Brahim Ghali, accusé de crimes contre l'humanité, appelle ses partisans «à poursuivre leur combat contre le Maroc»    Casablanca : un inspecteur de police contraint d'utiliser son arme pour interpeller un multirécidiviste dangereux    Driouch : une secousse tellurique de magnitude 4,1 degrés    L'arganier présente une forte plasticité écologique et climatique (Spécialiste )    Météo Maroc: temps assez stable sur une majeure partie du pays ce vendredi    Conflit israélo-palestinien : la session du Conseil de sécurité de l'ONU sera tenue dimanche    Célébration du 65ème anniversaire de la création des Forces Armées Royales (FAR)    Coupes de la CAF : Missions périlleuses pour le WAC et le Raja en déplacement    Israël-Palestine: L'ONU déplore l'impact "dévastateur" du conflit sur les enfants    France/Covid: Les députés valident une rallonge budgétaire de 7,2 mds d'euros    Nouvelle destination probable pour Mohamed Ihattaren    Le Maroc réitère son rejet des mesures israéliennes affectant le statut juridique d'Al-Qods    Driss Lachguar: L'USFP est depuis toujours un parti responsable qui place les intérêts du pays avant les siens    Le FEC ouvre une ligne de crédit de 2,2 MMDH pour la région de Fès-Meknès    Les cours mondiaux des produits alimentaires poursuivent leur envolée    La SNRT a affiché une tendance haussière pendant le Ramadan    "La femme dans le cinéma marocain, devant et derrière la caméra": L'hommage mérité aux comédiennes et cinéastes marocaines    La Londonienne Dua Lipa sacrée " meilleure chanteuse " aux Brit Awards    L'événement culturel «Mois du patrimoine 2021» en mode virtuel à Dakhla    Fermeture des salles de cinéma : Les exploitants lancent un appel au ministre El Ferdaous    Ce vendredi à 19h00, le WAC face au Mouloudia d'Alger : Le Wydad en mission pour assurer le retour    Livre. Danse avec les riches    Foot africain : Hector Cuper sélectionneur de la RDC    Equipe nationale : Deux matches de préparation en juin prochain    Corruption: La loi n°19-46 publiée au B.O    La Russie veut franchir un nouvel cap dans sa reconquête de l'espace    Coronavirus au Maroc: 238 nouveaux cas et 513 guérisons en 24H    60 ans des relations diplomatiques entre le Maroc et le Chili: Riche programmation culturelle dans les universités chiliennes    La prestation d'Amine Harit contre le Herta Berlin    En Espagne, appels à empêcher Brahim Ghali de fuir le pays et que des mesures soient prises à cet effet    L'encours des bons du Trésor devrait s'établir à 617,5 MMDH au 19 mai    UEFA : La finale de la Ligue des champions déplacée d'Istanbul à Porto    Migration : La CEA se penche sur la reconnaissance des compétences africaines au Maroc    Marché des changes : le dirham se déprécie de 0,33% face à l'euro    Huawei : le Maroc favorable pour accélérer le développement de l'école numérique    Agressions israéliennes contre les Palestiniens : La Chine appelle l'Etat hébreu à la retenue    Madaëf Eco6-Tamuda Bay: le CRI, l'APDN et Madaëf s'allient    Botola Pro: résultats, classement et buteur / 16ème journée    Prime 4-Replay: Voici le montant remporté par l'équipe de Hassan FOULANE...    SM le Roi, Amir Al-Mouminine, accomplit la prière de l'Aïd Al-Fitr    BVC : la confiance envers les actions à un plus haut    Météo/Maroc: temps généralement stable ce jeudi 13 mai    Des couleurs à retrouver pour la couture traditionnelle    Message de Mahmoud Abbas au roi Mohammed VI    Le Gabon veut intégrer le Commonwealth    M'Barek Bouderka relate l'histoire étonnante d'un jeune résistant (VIDEO)    Laâyoune: La désalinisation pour assurer l'essor de la région    «Aywad»: un hymne à la vie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Dchira : la leçon de patriotisme
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 02 - 03 - 2007

Laâyoune. Baba Ahmed Adouihi a participé à l'historique bataille de Dchira, un événement-phare qui témoignera à jamais des sacrifices consentis par les combattants qui ont défendu l'unité du Royaume, son intégrité et ses valeurs sacrées.
