Vaccins. Ait Taleb: « Le Maroc va amorcer un nouveau tournant »    CAN 2021 : Reprise pour Fayçal Fajr et Nayef Aguerd, d'autres joueurs absents    Benslimane: Le Roi préside le lancement des travaux de réalisation d'une usine de fabrication de vaccins anti Covid-19    Italie : Abdelhamid Sabiri aurait trouvé un accord avec un club de Seria A    CAN: Yassine Bounou s'exprime avant Maroc-Egypte (VIDEO)    Paxlovid: la pilule anti-Covid de Pfizer approuvée par l'EU    Casablanca : La galerie d'art ''L'atelier 21'' accueille Saïd Afifi    Covid-19 au Maroc : 5 560 nouvelles infections et 33 décès ce mercredi    Lois sur la concurrence : une mesurette en attendant la grande réforme    Wall Street ouvre en hausse, portée par de bons indicateurs et des résultats d'entreprises    Justin Trudeau, cas contact testé négatif, à l'isolement pour 5 jours    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 27 Janvier 2022 à 16H00    Le CESE lance sa plateforme participative « Ouchariko »    L'artiste Abdellatif Hilal n'est plus    CAN: Derraji félicite les Marocains (PHOTO)    Covid-19: le Maroc prolonge l'état d'urgence sanitaire (Officiel)    Burkina-Faso: Les militaires arrêtent le président    L'essentiel est de gagner et de passer au prochain tour    Mise en exergue de l'importance du projet de loi relatif aux droits d'auteur et droits voisins    BERD : le financement vert domine les investissements réalisés au Maroc en 2021    Alerte au phishing, une campagne use de documents powerpoint malveillants    Approbation d'une série de projets de développement social et humain pour un million de dollars    Alerte météo : fortes pluies attendues jeudi et vendredi dans plusieurs provinces    L'ONU salue le leadership du Maroc    La Guinée équatoriale et l'Egypte complètent le tableau des quarts de finale    USFP : Abdelkrim Benatiq retire sa candidature au poste de Premier secrétaire    Investigation : "Pegasus, les dessous d'une affaire" (Replay)    Maroc: Rebond « exceptionnel » de l'économie en 2021    Marrakech: le wali règlemente l'usage de l'eau courante et de la nappe phréatique    L'alliance Nissan-Renault-Mitsubishi va dépenser 23 milliards d'euros pour promouvoir les véhicules électriques    Covid-19: Certains médicaments seraient inefficaces contre Omicron    Les Etats-Unis fournissent près de 1,6 million de doses Pfizer au Maroc    Températures prévues pour le vendredi 28 janvier 2022    « Pas positif »: froideur russe après la réaction américaine à ses exigences    CAN 2021 / Ghana : Milovan Rajevac officiellement limogé    Pegasus: Le tribunal de Paris va-t-il ouvrir le dossier ?    France : La Fondation Tayeb Saddiki représentante du Maroc à Versailles pour les 400 ans de Molière    Délais de paiement : ce qui va changer avec la nouvelle loi    Les positions constantes du Maroc envers la cause palestinienne réitérées devant l'UA    Justice : L'Amazighe acte son entrée dans le système judiciaire    Il permet au public de découvrir la richesse historique et culturelle de la ville    Mehdi Fath publie «Tu avais raison ...» en juin prochain    Etchika Choureau, grand amour interdit de Hassan II, décède à l'âge de 92 ans    Conseil de gouvernement : l'état d'urgence sanitaire sera-t-il prolongé ?    Année judiciaire : 4.611.236 affaires enregistrées au titre de l'année 2021    BCIJ : Deux Daechiens interpellés à Al Haouz    Foot: un entraîneur allemand falsifie son certificat de vaccination    OMC : La Chine autorisée à imposer des sanctions tarifaires aux Etats Unis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Variant Delta. Ces dernières données permettant de mieux cerner la dangerosité du virus
Publié dans Challenge le 04 - 08 - 2021

C'est un rapport émanant de l'Agence nationale de santé publique, aussi connue sous le nom de Santé publique France, qui dissèque les caractéristiques structurelles du variant Delta. À en croire l'établissement public français, cette nouvelle souche s'avère manifestement plus dangereuse et plus contagieuse que ces devancières, données à l'appui.
