Conseil de sécurité : appel à accélérer les démarches pour nommer un nouvel émissaire onusien «dès que possible»    Présidentielle 2022: Macron et Le Pen « finalistes » potentiels (Sondage)    SM le Roi adresse ses condoléances au Général Mahamat Idriss Deby Itno suite au décès de son père    JO de Tokyo: le nombre de spectateurs locaux pourrait être fixé en juin    DGSN: deux Subsahariens interpellés à Mohammédia    Météo Maroc: formations brumeuses ce jeudi 22 avril    Sahara marocain: ce qu'il faut retenir de la dernière réunion du Conseil de sécurité    Nafsa Stars-RSB (1-0) : Les Berkanais quittent la compétition par la petite porte    Liga: En-Nesyri s'illustre et relance Séville dans la course pour le titre (Vidéo)    SM le Roi adresse un message de condoléances au Général Mahamat Idriss Deby Itno suite le décès de son père    Le Raja en promenade à Dar Essalam (0-3) : Chabbi devra remercier Sellami pour son bel héritage !    Mise en échec d'une tentative de trafic de plus 600kg de drogues à Agadir    Covid-19: un grand centre de vaccination ouvre samedi à Disneyland Paris (autorités locales)    Le projet de liaison fixe via le détroit de Gibraltar au cœur d'une réunion maroco-espagnole    Bourita s'est entretenu avec son homologue qatari    Le Maroc élu à la présidence du Conseil exécutif de l'Organisation pour l'Interdiction des Armes Chimiques    Microsoft réaffirme son engagement à soutenir les entreprises au Maroc    Le PPS apprécie hautement le lancement par Sa Majesté le Roi de la mise en œuvre effective du projet de la protection sociale généralisée    Procédures administratives : Le portail «Idarati» sur les rails    Le gouvernement et le chef de l'armée du Liban expriment leur gratitude à SM le Roi    Awacer TV : Une programmation qui renforce les liens des Marocains du monde avec leur pays d'origine    Tifyur, la chanteuse à la voix d'or    Dans l'hospitalité de Nizami Ganjaoui    Maroc/Violence: Les femmes sont plus victimes que les hommes (HCP)    25 nouveaux consuls nommés en Europe : Du sang neuf dans la diplomatie Marocaine    Nasser Bourita s'entretient avec son homologue indonésienne    Covid-19 : 669 nouveaux cas, plus de 4,2 millions de Marocains ont reçu au moins une dose    Coupe de la CAF: Le Raja s'impose en Tanzanie face à Namungo    La Bourse de Casablanca finit en baisse    Journée internationale des monuments: Le passé a de l'avenir    La Chambre des représentants approuve 5 conventions internationales    Aéroport de Nador: baisse importante du trafic passagers    Maroc-Israël : la ligne aérienne opérationnelle après le ramadan    Rachid Show: Gad EL MALEH comme vous ne l'avez jamais vu, vendredi à 22h50 sur 2M    Professionnels et non-salariés : le Régime de retraite approche à grands pas    Hausse des cas de covid au Maroc: les explications d'un expert    CNSS/CPU: lancement de l'opération d'immatriculation    Mort de George Floyd : l'ex-policier Derek Chauvin condamné, Minneapolis explose de joie    Devises vs Dirham: les cours de change de ce mercredi 21 avril    Le musée Docteur Leila Meziane Benjelloun bientôt inauguré à Casablanca    5ème journée de la Coupe de la CAF : Le Raja à 13 heures, la RSB à 16 heures    Lancement des préparatifs de l'Aïd Al Adha    Un journaliste algérien écroué après un article sur le mécontentement desTouaregs    Une exposition célèbre les créations artistiques des enfants autistes à Fès    La chanteuse Taylor Swift à nouveau la cible d' un harceleur    Dossiers des contractuels : Amzazi jette de l'huile sur le feu !    Le club de Ziyech se retire de la Super League    Coupe du Trône: Les 8 qualifiés pour les quarts de finale connus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Covid-19 : Marrakech se met pas à pas en mode "confinement"
Publié dans Barlamane le 23 - 03 - 2020

Réputée par l'effervescence et la haute fréquentation de ses boulevards et places publiques, de jour comme de nuit, la ville de Marrakech semble se mettre pas à pas aux rythmes de l'état d'urgence sanitaire, décrété vendredi à 18h à l'échelle nationale, comme mesure proactive pour enrayer la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19).
Première place touristique nationale et destination mondiale très prisée, la cité ocre s'est vidée progressivement des dizaines de milliers de visiteurs marocains comme étrangers. Dès le déclenchement de la crise induite par le coronavirus et le lancement des campagnes de sensibilisation par les autorités compétentes, ses artères, espaces verts, lieux publics sont devenus quasi-déserts.
Une scène, certes, "inhabituelle" et "étrange" pour une ville où les visiteurs s'imprègnent vite de son ambiance de convivialité et de fraternité. Pour certains Marrakchis, parmi les irréductibles des balades et rassemblements, cette image d'une ville presque fantôme est difficile à digérer. C'est tout un mode de vie qui va changer avec, en attendant que le Royaume puisse, comme il a l'habitude de le faire à chaque fois, de surmonter cette difficulté, avec sérénité et implication effective des différentes composantes de la société.
