La CNSS et la Caisse de compensation mises sous tutelle du ministère de l'Economie et des Finances    Etudiants marocains en Russie : le désarroi continue    AFRIMA Awards 2021 : 11 marocains parmi les nominés    Tanger: Arrestation d'un ressortissant français d'origine algérienne pour son implication présumée dans le trafic international de drogue    Compteur coronavirus : 424 nouveaux cas et 6 décès en 24H    France : Jean Yves Le Drian userait-il de son réseau pour défendre les intérêts de son fils ?    Obligation de pass vaccinal : La CNDP se prononcera prochainement    Election des représentants de magistrats: Taux de participation de 50,42% à midi pour les Cours d'appel    Cannabis : Signature de quatre conventions pour le renforcement de la recherche scientifique    Un chercheur serbe souligne le bien-fondé de l'appel à l'expulsion de la pseudo «rasd » de l'UA    L'Arabie saoudite vise la neutralité carbone d'ici 2060    Covid-19 : Le CHU Ibn Sina dément le décès d'une étudiante à cause du vaccin    Coronavirus : Le vaccin Pfizer efficace à 90% chez les 5-11 ans    Aérien. Le Maroc actualise la liste des pays de la liste B    L'exercice conjoint bilatéral Pakistan-Maroc 2021 touche à sa fin (Vidéo)    Afghanistan: L'état islamique revendique une attaque à l'origine de la panne de courant à Kaboul    En quoi la décision royale dérange le clan Aziz Akhennouch ?    Sahara marocain: La Jordanie réaffirme son soutien à l'autonomie dans le cadre de l'intégrité territoriale du Maroc    Football féminin : Rencontre entre le président de la Fédération espagnole et Mme Khadija Ila, présidente de la Ligue nationale    Football : Assemblée générale ordinaire à distance de l'IRT    Meurtre du député britannique David Amess : le suspect sera jugé en mars 2022    Royal Air Maroc. Vols Casablanca-Montréal: ce qu'il faut savoir    Amical : L'Espagne bat le Maroc en match de préparation à la CAN féminine    Rendez-vous de L'Opinion : A bâtons rompus avec Habboub Cherkaoui (Vidéo)    Selon le rapport "perspectives économiques régionales", du FMI, la reprise post-covid va se renforcer au Maroc    Faut-il continuer à s'endetter ?    Le Maroc agit pour la stabilité politique en Libye    A quoi joue la Russie?    Région. L'investissement au cœur des actions du CRI Marrakech-Safi    Tanger-Tétouan-Al Hoceima en quête de nouvelles opportunités d'investissement    Elections 2021: Dépôt des comptes des campagnes électorales dans un délai de 60 jours à compter de la date de l'annonce officielle des résultats    Economie verte : Un nouveau chapitre s'écrit    Préparatifs de la journée africaine des droits d'auteur : La musique hassanie comme choix du BMDA    Suite à la suspension des vols avec le Royaume-Uni : L'ONMT déploie sa task force sur le World Travel Market    Ivan Rioufol : «Le régime algérien s'est épargné l'introspection, il en vient à voir la France comme un pays conquis»    Etats-Unis- Maroc : Inauguration d'une tour de descente en rappel en faveur des Forces Spéciales de la Marine Royale    [ Interview exclusive ] A bâtons rompus avec le patron du BCIJ    Rencontre de la Fondation Brensthurst-Oppenheimer avec «Bayt Dakira» à Essaouira : une symbiose spatio-temporelle    Don Bigg clash cash les rappeurs algériens    Célébration : La symbolique culturelle des fêtes religieuses    Philosophie : Alexandre Koyré, du monde clos à l'univers infini    Foulane Bouhssine lance son titre religieux «Habib Allah»    Saison 2021-2022 de Medi1TV : Une nouvelle programmation qui répond largement aux attentes du grand public    Mondial biennal : la FIFA convoque un sommet le 20 décembre    Rallye Aicha des Gazelles : Hajar Elbied et Malika Ajaha, grandes gagnantes à bord d'un Duster    Sauvetage de 213 migrants qui tentaient de rejoindre l'Angleterre    Ahmed Ouikhalen et Meryem Mahfoud remportent la 3è édition    L'OCS accède à la première division    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Anthologie : Rrways et Tarrwaysin, ces «gens du voyage»
Publié dans Finances news le 17 - 02 - 2021

Les origines de leur musique, son histoire et son évolution dans le temps. «Rrways, voyage dans l'univers des poètes-chanteurs itinérants amazighes», une somptueuse anthologie qui nous aide à mieux comprendre leur art. Ici, quelques éléments éclairants.

