Installation des jurys du Prix national des études et recherches sur l' action parlementaire....    S.M le Roi adresse un Ordre du jour aux Forces Armées Royales    Le Polisario et l'Algérie pris la main dans le sac    Taqa Morocco améliore son RNPG au premier trimestre    Vigon Systems lève deux millions de dirhams auprès deWitamax One    Avec des infrastructures modernes, le Maroc renforce sa vocation de hub commercial    Le Maroc, grand défenseur du droit des Palestiniens à établir un Etat indépendant    L'ambassadeur de Palestine exprime ses remerciements et sa gratitude à S.M Mohammed VI    Sit-in de solidarité avec le peuple palestinien    Coupe d'Angleterre :Tielemans et Leicester foudroient Chelsea    Ligue des champions : Le WAC a dicté son standing à Alger    Walid Halimi rend hommage au célèbre Tony Allen    L'acteur marocain Hammadi Ammor n'est plus    Visionnage boulimique des séries : La guerre ouverte contre le sommeil    Journée internationale des musées: Accès exceptionnel et gratuit mardi aux musées de la FNM    La situation épidémiologique au 16 mai 2021 à 16H00    Conflit israélo-palestinien : «le carnage doit cesser immédiatement», réclame le chef de l'ONU    OCI: Les ministres des AE saluent le rôle du Comité Al-Qods dans la protection de la ville sainte    Calcio : La Juve toujours en course pour une place en C1    Officiel : la campagne vaccination élargie aux 45-50 ans    Art moderne et contemporain: une pléiade d'artistes marocains de renom à la Menart Fair à Paris    Ahmed Fouad El Filali, Directeur de SINMARCO : Difficulté de recouvrement et trésorerie, les questions cruciales de l'après Covid-19    Coupe de la CAF/ Quart de finale aller : Le Raja arrache le nul en déplacement face à Orlando Pirates (1-1)    Covid-19: Aucun décès enregistré ce dimanche au Maroc    Coupe de la CAF: le RAJA ramène un nul précieux de Johannesburg    Casablanca : Inauguration des nouveaux sièges de la BNPJ et du Laboratoire de la Police Scientifique (reportage)    Le groupe ODM rachète la « Polyclinique Atlas Casablanca »    Maroc-Turquie : la nouvelle version de l'accord de libre- échange est entrée en vigueur    Situation en Palestine : Le Maroc participe à la réunion d'urgence des ministres des AE de l'OCI    Jebel Irhoud : Abdelouahed Ben-Ncer nous dit tout sur l'ouverture au public du site    Botola / MAS-RSB à 19h15 : Première sortie officielle du nouvel entraîneur, le Tunisien Jebal    Foot espagnol : Xavi Hernandez futur coach du Barça la saison prochaine !    Liga / Real : Zidane partant, Raul probable arrivant !    Covid: Les personnes vaccinées doivent garder le masque dans les régions à forte transmission (OMS)    47ème anniversaire de la disparition du Zaïm Allal El Fassi: Le combat du « Zaïm » pour l'éveil de la conscience    Maroc : Le déficit budgétaire s'établit à 22,5 Mds de DH à fin avril    La riposte marocaine !    Covid : Le patron de l'OMS appelle à ne pas vacciner les enfants pour donner les doses à Covax    En marge du webinaire de l'Alliance des Economistes Istiqlaliens: Faire de l'acte culturel et créatif, un acte économique    Concours: foncez jeunesse !    Solidaires dans le meilleur et dans le pire    Algérie : le DG marocain d'Amana Assurance prié de rendre les clés de l'entreprise    Conférence internationale sur l'agriculture durable, en octobre prochain à Béni Mellal    Frappe aérienne sur Gaza: 17 Palestiniens tués    Arrivée en Jordanie du premier lot de l'aide humanitaire d'urgence destinée aux Palestiniens    Jordanie: Arrivée du deuxième lot de l'aide humanitaire d'urgence au profit des Palestiniens sur Très Hautes Instructions Royales    Rabat: Le mythique café des Oudayas rouvre ses portes après sa rénovation    Kénitra: interpellation de trois individus pour possession et trafic de drogues et de psychotropes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La dernière réunion du Conseil de Sécurité et la position décevante des Etats Unis
Publié dans Barlamane le 23 - 04 - 2021

Le rôle joué par les Etats-Unis d'Amérique dans les tractations au sujet du conflit du Sahara lors de la session annuelle tenue à huis clos par le Conseil de sécurité, en date du 21 avril 2021, n'a pas été à la hauteur comme on l'aurait logiquement et légitimement souhaité, d'autant plus que ce grand pays a tout récemment reconnu avec beaucoup de courage et de clairvoyance la Marocanité du Sahara.
En effet, on s'attendait de la part des Etats-Unis à une prise de position beaucoup plus engagée et mieux adaptée à la nouvelle conjoncture. En effet, les Etats-Unis n'ont pas réagi de la manière requise à l'attitude belliqueuse de l'Algérie et du Polisario, ni aux évènements qu'ils ont provoqués à Guergarate, ni à l'attitude extrémiste de la Russie envers la reconnaissance américaine de la souveraineté marocaine sur le Sahara ni encore au blocage par les autres parties de la nomination d'un nouvel Envoyé personnel du Secrétaire Général des Nations Unies. Il est donc décevant qu'au lieu d'encourager la résolution du conflit, les Etats-Unis cherchent en fait à le pérenniser.
Il est grand temps que les Etats-Unis admettent leur part de responsabilité dans les problèmes auxquels se trouve confronté le Maroc en ce qui concerne le conflit du Sahara. Comment pourraient-ils alors garder le silence devant les actions qu'engagent le Polisario et l'Algérie pour mettre en péril la paix dans la région ? Comment pourraient-ils tenir une telle attitude après la reconnaissance par l'administration Trump de la souveraineté du Maroc sur le Sahara?
Et voilà que deux pays souverains, l'Espagne et l'Algérie, hospitalisent, à Logroño dans les environs de Saragosse, Brahim Ghali, le prétendu président de la pseudo-république Sahraoui, sous une fausse identité, cherchant ainsi à lui éviter d'être poursuivi par ses victimes pour des crimes de viol et autres et reconnaissant par la même que cette prétendue république n'est qu'une entité fictive entretenue par la junte militaire algérienne.
En 1999, William Eagleton m'a invité à un dîner en tant que Cheikh tribal et natif du Sahara participant au processus d'identification alors en cours, en compagnie de Dr. Maalaynine Khallihenna en sa qualité d'observateur du même processus. Cette nuit-là, M. Eagleton m'a interrogé en tant que professeur d'université sur le choix d'études de son fils. Puis subitement, il m'a demandé ce que je pensais d'un plan d'autonomie au Sahara. Cela signifie que les Etats-Unis étaient à l'origine de l'idée d'autonomie que le Maroc a proposée quelques années plus tard.
Et malgré tout, les anciens Envoyés personnels du Secrétaire Général des Nations Unies, tous deux de nationalité américaine, James Baker avec ses différents plans stériles et Christopher Ross avec ses incessantes manœuvres dilatoires, cachaient à peine leur parti pris en faveur des autres parties.
Il n'en demeure pas moins scandaleux qu'un pays aussi puissant militairement que les Etats-Unis, capable de détecter les moindres activités suspectes menées par des séparatistes dans la région, traite un Etat voyou comme l'Algérie et ses protégés mercenaires du Polisario – qui harcèlent leurs pays voisins, à savoir, la Libye, la Tunisie, le Mali et la Mauritanie – sur le même pied d'égalité qu'un allié de longue date comme le Maroc.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.