Une foule nombreuse était venue ce mercredi 28 février 2007 au cimetière des Chouhadas, dans la commune de Dchira, à l'est de Laâyoune, pour se recueillir sur les tombes des martyrs tombés sur le champ d'honneur pour défendre l'intégrité territoriale du Royaume. Au milieu de cette foule, Baba Ahmed Adouihi, les larmes aux yeux et la tête bourdonnant de souvenirs, fixe l'horizon qui offre une vue panoramique sur une partie des lieux qui furent le théâtre, le 13 janvier 1958, de la grandiose bataille de Dchira ; un événement-phare qui restera à jamais gravé dans les mémoires.
Le visage recouvert d'une barbe blanche et bruni par le soleil, Baba Ahmed Douihi se souvient de cette bataille héroïque comme si c'était hier. «J'avais 21 ans et je n'ai pas hésité une seule seconde à prendre les armes et à défendre notre chère patrie», confie-t-il dans une déclaration à ALM. Tout en remontant le cours de l'histoire, il se dirige d'un pas ferme et décidé vers la plaque commémorative à la porte du cimetière qui rappelle les douze combattants marocains tombés sur le champ d'honneur durant la bataille de Dchira. Il effleure d'une main tremblante la plaque et lance d'une voix enrouée par l'émotion : «Avec l'aide de deux amis combattants pour la liberté, j'ai enterré dans la nuit les douze martyrs atteints par les balles des troupes espagnoles installées dans cette région et qui disposaient d'une armée forte et dotée d'un armement moderne et sophistiqué».
Après un long moment de silence, il explique que «c'était une bataille rude et déséquilibrée, mais l'ennemi a été surpris par la détermination, l'esprit de sacrifice et l'héroïsme avec lesquels les membres de l'armée de libération ont fait face, lors de cette historique bataille».
Ayant encore bon œil et bon pied, cet éleveur de bétail (dromadaires, bovins et caprins), souligne avec fierté que c'est dans les falaises de Dchira que les troupes espagnoles (1.600 soldats) ont été défaites par les résistants marocains du sud.
«Ce jour-là, indique-t-il, on a délogé les Espagnols d'une position stratégique et on a rapidement accaparés leur matériel de transmission, avant de lancer des assauts bien orchestrés qui s'étaient soldés, selon un bilan officiel, par une dizaine de morts et des centaines de blessés dans les rangs de l'ennemi qui, dans sa fuite, a laissé derrière lui une importante quantité de munitions de guerre». M.Baba Ahmed Adouihi, fait remarquer que le bilan des pertes en vies humaines était beaucoup plus élevé dans les rangs de l'armée espagnole, mais comme il s'agissait d'une puissance coloniale européenne, on a quelque peu minimisé sa défaite. «Le souvenir de cette bataille, relève-t-il, me rajeunit et me rappelle constamment que quand on a foi en Dieu et que l'on aime la patrie, on peut déplacer des montagnes». Il rappelle également que le lendemain de cette bataille, les résistants marocains ont été accueillis en héros par les populations de la région. Pour lui, cet événement-phare a sonné le glas pour le colonisateur. Il a été le début d'une série de victoires contre les forces espagnoles au Sahara marocain, notamment lors des batailles de «Rghiwa», «Lamsid», «Oum Lâacher» et «Mergala». «C'était une étape du long processus de lutte menée par Feu SM Mohammed V pour la libération du Maroc, relève-t-il, un processus sur lequel a persévéré Feu SM Hassan II pour la récupération des provinces du sud du Royaume», ajoute-t-il. Fidèle à ces hauts faits, le peuple marocain a célébré dans la journée du mercredi 28 février le 49ème anniversaire de la bataille de Dchira et le 31ème anniversaire du départ du dernier soldat espagnol des provinces du Sud.
• DNCR à Lâayoune


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.