Akhannouch sur 2M et Al Aoula pour les 100 premiers jours du gouvernement    Bourita s'entretient avec Staffan de Mistura    Agroalimentaire. Un centre d'innovation en la matière lancé à Meknès    Alaa Squalli nommé directeur général du Sofitel Casablanca Tour Blanche    Une tempête hivernale « majeure » frappe l'est des Etats-Unis    Libye : Une ONG annonce le décès de trois Marocains dans un centre de détention    Gabon-Ghana se termine par une bagarre générale : La CAF annonce les sanctions    La CAF confirme les dates des tirages au sort des Eliminatoires africaines du Mondial 2022 et de la CAN 2023    Maroc: la réouverture des frontières est recommandée (Expert)    Report sine die du festival international «ElHal» de Casablanca    Le Zajal marocain à l'honneur à la Maison de la Poésie à Marrakech    L'artiste-peintre Hamid Douieb expose ses œuvres récentes à Marrakech    Le festival d'Angoulême en mars    Après l'affaire Djokovic, Roland-Garros planche sur l'accueil des non vaccinés    CAN 2021 : Satisfait de son choix de joueurs, Vahid ne regrette pas l'absence de Ziyech    Azzedine Ounahi : « Avancer comme il faut dans cette CAN »    Salah relance l'Egypte qui s'impose contre la Guinée-Bissau    Le Real Madrid remporte sa 12ème couronne d'Espagne    Les NFT ou comment révolutionner le monde de l'art dans son ensemble !    Casablanca-Settat : La formation des cadres statutaires de l'AREF est officiellement lancée    Allemagne : Le corps d'un MRE incinéré, le consulat marocain réagit    L'offensive de charme allemande pour accélérer le dégel des relations avec le Maroc    Lutte contre la corruption : où en sommes nous ?    Rabat : Lancement de « MoroccoTech »    Mounia Aram remporte le prix de l'innovation culturelle    Les meilleurs films français et internationaux à l'affiche    Jeudi cinéma de Khouribga: Projection du film "The Dream Of Shahrazad"    Dimistura reçu par des enfants soldats du Polisario    عبد الإله بنكيران يصاب بفيروس كورونا    Coronavirus : Un milliard de doses de vaccin livrés via le programme Covax (OMS)    Les restrictions bientôt renforcées au Maroc ?    Hausse des cas au Maroc: affluence toujours en baisse vers les centres de vaccination    Volkswagen va développer sa production de véhicules électriques en Chine    Cybersécurité. Le Niger s'allie à l'UA    Maroc : Après le syndicat, Chabat se prépare à mettre la main sur la présidence du FFD    Nouveau coup dur pour Credit Suisse avec la démission surprise de son président    L'Espagne expulse une Marocaine pour son appartenance à une cellule djihadiste    Mali. Décès de l'ancien président IBK à Bamako    Espagne : Albares très prudent sur le retour de l'ambassadrice du Maroc    Chine : à trois semaines des JO, les cas quotidiens de Covid-19 explosent    Banques: Le besoin en liquidité s'atténue à 64,8 MMDH en décembre 2021 (BAM)    Fraude fiscale: d'anciens dirigeants et cadres de Wendel jugés à Paris    Maroc/Météo : Températures du jour en baisse sensible ce lundi 17 janvier    Eruption et tsunami: gros dégâts aux Tonga, sans internet pour encore « deux semaines »    Après l'affaire Djokovic, Roland-Garros planche sur l'accueil des non vaccinés    Poutine veut construire une liaison ferroviaire vers l'Arctique    Los Angeles: Des cambrioleurs dérobent un million $ en bijoux de la maison d'une actrice américaine    Magazine : Mohamed Jibril, la plume du perpétuel    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Des publiphones pour résorber le chômage
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 25 - 09 - 2006

Le lancement du programme "LiajliCom" s'est déroulé en grande pompe à Casablanca. Ce projet porte sur la création de 5000 publiphones communautaires.
Nouveau programme pour la résorption du chômage dans le milieu social défavorisé. Baptisé "LiajliCom", ce programme, dont le coup d'envoi a été donné, samedi 23 septembre, par le ministre du Développement social, de la Famille et de la Solidarité, Aberrahim Harouchi, vise la promotion de l'auto-emploi et l'insertion sociale de milliers de personnes démunies, chômeurs, handicapés moteur ou sans revenus à travers la création de micro-entreprises. Les promoteurs de ce programme prévoient l'installation de 5000 publiphones communautaires, essentiellement dans les régions rurales et périurbaines à forte concentration en population défavorisée. Ainsi, ce projet, conçu, pour lutter contre l'exclusion et la précarité, par la société ILAICOM en partenariat avec le ministère du Développement social, de la Famille et de la Solidarité ainsi que la Fondation Telefonica Maroc, concernera 403 communes rurales et 264 quartiers urbains les plus pauvres du pays identifiés dans le cadre de l'Initiative nationale pour le développement humain (INDH).
Le concept proposé par les promoteurs de ce projet de microcrédit est simple. Il s'agit d'une solution clé en main, proposée à un prix subventionné de 3 990 dirhams incluant 2000 dirhams de solde de communication offert. Les entrepreneurs, qui n'ont pas de locaux, pourront également opérer leur publiphone communautaire à pieds, à vélo, sur une moto ou même sur un fauteuil roulant pour les micro-entrepreneurs handicapés moteur. Ils peuvent ainsi suivre leurs clients là où ils se trouvent et notamment dans les douars ou dans les lieux de rassemblement ponctuels comme les souks et les moussems, dépourvus de moyens de communication de base. Cette solution est facile à installer, simple d'utilisation et peut être exploitée par des jeunes sans qualification.
En somme, selon les initiateurs de cette action socio-économique, le projet "LiajliCom" permettra aux exploitants sélectionnés de bénéficier d'un revenu stable sur le long terme et représente une opportunité d'insertion sociale pour les personnes démunies en leur offrant un outil de production à bas coût et générant un revenu stable. «Ce programme, qui encourage l'initiative personnelle, permettra aux bénéficiaires d'améliorer leur revenu précaire», a indiqué M. Harouchi lors du lancement du projet. Ce nouveau concept, qui met les télécommunications au service du développement socio-économique du pays, a déjà été mis en application en Afrique avec l'installation de plus de 200 000 publiphones communautaires. Il a été adapté au Maroc par la société ILAICOM, partenaire de Médi Télécom. Depuis le démarrage de son activité en mars 2000, ILAICOM a constitué en moins de deux années un réseau de plus de 2000 micro entreprises réparties dans plus de 200 villes et villages et couvrant plus de 1000 douars sur tout le territoire national. Par ailleurs, la cérémonie de lancement de ce programme a été couronnée par la signature d'une convention entre les différents partenaires.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.