Le polisario sèchement recadré en Nouvelle-Zélande    Ramadan: Kaïs Saïed écrit au roi Mohammed VI    Le Maroc suspend les liaisons aériennes avec la Tunisie    Le roi Mohammed VI a reçu un message du roi Abdallah II    Joe Biden retirera toutes les troupes américaines d'Afghanistan d'ici le 11 septembre    La haute précision marocaine mondialement reconnue    Messages du roi Mohammed VI aux chefs d'Etat des pays musulmans    SM le Roi félicite les Chefs d'Etat des pays islamiques à l'occasion du mois sacré de Ramadan    La FRMVB adopte ses rapports moral et financier lors de son AGO à Marrakech    Liverpool-Real, la magie évanouie d'Anfield face au sorcier Zidane    Front commun de Moscou et Téhéran face aux Occidentaux    Ventre vide, tables garnies    Meryem Aassid : «notre vision est d'explorer la chanson amazighe dans toute sa splendeur !»    Quand l'art fédère le Grand Maghreb    Votre livre de poche motivateur    Couvre-feu à Casablanca: le tramway adapte ses horaires    Mariage des mineures : une plaie gangrenée    Coronavirus : l'utilisation du vaccin de Johnson & Johnson suspendue par les autorités américaines    La France regrette les menaces d'Alger envers son ambassadeur    Interview avec l'Ambassadeur du Sénégal au Maroc : les dessous de l'initiative sénégalaise à Dakhla    La loi 46.19, une occasion pour lutter efficacement contre la corruption    Démantèlement d'un réseau d'immigration clandestine opérant dans le nord du Maroc    Nasser Bourita s'entretient avec son homologue omanais    PSG-Bayern: à quelle heure et sur quelles chaînes? (Ligue des champions)    Barça: le clan Messi dément une rumeur au sujet de Neymar    M. Benabdelkader : Bientôt un nouveau projet de loi régissant la fonction d'Adoul    Gaz Butane : Hausse de 9% de la moyenne de subvention unitaire par bouteille (12kg) à fin avril    Golf : Hideki Matsuyama, soleil levant à Augusta    SM le Roi lance l'opération de soutien alimentaire «Ramadan 1442»    Tayeb Hamdi: Sans respect strict et généralisé, les mesures restrictives ne seront jamais suffisantes    Des chiffres alarmants de demandes de mariages des mineures (Président du ministère public)    Raja / Lassaâd Chebbi : Une association de raison qui profite aux deux parties    Les rebelles Houthis du Yémen affirment avoir lancé 17 drones et missiles sur l'Arabie saoudite    Diversité des genres : le groupe OCP s'associe à IFC    Naima Lamcharki, meilleure actrice au Festival international du film arabe de Malmö    Sociétés cotées : Baisse de 34,4 % de la masse bénéficiaire    Ramadan/Maroc: Le renforcement des mesures restrictives dicté par la nature imprévisible du virus (El Otmani)    La Bourse de Casablanca débute en légère baisse    Financement anti-Covid : le plaidoyer de Benchâaboun    Officiel: le Tunisien Lassaad Chabbi nouveau coach du Raja Casablanca    Formation : la Fondation Phosboucraâ opte pour le distanciel    Casablanca : le musée "Docteur Leila Mezian Benjelloun", prêt ''dans un peu plus de deux ans''    Journée internationale de la femme : ASEGUIM-Settat honore Mme Cissé Nantènin Kanté    Real Madrid: Florentino Pérez réélu président    M. Rabbah : Le système électrique de la prochaine décennie sera basé sur des énergies propres et renouvelables    Chtouka Ait Baha : Tout sur l'inscription les greniers collectifs au patrimoine mondial de l'UNESCO (Vidéo)    Un hommage au grand artiste Mohamed Melehi aura lieu en mai prochain à Marrakech    La Fondation TGCC lance la première édition du Prix Mustaqbal    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Nasser Bourita : « nous devrons avancer vers une diplomatie orientée vers une solution à la question du Sahara »
Publié dans Barlamane le 25 - 02 - 2021

Le ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, a mis en avant lors d'une conférence virtuelle organisée mercredi par le centre de réflexion américain « Brookings», les réformes audacieuses initiées par le Maroc sous l'impulsion du Roi Mohammed VI pour la consécration des droits de l'homme dans toutes leurs dimensions.
