Amrani appelle à une solidarité africaine renouvelée    Visites de feu SM Mohammed V à Tanger et à Tétouan    Courriers et colis destinés à l'international : Barid Al-Maghrib prévoit des changements    SM le Roi exonère des droits de bail les locataires des locaux des Habous    Lévinas, le visage, l'humanité    91 nouveaux cas, 1275 cas cumulés ce mercredi à 18H, et 97 guérisons    Baisse de la croissance et de 11,6 points du taux de couverture    Dr Souad Jamaï: «ce que le confinement a changé dans ma vie?»    Les confessions de Benatia sur son passage à l'AS Rome    Les Marocains bloqués à l'étranger sollicitent l'intervention du Roi    La culture, un réconfort en crise en période d'anxiété    Solidarité nationale : OLA Energy Maroc se mobilise    La controverse fait rage entre les écoles privées et les parents d'élèves    L'Espagne retrouve l'espoir dans la gestion de la pandémie    BVC: les sociétés du Masi devraient verser près de 19,3 MMDH de dividendes    A l'heure de la pandémie, la Pologne adopte le vote par correspondance…    Le Wisconsin vote en pleine pandémie    Aicha Lablak: «La priorité aux questions en liaison avec l'état d'urgence sanitaire»    Coronavirus : Le Maroc prélève 3 milliards de dollars de sa Ligne de précaution auprès du FMI    Un concours à distance pour dénicher les jeunes talents de Taroudant et Tata    Avis Locafinance : une flotte de véhicules à disposition du personnel soignant    Recherche Covid-19 : Les pays les plus actifs selon le Coronavirus Research Index    Coronavirus : 83% des entreprises en arrêt total de travail selon une étude    Confinement : l'Institut du monde arabe se virtualise et lance #LImaALaMaison    Mobilité, logements et restauration assurés : Une chaîne de solidarité au profit du corps médical de Marrakech    En collaboration avec GE Healthcare : Ford produira 50.000 ventilateurs respiratoires dans son usine du Michigan    Grâce à la campagne : 24 élèves du douar Islane bénéficient de tablettes numériques    La récession de l'économie mondiale anticipée par Coface    Une œuvre conçue en plein confinement : «Guelssou feddar», un nouveau single de la chanteuse Bouchra    Remaniement partiel : El Firdaouss nommé ministre de la Culture, Amzazi porte-parole du gouvernement    L'engouement culturel à l'ère du confinement    Présidence du Ministère public : Appel à l'application stricte des dispositions sur le port de masque    Session du printemps : Les parlementaires en mode crise    Mesures exceptionnelles pour le bon déroulement des travaux de la session parlementaire    Secousse tellurique de magnitude 3,2 dans la province de Figuig    « Les Casques bleus ne sont pas le remède, mais ils tiennent une place dans la lutte contre le Covid-19 »    Rooney : Les joueurs de foot en Angleterre sont des cibles faciles    City n'aura pas recours au chômage partiel    Youssef El Arabi : Le plus important est de rester à la maison pour empêcher la transmission du virus    Quand le poème se fait consolation au temps du coronavirus    EST-WAC : le TAS rendra son verdict le 29 mai    Le top 10 des meilleurs buteurs de l'histoire de la LDC    Coronavirus : la France devrait connaître en 2020 sa plus forte récession depuis 1945    Un symbole de la mobilisation du monde sportif en faveur des valeurs de solidarité    Coronavirus : 40 marocains bloqués aux Maldives    Football : Les clubs marocains dans le flou total    Assistance aux familles de nos compatriotes décédés en France et en Belgique    Grâce Royale au profit de 5.654 détenus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le poison du racisme fait trembler l'Allemagne
Publié dans Barlamane le 21 - 02 - 2020

Angela Merkel a fustigé jeudi 20 février le «poison» du racisme en Allemagne après les attentats qui ont fait neuf morts à Hanau, près de Francfort, liant cet acte à d'autres attentats d'extrême droite commis dans le pays.
«Le racisme est un poison, la haine est un poison. Et ce poison existe dans notre société, depuis les actes de la NSU jusqu'au meurtre de Walter Lübcke et aux assassinats de Halle», a déclaré la chancelière, évoquant respectivement la série de meurtres et d'attentats d'un groupuscule néonazi dans les années 2000, le meurtre en juin dernier d'un élu pro-migrants, puis l'attaque visant une synagogue qui a fait deux morts en octobre. Mme Merkel avait un peu plus tôt annoncé qu'elle annulait son déplacement prévu dans la journée à l'académie des sciences de Halle (Saxe-Anhalt).
«Nous nous opposons avec force et détermination à tous ceux qui tentent de diviser l'Allemagne», a-t-elle ajouté, insistant sur «les droits et la dignité de chaque personne dans notre pays», sans distinction «d'origine ou de religion». Reconnaissant qu'il était «trop tôt» pour faire toute la lumière sur ce crime, «il y a de nombreuses indications selon lesquelles l'auteur a agi mû par des idées d'extrême droite, racistes, par haine contre des personnes d'origine, de croyance ou d'apparence différentes».
Mercredi soir, un homme a ouvert le feu dans deux bars de Hanau, tuant neuf personnes et faisant plusieurs blessés. Un crime probablement «xénophobe» selon le parquet fédéral, compétent dans les affaires de terrorisme, qui s'est saisi de l'enquête. Le suspect, Tobias R., a été retrouvé mort jeudi matin à son domicile aux côtés d'un autre corps sans vie. Un manifeste et une vidéo dans lesquelles il évoque des «peuples à éliminer» ont par ailleurs été découverts.
Les réactions politiques s'étaient multipliées dans la matinée de jeudi. «Je suis horrifié, bouleversé et sans voix», a commenté le conservateur Volker Bouffier, le ministre-président (CDU) de la Hesse, tandis qu'a été annulée la session prévue jeudi au Parlement régional, situé à Wiesbaden. « Quel crime atroce ! Trop longtemps nous avons hésité à appeler les choses par leur nom : le terrorisme d'extrême droite en Allemagne », a tweeté la coprésidente du Parti social-démocrate, Saskia Esken.
La présidente de la Commission européenne et ex-ministre allemande Ursula von der Leyen s'est dite « profondément choquée » par les fusillades. Le maire de Hanau a annoncé la tenue d'une veillée en hommage aux victimes, jeudi en fin d'après-midi, ainsi que la mise à disposition d'un registre de condoléances devant l'hôtel de ville. Un rassemblement est également prévu à Berlin en fin de journée devant la porte de Brandebourg.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.