Bruxelles: Ryad Mezzour expose les ambitions du Royaume    L'Espagne dénonce la violation par l'Algérie de l'accord d'association et de voisinage    Les évènements regrettables de Nador sont indissociables des causes profondes de la migration    Dislog Group signe un nouveau contrat avec Mars Wrigley    Le torchon brûle de nouveau entre Ankara et Athènes    Nasa: l'eau aurait coulé sur Mars durant 1,3 milliard d'années !    Au-delà du concept obsolète de l'espace    Un héritage ancestral de grande richesse    Peut-on inventer une histoire vraie ?    La Clinique Européenne de Casablanca ouvre ses portes    Jeune Afrique : « Algérie-Tunisie, l'autre frontière fermée du Maghreb »    Fouilles journalistiques, du magazine mural au mur de Facebook », nouvel ouvrage du journaliste écrivain Jamal El Mouhafid    CAF Awards 2022: forte présence du Maroc dans la liste des nominés    Adoption d'un projet de décret relatif à la création de la zone d'accélération industrielle de Ain Johra    Bourse de Casablanca: Clôture en baisse    José Manuel Albares : Les causes « du drame de la migration irrégulière », c'est la faim    L'Exécutif cherche à réformer le cadre légal des résidences immobilières de promotion touristique    OTAN : Les Etats-Unis redéployent leurs forces en Europe    Israël: Fin de la coalition gouvernementale, Yair Lapid devient PM intérimaire    Lancement d'un appel d'offres pour la restauration et la réhabilitation du Théâtre Cervantes de Tanger    Ceuta : La justice conclut que le rapatriement des mineurs marocains a violé leurs droits    OTAN : Le Sommet de Madrid a pris des « décisions transformatrices »    Medias Africains : ''Sport News Africa'' place le Wydad sur le toit de l'Afrique    CAF Awards : Les Lions de l'Atlas nominés dans la catégorie "Joueur de l'année"    Najat Rochdi nommée Envoyée spéciale adjointe pour la Syrie    Les Arts et cultures attachés à l'Islam au cœur d'une grande exposition à Paris    Attentats du 13 novembre en France : Salah Abdeslam condamné à la perpétuité incompressible    Migration irrégulière : Des eurodéputés appellent l'UE à appuyer le Maroc    Températures prévues pour le vendredi 1er juillet 2022    Aid Al-Adha: les paniers de repas autorisés, sous conditions, dans les prisons    CWTS Leiden 2022 : L'UM5 de Rabat, seule université marocaine à figurer dans le classement    (Vidéo) MD Talks-Régionalisation: Une vision de demain ancrée dans le passé    (Vidéo) MD Talks-Régionalisation: Quel rôle des Cours régionales des Comptes ?    Hooliganisme à Oujda : La préfecture de police dément tout décès parmi les supporters    Interview avec Hassan Fekkak : « Nous ne déplorons aucun cas d'intoxication aux JM d'Oran »    CAF : Le Maroc fait partie des 10 nominés au titre de la meilleure équipe nationale africaine de l'année    Trois nageurs marocains traversent le Détroit de Gibraltar à la nage en relais    Festival «Jazzablanca» : C'est parti pour la 15ème édition    Festival de cinéma «Les Téranga» de Dakar: Le Maroc invité d'honneur    37 millions DH pour un hub des métiers de l'automobile à Casablanca    JM Oran 2022 : Pour suivre le match Espagne – Maroc    Pourquoi la Turquie attire plus de touristes que le Maroc ? (VIDEO)    Le Maroc accumule 14 ans de retard en matière de droits des femmes    Kia Maroc. Retour remarqué du nouveau Carens    IPPIEM : hausse de 1% au cours du mois de mai (HCP)    Forsa : la SMIT dément les fausses informations concernant 2 appels d'offres    Casablanca: trois morts dans l'effondrement du fronton d'un café    African Lion 2022 : les tirs d'armes retentissent à Cap Draa lors des exercices interarmées    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Probable arrêt du GME : l'Algérie utilise le gaz «comme arme économique»
Publié dans Barlamane le 01 - 10 - 2021

L'Algérie a des obligations (envers l'Espagne et le Portugal) et ne peut se priver des revenus internationaux des contrats liés au GEM, selon les observateurs.
Alors que l'Algérie a affirmé que l'ensemble des approvisionnements de l'Espagne en gaz naturel algérien seraient désormais assurés via son gazoduc reliant directement les deux pays, sans passer par le Maroc, Madrid redoute des perturbations des livraisons de gaz naturel et un partenaire turbulent qui utilise «le gaz comme arme économique».
Une décision algérienne de passer outre le gazoduc Maghreb-Europe «va causer de graves dommages collatéraux à l'Espagne, notamment dans l'approvisionnement en gaz naturel» puisque l'Algérie, qui expédie vers l'Espagne des milliards de mètres cubes de gaz naturel via le pipeline traversant le Maroc, veut suspendre le contrat qui organise cette opération depuis plus de deux décennies.
L'Algérie est le principal fournisseur de gaz de l'Espagne, avec près de 49 % du total en 2021 (jusqu'en juillet), selon les chiffres officiels. Sur ce pourcentage, 89,3 % transitent par les gazoducs Maghreb et Medgaz ; le reste dans les bateaux.
«La stratégie du gouvernement algérien est de verrouiller le Maghreb pour punir le Maroc et le priver de ses juteux revenus des péages gaziers et, accessoirement, augmenter le volume de cette matière première qui arrive à Almeria par un autre gazoduc, le Medgaz» note ABC. «En effet, au début de l'été, l'entreprise publique algérienne Sonatrach et l'espagnol Naturgy, principaux actionnaires de Medgaz, se sont mis d'accord pour augmenter la capacité de ce gazoduc de 25 % (2 Gm3) avant la fin de l'année, à 10 Gm3. Cependant, la capacité du Maghreb est de 13,5 Gm3» détaille-t-on.
Le pipeline GME (Gaz Maghreb Europe) inauguré en 1996 et qui relie sur 1.400 km les gisements de l'Algérie, le plus gros exportateur de gaz d'Afrique, à la péninsule ibérique, a convoyé environ 10 milliards de m3 par an (pour une capacité de 13,5 mds). «Cette augmentation de capacité de Medgaz ne couvrirait pas, en principe, toute la demande en gaz, il faudrait donc augmenter les importations de GNL (gaz naturel liquéfié) qui arrivent sous forme liquide à bord d'énormes méthaniers. Le problème est que ces derniers mois, les prix du gaz ont grimpé en flèche sur les marchés internationaux, en particulier le GNL, en raison de l'augmentation de la demande en Chine. Non seulement le gaz est plus cher, mais il se fait rare, puisque la plupart des pays remplissent leurs réserves du fait de l'arrivée du froid et de l'augmentation générale de la consommation» détaille la même source.
«Dans le pire des cas, l'Espagne pourrait souffrir de problèmes d'approvisionnement en GNL, et les nouvelles livraisons seraient chèrement payées» alerte ABC. L'Espagne a un large panier de fournisseurs de gaz, tout comme c'est le cas avec le pétrole. Actuellement, neuf pays exportent du gaz vers l'Espagne, menés par l'Algérie et suivis, de loin, par la Russie, le Nigeria et les Etats-Unis.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.