«Le Maroc, sous le leadership du Roi, est un pionnier en matière de consécration des droits de l'homme », a indiqué le ministre, rappelant que le Maroc considère le dialogue sur le volet des droits de l'Homme comme «un apport au partenariat maroco-américain qui est un partenariat de valeurs».
Répondant aux questions de l'expert en politique internationale, Jeffrey Feltman, ancien haut diplomate US et ex-Secrétaire général adjoint aux affaires politiques à l'ONU, M. Bourita est revenu à cet effet sur les avancées du Maroc durant les deux dernières décennies pour assurer l'ancrage de la culture des droits de l'homme dans leur globalité, notant qu'outre les droits politiques, les droits des femmes et les réformes constitutionnelles, le Royaume progresse aussi sur le front des droits socio-économiques.
«Il y a trois mois, le Roi a annoncé un vaste programme pour garantir la généralisation de la protection sociale»,a-t-il rappelé, soulignant que le Maroc est en train d'élargir aussi la portée de ces droits, d'autant plus que le Royaume se distingue par un autre aspect pas toujours mis en avant, à savoir les droits des communautés. A cet égard, il a cité la coexistence pacifique et les droits dont jouissent la communauté juive marocaine ou encore les droits garantis aux milliers de migrants au même titre que les citoyens marocains, y compris actuellement l'accès au vaccin anti-Covid.
«A l'image des autres pays du monde, nous avons encore des défis à relever mais nous sommes convaincus des ambitions à atteindre et nous avons un atout majeur, à savoir la conviction et le leadership du Roi » pour continuer à progresser, a relevé le ministre.
Sur le dossier du Sahara, M. Bourita a souligné l'engagement du Maroc en faveur d'une "approche orientée vers la solution" en vue de régler définitivement ce différend régional qui continue de brider le potentiel de développement du Maghreb et d'entraver les aspirations de ses peuples.
"Je pense qu'aujourd'hui, nous devrions avancer vers une diplomatie orientée vers une solution à la question du Sahara, et c'est la raison pour laquelle les Etats-Unis avaient considéré déjà en 2007 le plan d'autonomie comme une solution sérieuse, crédible et réaliste à ce différend, comme cela a été confirmé par trois administrations américaines successives", a expliqué le ministre.
Evoquant la Proclamation présidentielle américaine sur la marocanité du Sahara, M. Bourita a indiqué que le Maroc reste attaché au processus politique engagé sous les auspices de l'ONU, et perçoit cette avancée comme "une opportunité" sur la voie d'un règlement définitif.
A une question de M. Feltman sur l'engagement du Maroc en faveur de la paix et la stabilité en Libye et pour le règlement du conflit israélo-palestinien, le ministre a rappelé que le Royaume a œuvré inlassablement pour aider les Libyens à avancer sur la voie de la réconciliation et pour la paix et la stabilité, mettant en avant à cet égard l'importance des élections du 24 décembre prochain.
Les défis, a-t-il dit, portent sur la transition et la légitimité, relevant que les efforts de la communauté internationale doivent appuyer la réalisation de ces deux objectifs.
Au sujet de la reprise des relations entre le Maroc et Israël, M. Bourita a rappelé la spécificité des relations qui ont toujours unis les juifs marocains et les Rois du Maroc, ainsi que la réputation dont jouit le Royaume en tant que modèle de tolérance et de coexistence pacifique entre différentes communautés tout comme sa crédibilité aussi bien auprès des Palestiniens que des Israéliens, autant d'atouts, selon lui, que le Royaume met à profit au service de la paix au Proche-Orient.
« Le Maroc joue un rôle pionnier dans le processus de paix au Proche Orient et il est engagé à tout mettre à profit au service d'une paix sincère dans la région », a indiqué le ministre.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.