Détecté pour la première fois en Inde en octobre 2020, le variant Delta est responsable de cette vague épidémique d'une très grande intensité que connait actuellement la planète. Comme cela est stipulé dans le rapport de Santé publique France, mis à jour le 28 juillet dernier, «ce variant se caractérise par une compétitivité accrue par rapport aux autres variants, notamment la souche Alpha (anciennement britannique)».
Lire aussi | Maroc. Un pic épidémique est attendu ces jours prochains dans le Royaume
Et les auteurs de poursuivre : «le variant Delta représente 87% des séquences déposées dans le Global Initiative on Sharing Avian Influenza Data (GISAID) au mois de juillet et 75% lorsque les séquences du Royaume-Uni sont exclues». Ce que disent au final les rapporteurs de cette étude, c'est que cette nouvelle souche est environ 40 à 60% plus transmissible que la souche Alpha et respectivement 60% et 30% de plus que les variants Beta et Gamma.
«Plusieurs sources de données différentes indiquent une augmentation de la charge virale dans le nasopharynx chez les personnes infectées par rapport à Alpha et autres souches virales de référence», stipule le rapport de l'établissement public français.Or en recoupant les données de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), cette plus forte transmissibilité de la Covid-19 s'illustre manifestement par la vitesse de diffusion du variant Delta qui s'est propagé depuis dans 132 pays.
Pire, les infections ont augmenté dans de nombreuses régions du monde, certaines atteignant même 80% de plus au cours du mois dernier selon l'OMS. Rappelons à titre d'exemple la situation épidémique dans le Royaume, qui semble se stabiliser tout de même à un niveau élevé (8 760 nouveaux cas ayant été décelés au 3 août courant), a connu un fort rebond épidémique depuis plusieurs semaines à tel point que le ministère de la Santé a tiré la sonnette d'alarme.
Lire aussi | Maroc. Un couvre-feu nocturne est décrété de 21h à 5h par le gouvernement [communiqué du 2 août]
Toujours est-il que Santé publique France souligne dans son rapport que «ces éléments en faveur d'une augmentation de la sévérité de Delta par rapport à Alpha sont préliminaires et que le niveau de confiance sur ces résultats demeure limité à ce stade». Parmi les autres motifs d'inquiétude que met en exergue l'établissement public français, le fait que l'intervalle intergénérationnel pourrait être plus court pour Delta que pour les souches de référence (quatre jours au lieu de six).
Ce qui revient à dire que la durée typique s'écoulant entre la survenance de la maladie chez un cas et l'apparition de la maladie chez les personnes qu'il va infecter est moins longue que pour les autres variants. «Cela suggère que ce variant Delta pourrait être capable de se répliquer plus rapidement et d'être plus infectieux pendant les premiers stades de l'infection», alerte Santé publique France.
Lire aussi | Variant Delta. Tout ce que vous devez savoir sur les symptômes
Quant à savoir si une quatrième vague épidémique va frapper le globe, le rapport annonce sans ambages que le doute n'est plus permis, prenant appui sur le risque de contaminations en France. «Des travaux menés par trois équipes différentes de modélisateurs indiquent que la circulation actuelle du variant Delta va être responsable d'une vague épidémique dès le mois d'août dont l'impact en termes de morbidité et mortalité dépendra de l'évolution de la couverture vaccinale au sein de la population générale», martèle le rapport.
S'agissant de l'efficacité des vaccins, l'étude rappelle la nécessité de recevoir les deux injections vaccinales. «Toutefois l'efficacité de ces vaccins est limitée après une seule dose, incitant fortement à intensifier la vaccination afin d'augmenter au plus vite la couverture vaccinale complète », insiste Santé publique France.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.