Aux quartiers les plus huppés et zones villas de la cité ocre, à l'image de "Guelliz", "Targa", "Assif", "Issil", "Al Fadel", "Al Izdihar", "Al Badii", et "Amerchich", entre autres, comme dans la zone touristique de l'Agdal, de l'Hivernage, ou encore dans la mythique place de Jemâa El Fna, les consignes et les mesures décrétées dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire sont observées à la lettre, a-t-on constaté sur place.
Dans d'autres quartiers connus par leur grande affluence, à l'instar de Sidi Youssef Ben Ali, Daoudiate, Al Massira comme au cœur de l'ancienne médina, les habitants semblent avoir mis du temps avant de se résigner à rester chez eux et limiter les sorties aux besoins d'approvisionnement alimentaire ou autre nécessité.
C'est dans ce sens, que des patrouilles mixtes (police, forces auxiliaires, agents d'autorité….) ont entamé leur déploiement dès l'entrée en vigueur de l'état d'urgence sanitaire, avec dévouement et sens élevé de responsabilité, en tentant de sensibiliser les retardataires sur les dangers de cette pandémie mondiale et les invitant à rentrer chez eux.
Un signe de solidarité effective où la vigilance et la mobilisation sont les seuls mots d'ordre, alors que plusieurs acteurs de la société civile se sont joints à cet effort entrepris depuis des semaines, à travers une série de campagnes de sensibilisation et d'information des citoyens sur le Covid-19 et ses dangers.
Cette mobilisation infaillible des autorités publiques via des patrouilles mixtes pour imposer le respect scrupuleux de l'état d'urgence sanitaire s'est traduite au niveau des différentes provinces relevant de la Région Marrakech- Safi par des opérations coordonnées d'encadrement, et de contrôle de la circulation au niveau des principaux axes des villes et localités, des places publiques et des quartiers, conformément aux consignes et mesures exigées par les autorités compétentes.
Dans la même lignée, les efforts se poursuivent à travers la distribution des documents officiels autorisant la circulation exceptionnelle que les citoyens seront appelés à présenter aux représentants des services chargés du contrôle, chaque fois que nécessaire.
Et puisque l'état d'urgence sanitaire ne signifie nullement un arrêt de l'activité économique, les services de la Division des Affaires Economiques et de la Coordination à la wilaya de la Région Marrakech-Safi ne cessent de multiplier les campagnes de contrôle des prix et de suivi de l'état d'approvisionnement des marchés en denrées alimentaires, tout en intensifiant leurs efforts de lutte contre le monopole des produits de base.
Dans ce sens, le wali de la région, Karim Kassi-Lahlou, a donné des instructions fermes aux gouverneurs des provinces et aux agents d'autorité au niveau de la ville de Marrakech, en vue de renforcer le contrôle pour faire face à toute éventuelle spéculation sur le marché local, en raison de la pandémie du nouveau coronavirus.
Ainsi, il a été procédé à la mise en place de trois commissions spécialisées au niveau de la préfecture de Marrakech avec pour mission de veiller, au quotidien, à assurer le suivi de l'état d'approvisionnement des marchés en produits alimentaires et à identifier toute pénurie ou dysfonctionnement au niveau des circuits de distribution à veiller aux redressements qui s'imposent.
Mieux encore, il a été décidé de limiter les heures de travail des commerces de produits alimentaires (épiceries, boulangeries, boucheries, poissonneries….) en les autorisant à ouvrir à 06h et fermer à 18h.
La mobilisation en cette circonstance exceptionnelle se fait aussi via, une série de campagnes de désinfection et de stérilisation des espaces publics, des moyens de transport public (bus et taxis), comme ce fût le cas samedi 21 mars courant, avec le lancement par le Bureau Communal d'Hygiène (BCH) en coordination avec les sociétés d'hygiène liées par un contrat avec le Conseil communal et des Bénévoles, d'une vaste campagne de désinfection et de stérilisation.
Cette action, qui s'insère dans le cadre d'une batterie de mesures préventives visant à faire face à la pandémie du Covid-19, adoptées suite à une série de réunions de travail présidée par le wali de la Région Marrakech- Safi, a fait le départ du boulevard Hassan II vers la place du 16 novembre en attendant de s'étendre à l'ensemble des artères de la cité ocre.
Dans la foulée, la wilaya de la Région Marrakech-Safi avait appelé les habitants de la région à interagir positivement avec les mesures et directives de précaution visant à protéger la santé et à assurer la sécurité des citoyens et de leurs familles face à la menace de la propagation du coronavirus.
Toutefois, si d'un point de vue organisationnel et de prévention, toutes les mesures nécessaires et indispensables ont été prises par les autorités compétentes pour éviter la propagation du nouveau coronavirus, l'implication des citoyens s'impose plus que jamais à travers le respect scrupuleux des consignes et directives de sécurité sanitaire.
Certes, le coronavirus a semé la panique dans les rangs des citoyens et est en train de changer leur mode de vie, mais la complexité de la circonstance requiert de tous davantage de mobilisation et de solidarité, à travers des gestes citoyens et le respect strict des consignes et directives prises, afin de permettre au Royaume de sortir de cette crise mondiale dans les plus brefs délais.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.