Guergarate : Fanfaronnades algéro-polisariennes, saison II    Algérie. Ça sent encore la naphtaline soviétique    Suivez le LIVE de l'émission « Ach Waq3 » de MFM Radio    Baromètre des risques 2021 pour les entreprises : La Covid-19 en tête de liste    De nouvelles normes marocaines d'application obligatoire à partir de mars    Meilleurs employeurs au Maroc 2021 : Les inscriptions sont ouvertes    Confinement en France. Les patrons se rebiffent    Air Arabia : La ligne Casablanca-Guelmim lancée    Gilles Devendeville : « Le Maroc n'a à souffrir de la comparaison avec aucun pays sur le plan du commerce »    Air Arabia : nouvelle liaison internationale à partir de Nador    Dialogue interlibyen : La Ligue arabe salue les nouvelles avancées réalisées au Maroc    Turquie-Grèce. Erdogan met de l'eau dans son vin    Sahara. L'Afrique du Sud toujours aussi hostile au Maroc    Maroc-Israël : un accord signé pour le lancement de vols directs entre les deux pays    Le Maroc au Chan : vaincre et convaincre    La 30è édition du Rallye Aïcha des Gazelles reportée    Manchester United en huitièmes, Arsenal éliminé    Handball / Chili-Maroc (28-17) : Défaite inattendue ! A qui la faute ?    Dr Tayeb Hamdi : «les laboratoires privés ne peuvent pas détecter la nouvelle souche du coronavirus»    Casablanca: Début de la distribution du vaccin anti-coronavirus sur les régions    L'UNESCO pour le Maghreb célèbre l'éducation    Maroc: la campagne de vaccination peut (enfin) démarrer    Vaccin AstraZeneca… ce qu'il faut savoir    Cyclisme: La FRMC organise un stage de préparation à Benslimane    CAN U20: Les Lionceaux de l'Atlas visent le podium    Manifs anti-couvre-feu : La Hollande s'enflamme (vidéos)    L'Espagne doit privilégier la raison pour tirer profit des récents développements intervenus au Sahara marocain    Le gouvernement Netanyahou approuve l'accord de reprise des relations Maroc-Israël    Demi Lovato reviendra sur son overdose    Shakira vend son catalogue à un fonds d'investissement    Officiel : Biden soutient la proclamation US sur la marocanité du Sahara    Deux points de perdus et piètre prestation de l'EN face aux modestes Rwandais    Projection virtuelle du documentaire "Dans tes yeux, je vois mon pays "    Le Real reprend confiance    Nasser Bourita : Le Maroc accompagnera les parties libyennes jusqu 'à résolution de la crise    Maroc-Grande Bretagne: une amitié séculaire    Maroc: une diplomate met à nu les allégations mensongères de certaines voix dissonantes sur les réseaux sociaux    Le Maroc reçoit une première livraison du vaccin anti-Covid 19    Vaccins Vs Nouveaux variants    Accord pour la formation des équipes de travail pour prendre des mesures pratiques    Réseau FCA Morocco : La Continentale tisse sa toile à El Jadida    Séance de politique générale le 1er février sur l'appui du produit national    Calligraphe: Rihani expose ses œuvres à Sidi Moumen    L'icône du jazz sud-africain Jonas Gwangwa n'est plus    La M.N.A entre vents et marées!    Guerguarate – Sources autorisées : Situation calme et normale malgré de nouvelles vaines provocations du Polisario    Berkane : Découverte des plus anciennes gravures rupestres de l'Afrique du Nord    Première édition de «Blabl'Art» à Casablanca    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Santé : L'hypotension : Plus un symptôme qu'une maladie
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 30 - 09 - 2011

L'hypotension ou la chute de tension se traduit par des faiblesses. Bien que ce malaise puisse être gênant, il n'est, parfois, que le symptôme d'une maladie plus grave.