«Les rais (Rrways, ndlr) vont de tribu en tribu, faisant parfois de longs séjours dans les kasbahs des caïds les plus généreux. Leurs ancêtres sont les rhapsodes de la Grèce antique, les trouvères et jongleurs du Moyen-Age», écrit Léopold Justinard en 1925.
Ceci dit, leurs origines sont inconnues, mais les premiers témoignages remontent à la fin du XIXème siècle comme le soulignent plusieurs chercheurs, musicologues ou aventuriers de l'époque tels Hans Stumne, Alexis Chottin ou Paul Chatinières. Quant aux Tarrwaysin, c'est à Tiznit qu'elles se remarquent timidement dès les années 1920 au sein de troupes exclusivement féminines chargées d'animer des soirées chez les notables de la ville, comme le signale l'ethnologue Odette du Puigaudeau dans son ouvrage «La Route de l'Ouest».
Leur art est une combinaison de danses, de musiques non écrites et de chants profanes ou religieux, portés par des poèmes d'une intense diversité et d'une exceptionnelle qualité. Ceux-là font la part belle à l'amour, la beauté de la nature ou le respect de Dieu, mais aussi aux préoccupations de l'époque, parmi lesquelles la volonté d'indépendance, les bouleversements sociaux, la douleur de l'émigré éloigné de sa terre natale ou encore les nouvelles aspirations de la jeunesse.
Au sein d'une troupe, il convient de distinguer les Rrways (chefs d'orchestre) des Iderraben (musiciens et danseurs). Ainsi, pour qui désire accéder au statut de Tarrayst et de Rrways, l'art de l'Ahwach, héritage millénaire d'une certaine esthétique qui mêle chant et danse, se veut la référence majeure et la première école d'apprentissage. L'intégration, à ses débuts, dans un ensemble d'Ahwach permet de se familiariser avec la musique et l'art de la scène, d'acquérir une meilleure maîtrise de la gestuelle chorégraphique et une bonne approche dans le maniement des instruments, notamment les percussions.
Depuis plus d'un siècle, quittant les villages du Sud, les Rrways convergent également vers la place Jamaâ El-Fna à Marrakech, arène des arts populaires du Maroc, portés par la volonté d'acquérir une formation de maître à disciple sur le terrain, de progresser dans leur art et d'élargir, au cours des Halqas, leur cercle de spectateurs. Ce lieu mythique se veut un passage obligé…
Ces troubadours ont connu un franc succès lorsqu'ils ont adapté leur art aux moyens de transmission et de diffusion du XXème siècle, dont les vinyles, puis, plus tard les radiocassettes. Or, les moyens de duplication illégaux, liés à l'arrivée des CDs et autres outils numériques, ont réduit leurs sources de revenus. «Tarrwaysin et Rrways mènent désormais leur carrière avec les difficultés que connaissent les artistes dans les périodes de transition. Leur héritage, aussi précieux soit-il, est, comme tout patrimoine immatériel, fragile», souligne Brahim El Mazned, directeur de ce projet.
Produit par l'association Atlas Azawan, porté et édité par la structure culturelle Anya, «Rrways, voyage dans l'univers des poètes-chanteurs itinérants amazighes» est né de la volonté de préserver et valoriser ce corpus musical majeur, voué à s'éteindre.
D'où cette musique est venue ? Comment s'est-elle diffusée ? Que représente-t-elle dans l'imaginaire amazighe ?... Ladite anthologie offre matière à découverte ou à rappels.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.