Coronavirus : quels coûts pour l'économie marocaine ?    NT7arko f'dar! La MDJS lance une application pour bouger à la maison    Covid-19: le point sur la situation au Maroc jusqu'à samedi à 18h00    Nasr Mégri chante « Corona »    Une ex-journaliste de Medi 1 meurt du coronavirus    Coronavirus : PSA renforce la protection de ses salariés et contribue à la solidarité nationale    CNDP et AMRC se mobilisent pour faciliter le télétravail    Coronavirus : Chakib Alj alerte les banques sur la situation financière des entreprises    Coronavirus/Casablanca: une vidéo filmée à bord du tram indigne la Toile    Différend entre la CGEM et le GPBM    Covid-19 : Le RNI pleinement engagé    Covid-19: Le ministère de l'Equipement adopte des mesures pour assurer la continuité du service public    Etat d'urgence sanitaire: la mise en garde du Ministère public    Confinement : les femmes victimes de violences peuvent donner l'alerte via la plateforme "Kolonamaak"    Le Président de la Commission de l'Union africaine, testé négatif au coronavirus    Coronavirus : Voici un récapitulatif des principales mesures fiscales au profit des entreprises    Coronavirus : le Président américain promulgue le plan de sauvetage massif de l'économie    Coronavirus: le bilan s'alourdit en Algérie    Coronavirus : Le Comité de veille économique à la rescousse des ménages vulnérables    Santé, nutrition et condition physique : La FRMF lance une série de vidéos au profit des footballeurs confinés    Kenya : 63 personnes ingurgitent du Dettol pour « se prémunir » contre le coronavirus, 59 en meurent    Situation épidémiologique au Maroc : la répartition par région des 358 cas confirmés    Covid-19 : les entreprises du BTP veulent plus de garanties pour mener à bien les chantiers prioritaires    Les actions à Wall Street montent en flèche après le plan de sauvetage économique    Coronavirus: Plan anti-sécheresse: Financement additionnel de 1,5 milliard de DH    La médecine militaire à la rescousse    L'Union européenne appuie les efforts du Maroc pour faire face à la pandémie du Covid-19 avec un budget immédiat de 150M €    Le Conseil de gouvernement adopte des projets de décret suspendant la perception du droit d'importation sur le blé dur et certaines légumineuses    Décès de Hassan Ghazoui: Les condoléances du SG du PPS    Ahmed El Khichen, auteur autodidacte, transforme son salon de coiffure en librairie    La vie de Fatima Mernissi au grand écran prochainement    Bonne nouvelle pour les Marocains établis en France (PHOTO)    Samira Said lance «Waqiâ Majnoun»    Un autre monde à imaginer et à construire    Décès de Hidalgo, l'homme qui ravivé le football français    Pourquoi avons-nous besoin de la pensée rationnelle contre les manipulations fantaisistes?    Abdelhak Nouri: on en sait plus sur son état de santé    Abdelhak Nouri se réveille après 2 ans et 9 mois passés dans le coma    Le Coronavirus contraint Poutine à reporter sa réforme constitutionnelle…    Le Roi félicite le Président du Bangladesh à l'occasion de la fête de l'indépendance de son pays    Le Covid-19 compromet les chances de la tenue de la CAN 2021 et des compétitions interclubs    Les coureurs cyclistes marocains adoptent le "Home-trainer"    Réunion virtuelle du G7    La divulgation de l'identité d'un malade fait des vagues    Faute de recettes, les clubs de foot menacés de faillite    Coronavirus : Sueurs froides dans un 7ème art, contraint de s'adapter    Journée mondiale du théâtre, une occasion de promouvoir le "père des arts" à travers le monde    Le très beau geste de Jenifer envers le personnel soignant    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Attijariwafa bank ramène les dates de valeur à j + 2
Publié dans Finances news le 25 - 05 - 2006

* Cette mesure a été rendue possible grâce à la nouvelle taille de la banque et des excellents résultats enregistrés en 2005 et au cours du premier trimestre 2006, soit un RNPG de 498 MDH.
* La réforme des «jours de valeur» serait d'un grand soutien à la compétitivité des entreprises clientes.
L’économie en général, et les clients d'Attijariwafa bank en particulier, commencent à ressentir les retombées positives de la fusion. Le champion de la banque et de la finance a annoncé vendredi dernier une réforme audacieuse de ses «jours de valeur». «Il s'agit d'une opération historique pour le système financier marocain», explique Khalid Oudghiri, PDG d'Attijariwafa bank. Il s'empresse aussi d'ajouter : «Cette mesure a été rendue possible grâce à la nouvelle taille de la banque et aux excellents résultats enregistrés en 2005 et au cours du premier trimestre 2006».
En guise de rappel, l'application des dates de valeur bancaires tenait compte des délais d'acheminement et de traitement. Ce qui fait que les dates de valeur appliquées variaient de 8 à 15 jours pour les chèques hors place. Le 1er juin 2006, Attijariwafa bank ramène pour tous ses clients les dates de valeur à j+2 pour tous les chèques et les effets. A noter que la notion de date de valeur est importante tant pour le client que pour la banque parce qu'elle constitue la date de référence pour le calcul des intérêts débiteurs.
Cette décision sera désormais appliquée à tous les clients d'Attijariwafa bank particuliers, professionnels et entreprises. Une telle mesure aussi importante serait bénéfique pour les petites et moyennes entreprises qui ont du mal à gérer leur trésorerie et sur lesquelles ce système de date de valeur pèse le plus. Pis encore, contrairement aux grandes entreprises, ces dernières n'ont pas la capacité de négocier.
Hormis les entreprises, cette mesure de réduction des délais à j + 2 aurait des effets positifs sur l'économie marocaine dans son ensemble. Elle permettrait ainsi de diminuer les frais financiers des clients et d'améliorer leur trésorerie, de fluidifier les processus de recouvrement des créances et de soutenir la compétitivité des entreprises clientes.
Bien qu'un sacrifice d'une telle nature paraisse insensé pour un établissement bancaire, le président d'Attijariwafa bank juge qu'il s'agit d'une opération «win-win» qui s'inscrit dans une démarche de renforcement et de fidélisation des clients.
Mieux encore, cette mesure fait partie du plan stratégique Izdihar 2010 de la banque dont les grands axes s'articulent autour de la contribution au progrès économique et social, dans une logique rigoureuse de performances professionnelles. Par le biais de cette mesure, le champion national de la banque et de la finance contribue au développement économique du pays, et ce à travers le transfert des revenus de la banque vers la clientèle.
En ce qui concerne l'investissement, le président a expliqué qu'il s'agit d'un effort culturel qui consiste à expliquer aux clients que la banque va gagner de l'argent sur la qualité du service.
Le manque à gagner est estimé à plusieurs dizaines de millions de DH. Khalid Oudghiri estime que c'est peut-être 120 MDH qui pourront être injectés dans le domaine de l'entreprise.
Une chose est sûre : leader du marché, Attijariwafa bank assume ses responsabilités d'animer le marché tout en étant raisonnable.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.