Vous ressentez un étourdissement et une faiblesse durant quelques secondes, et parfois vous en arrivez à l'évanouissement? Ces symptômes apparaissent généralement après vous être rapidement levé d'une chaise ou d'un lit? Vous êtes alors peut-être victime de problèmes d'hypotension. L'hypotension artérielle peut être définie comme une pression du sang anormalement faible. Cette faible pression peut être permanente ou transitoire, occasionnelle ou fréquente. Par contre, il ne s'agit pas d'une maladie à proprement parler, mais plutôt d'un symptôme révélateur d'un réel problème de santé. Aussi, les causes de l'hypotension sont multiples. Et pour n'en citer que les trois principales, il s'agit des problèmes neurologiques, les effets secondaires d'un médicament et la déshydratation. Les personnes de tout âge sont exposées à des symptômes d'hypotension de façon occasionnelle, même quand il s'agit de jeunes en très bonne santé. Cependant, les personnes de plus de 65 ans sont les plus exposées à des troubles de tension. «Chez 20% des personnes âgées, le phénomène d'hypotension survient régulièrement et peut avoir plusieurs causes. Il est alors important de consulter un médecin afin d'en rechercher la ou les causes», relève-t-on dans des statistiques publiées dans une revue médicale spécialisée. En effet, avec l'âge, les parois des vaisseaux sanguins deviennent plus rigides, et les barorécepteurs (capteurs naturels de pression sanguine logés dans la paroi des artères), moins sensibles aux variations de pression dans les artères. Aussi, parmi les personnes à risque on note les personnes alitées ainsi que les femmes enceintes. Chez ces dernières, il est normal que la pression sanguine baisse durant la grossesse, même si le volume sanguin global augmente. Certains facteurs hormonaux entraînent un relâchement des muscles des parois artérielles et veineuses, pouvant conduire à une hypotension passagère. Par ailleurs, il existe différents types d'hypotension, dont les causes et les symptômes varient. Les deux formes les plus fréquentes sont des hypotensions transitoires et non soutenues touchant davantage la population âgée.
Il s'agit, dans le premier cas, de l'hypotension orthostatique ou posturale. Ses symptômes sont justement ceux qui surgissent après s'être trop rapidement levé du lit, d'une chaise, d'une position accroupie ou penchée. Ainsi, sous l'effet soudain de la gravité, la quantité de sang parvenant jusqu'au cerveau diminue rapidement, mais, temporairement. Cela entraîne des étourdissements, des troubles visuels, parfois même une chute. «L'hypotension orthostatique est fréquente chez les personnes âgées. Tandis qu'elle se retrouve dans 5 à 10% chez la population générale, elle touche 15% des personnes de plus de 65 ans et 30% des plus de 75 ans», révèlent les statistiques relayées par la revue spécialisée. Dans le deuxième cas, il s'agit de l'hypotension postprandiale. Elle se caractérise par une baisse importante de la tension artérielle dans un maximum de deux heures après le début du repas. Il en résulte, pareillement, des étourdissements, des nausées, des évanouissements ou des chutes. En effet, après chaque repas, le processus de la digestion entraîne un afflux de sang vers l'estomac et les intestins. Ce processus peut entraîner une légère diminution de la pression artérielle. Chez les personnes âgées ou affaiblies par une maladie, cette légère chute de pression suffit à déclencher des symptômes d'hypotension. Les symptômes apparaissent dans une marge de 15 minutes à deux heures après le repas. L'hypotension postprandiale est plus fréquente en cas de diabète, d'insuffisance cardiaque ou rénale ou de maladie de Parkinson et touche principalement les personnes âgées. S'agissant des cas d'hypotension grave, ces derniers peuvent survenir en cas de perte de sang (hémorragie) importante ou d'infection généralisée (septicémie). Ces situations nécessitent des soins médicaux d'urgence. Ainsi, l'hypotension n'est généralement qu'une alerte sur une défaillance de la fonction normale d'un organe. Cependant, dans certains cas, les médecins ne relèvent aucune cause évidente et diagnostiquent des cas anodins. Les patients apprennent donc à vivre avec, respectant toutefois certaines mesures préventives (voir encadré page 21).
La pression sanguine
La pression sanguine (ou tension artérielle) se compose des pressions systolique et diastolique, lesquelles sont mesurées en millimètres de mercure ou mmHg. La pression systolique correspond à la pression du sang quand le cœur se contracte et envoie le sang dans les artères. Elle assure un apport de sang partout à travers le corps. La pression diastolique est celle qui continue de s'exercer sur les artères entre chaque contraction au moment où le cœur se remplit de sang de nouveau. Ainsi, lorsqu'on parle d'une pression de 12/8, 12 correspond à la pression systolique, et 8 à la pression diastolique. La pression est considérée normale si elle est inférieure ou égale à 12/8 ou à 11,5/7,5, selon les pays. Cependant, les chiffres de pression artérielle varient beaucoup d'une personne à l'autre, ainsi qu'au cours de la journée en fonction des activités. Au repos, plusieurs personnes en bonne santé ont une pression sanguine légèrement plus basse que la normale. C'est généralement le cas des athlètes et des personnes qui s'entraînent régulièrement. On y voit le signe d'une bonne santé cardio-vasculaire. Ainsi, on considère généralement que plus la pression est basse, mieux c'est.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.