    Guerguerat: l'ONU réagit aux gesticulations du polisario    Vaccin chinois : trois hauts responsables marocains participent aux essais    Liban: le nouveau Premier ministre jette l'éponge    Attaque à l'arme blanche à Paris: le principal suspect «assume» un acte dirigé contre Charlie Hebdo    Livre et édition : Un soutien de 9,32 millions de DH débloqué au titre de l'année 2020    Côte d'Ivoire : la cour de justice africaine récuse le rejet de la candidature de Laurent Gbagbo pour la présidentielle    L'acteur Anas El Baz est devenu papa (PHOTO)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Eclipse annulaire de soleil avec l'Espagne en spectatrice privilégiée
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 03 - 10 - 2005

L'Europe, quasiment toute l'Afrique et une grande partie de l'ouest et du sud de l'Asie ont pu contempler lundi une éclipse annulaire du soleil, qui a été masqué à 95% pendant 4 minutes dans une bande de 200 de km de large coupant la péninsule ibérique de nord-ouest en sud-est.
A Madrid, située au centre de cette bande de visibilité, les habitants se sont pressés sur les trottoirs et les terrasses orientés à l'est au plus fort du phénomène, entre 08h56 et 09h01 GMT.
Le temps clair sur la péninsule ibérique a permis une observation parfaite.
Dans le nord du Portugal, de nombreux curieux sont venus assister au spectacle, notamment à Bragance (nord), prise d'assaut par les curieux. Les hôtels de la région affichaient complet.
Malgré les avertissements, dans un climat d'excitation, de nombreuses personnes, dont des enfants, ont observé le phénomène sans lunettes de protection.
La poste portugaise a émis pour l'occasion plusieurs timbres, dont trois d'une valeur de 1,20 euro représentant les trois phases de l'éclipse.
En Espagne, le lumineux ciel de la capitale a légèrement perdu en éclat et pris une teinte gris-bleu, la température est tombée brutalement et le soleil a acquis une brillance insupportable à l'oeil nu.
Aucune sensation de crépuscule en plein jour, à la différence de celle qui avait été perceptible lors de l'éclipse solaire totale visible de l'Europe à l'Inde le 11 août 1999.
Au moins 3.000 personnes s'étaient pressées pour contempler le phénomène au Planétarium de Madrid, l'un des rares endroits où l'on pouvait trouver des lunettes gratuites.
Des milliers de spectateurs se sont rassemblés en Galice, au nord-ouest de la péninsule ibérique, où une telle éclipse n'avait pas été visible depuis 1764 et ne se reproduira pas avant 2026.
En ce jour ouvré, ni le ministère de l'Education, ni celui de la Santé, ni les pouvoirs publics de la région de Madrid n'ont équipé les écoliers en lunettes spéciales.
Le Collège national des opticiens avait donné pour consigne aux écoles de tirer les rideaux et d'empêcher les enfants de sortir en récréation.
Chez les opticiens et marchands de tabac, qui vendaient les lunettes pour 2,50 à 5 euros, les stocks étaient généralement épuisés dès vendredi.
En Algérie, les autorités avaient décidé de fermer les établissements scolaires afin d'éviter que les enfants, faute de lunettes spéciales, ne s'abîment les yeux en regardant l'éclipse de soleil sur le chemin de l'école.
L'éclipse a commencé au-dessus de l'Atlantique à 08H41 GMT lorsque l'ombre de la Lune a touché la Terre, avant de gagner, dix minutes plus tard, les côtes nord-ouest d'Espagne et du Portugal.
Après la phase de 4 minutes dont les Madrilènes ont été les spectateurs privilégiés, l'éclipse a été visible sur les côtes nord-africaines passant par l'Algérie, la Tunisie, la Libye, le nord-est du Tchad, le Soudan, le sud-ouest de l'Ethiopie, le Kenya et le sud de la Somalie. La lumière du jour devait reprendre ses droits au milieu de l'océan Indien à 12h22 GMT.
Sous sa forme partielle de croissant solaire, l'éclipse était observable sur des milliers de kilomètres au nord et au sud de la zone centrale, du Groenland au milieu de l'Atlantique jusqu'à l'ouest de l'Indonésie et au sud de l'océan Indien.
Il s'agit de la quatrième éclipse annulaire du XXIe siècle, après celles de 2001, 2002 et 2003, mais celle du 10 juin 2002 n'a pu être observée dans le Pacifique que pendant 23 secondes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.