Décès de SAR la Princesse Lalla Malika, tante de SM le Roi Mohammed VI    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 28 septembre 2021 à 16H00    La BERD et l'IRESEN joignent leurs forces pour promouvoir les investissements verts au Maroc    42 session ordinaire du Comité des Représentants permanents de l'UA à Addis-Abeba    L'étau se resserre autour du chef des conservateurs    Parlement islandais : Les femmes étaient sur le point d'être majoritaires    «Les FAR sont désormais un leader régional»    La Jeunesse sportive Salmi s'offre l'Olympique Khouribga    Tournoi international en octobre à Hammamet avec la participation du Maroc    Juventus-Chelsea, Locatelli au défi du « professeur » Jorginho    Hilale présente à l'ONU les enjeux de la Première Commission de l'AG    Covid-19. 26 nouveaux décès au Maroc: la répartition par régions    Evolution du coronavirus au Maroc. 1192 nouveaux cas, 930.891 au total, mardi 28 septembre 2021 à 16 heures    Rabat / FNM : Le MMVI dévoile sa programmation culturelle du mois d'octobre    All you need is 40.000 euros: aux enchères au Danemark    Septième art : Le 11ème festival Ciné-Université prévu en octobre à Casablanca et Mohammedia    Mise en cause, la France juge «indécentes» les accusations d'abandon du Mali    Tabac. De nouvelles mesures en vigueur à partir de 2024    Hécatombe migratoire : Des dizaines d'Algériens périssent en mer    Explosion au port de Beyrouth : L'enquête suspendue, le juge dessaisi ?    Criminalité : Hausse de 30% des homicides aux USA en 2020    Le peuple marocain célèbre mercredi l'anniversaire de SAR la Princesse Lalla Asmaa    Exposition "L'Art à travers trois générations", du 2 au 18 octobre à Rabat    Voitures électriques. Ford va créer quatre nouvelles usines    Bourita: Le scrutin du 8 septembre confirme l'attachement de la population du Sahara marocain à l'unité territoriale du Royaume    Cheikh Bannane du PI réélu président du Conseil provincial d'Aousserd    La FRMF dévoile la liste des entraîneurs des différentes sélections nationales    Le ministre des Affaires étrangères de la Mauritanie en visite au Maroc    A l'occasion de la Journée mondiale du tourisme : L'ONMT met les professionnels à l'honneur    URGENT : Report du Conseil de BAM au 13 octobre    Business du halal et produits bio : L'Asmex à la conquête du marché canadien    UM5 : Ouverture de trois filières pour les futurs managers    Marrakech : De la prison ferme pour trois escrocs    Covid-19 : Le comité scientifique prévoit l'assouplissement des mesures restrictives    Marrakech : 1ère édition de la Fête de la moisson, du 15 au 31 octobre prochain    Affaire des sous-marins : dépité, Emmanuel Macron dit que «les Européens doivent sortir de la naïveté» vis-à-vis des Etats-Unis    La logistique Internationale 2.0 cherche opérateurs désespérément !    Fret aérien : des turbulences à prévoir sur le marché    Rabat : L'Exposition « Delacroix, souvenirs d'un voyage au Maroc », se tient du 4 au 10 octobre    La 33ème édition en pleine préparation    Amina Bencheikh: "L'amazigh victime d'exclusion et de manque de courage politique"    Les conseillers clôturent le process électoral de 2021    Maroc, Algérie et Tunisie : la France sera plus rigide dans l'octroi des visas    Omar Essalki du RNI élu président du Conseil d'arrondissement de Guelliz    Lancement de la 19ème édition du Grand prix national de la presse    La France durcit l'octroi des visas à l'égard du Maroc, de l'Algérie et la Tunisie    Algérie : La harga fait un drame en haute mer    Mondial de futsal: le Maroc vaincu par le Brésil    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La découverte: Imane Benzalim, une femme de chœur
Publié dans Finances news le 02 - 08 - 2021

Son phrasé unique est loué, son goût pour la meilleure poésie admiré, sa singularité musicale mise en exergue.

Par R. K. Houdaïfa

Avec son visage poupin, ses superbes rondeurs, son regard pétillant et ses gestes exubérants, la jeune Imane Benzalim se révèle, d'emblée, infiniment attachante. Nous avons pu prendre la mesure de son pouvoir de séduction durant notre rencontre, où elle força l'admiration par sa manière de parler.
Une Juliette Gréco, toute nue sous son pull, disant sa haine épidermique des convenances et des gens convenables. Jeune femme souriante, quoiqu'apparemment timide, elle dévida comme les grains d'un chapelet les chapitres de son vécu.
Comment la définir ? Elle a 25 ans de sûrs dons. Imane est tombée dans la musique comme Obélix dans la potion magique. Ses moments perdus, elle les écoulait en vocalises et imitations de ses chanteurs(ses) préféré(e)s.
Sa voix possède une gamme étendue. Elle peut passer de l'aigu au grave ou au mi-grave, aisément. Ornements saisissants, variations de couleurs et passages, sans fausse note, d'un registre à l'autre, la caractérisent et la distinguent. Pourtant, Imane ne cesse de travailler sa voix…
Un air de Fayrouz décida de son destin
A l'école, Imane se fit, aussitôt, remarquer par sa précocité. Car la future chanteuse aimait à se donner en spectacle, à la récréation ou à la sortie de l'école. Elle était une chanteuse née, faisant fondre son jeune public grâce à sa voix cristalline.
Mise au parfum de ses prodigieuses aptitudes chantantes, la direction de son école l'invita à se produire sur scène, à l'occasion de la fête de fin d'année scolaire. Là, devant une assistance exigeante, elle chanta brillamment. Dès lors, on comptait sur elle pour mettre du sel dans toutes les activités. Ce dont elle s'acquittait avec grâce et non sans fierté. Les années passent et un imprévu advint, le cours tranquille de l'existence d'Imane en fut infléchi.
«Ma vie a basculé au moment où je m'y attendais le moins !». Faisant les chœurs avec un groupe de son lycéen, Fattah Ngadi (qui n'est pas seulement un pianiste remarquable et un musicologue éclairé mais aussi un chanteur précieux) fut ému par sa fragilité manifeste, séduit par sa fraîcheur. Il subodore du talent dans la tendre pousse et la persuade de s'inscrire dans un conservatoire et opter pour le chant lyrique.
Partageant une passion égale pour la musique, les deux personnes nouèrent des liens indéfectibles. Imane s'abîma corps et âme dans sa soudaine vocation. Pas si soudaine, en fait. Elle passait le plus clair de son temps à chanter.
Seulement, elle ne pensait pas que la musique nécessitait un apprentissage rigoureux, ardu, interminable. Bref, qu'elle était une science extrêmement codée. Si l'on en juge par son admirable prestation avec le Dj-compositeur Mehdi Flifli dans «rêve», elle est sur la bonne voie. A l'écouter, jouissance extrême ! Le ciel s'ouvre d'un seul coup. Imane a de beaux jours devant elle. Le salut viendra. C'est tout le mal que nous lui souhaitons.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.