Le sport est un vecteur de rapprochement des peuples, affirme l'ambassadeur du Maroc en Afrique du Sud    Israël détruit l'immeuble des médias à Gaza    Deux tornades frappent la Chine : le bilan passe à 12 morts    Frappe aérienne à Gaza: 10 membres d'une famille tués    Une sûreté sur tous les fronts: La DGSN fête son 65 anniversaire    DGSN : 65 ans d'existence et d'abnégation    L'ECONOMIE, OTAGE D'UN VIRUS    Les célébrités marocaines rendent hommage à Hammadi Ammor (PHOTOS)    Soutien à la Palestine: le chanteur Ahmed Chaouki devient la risée de la Toile (PHOTOS)    Marrakech : « Kwayria », la plateforme de promotion des jeunes talents du ballon rond (Reportage)    Le roi Mohammed VI écrit au président du Paraguay    Décès de Hammadi Ammor: les confessions touchantes de son fils (VIDEO)    Ingérence Iranienne au Sahara: Téhéran se voile la face    Maroc-Rwanda: Vers un retrait de la reconnaissance de la RASD par Kigali?    L'Egypte ouvre sa frontière avec Gaza pour évacuer des blessés    Exploration de l'espace : la Chine réussit à poser un robot sur la planète Mars    Heure légale: retour à GMT+1 le dimanche 16 mai à 02H00    Condamnation unanime de l'accueil par l'Espagne du chef du Polisario    Inde: Les exportations agricoles en hausse de 17,5% en 2020-2021    Le Gunner déchu, Matteo Guendouzi, annoncé de retour en France    Mesures restrictives: Les Marocains sont à bout    Covid-19 : L'OMS prédit un bilan plus élevé en 2021    Le mouvement "Neturei Karta" appelle à présenter les criminels de l'entité sioniste devant la CPI (WAFA)    Documentaire: Ne manquez pas "Homo Sapiens: les nouvelles origines" sur 2M, ce dimanche à 21h50    Le Roi Mohammed VI ordonne l'envoi d'une aide humanitaire d'urgence à la Palestine    Innovations financières: BAM engagé pour le développement des fintechs    Heure GMT+1 au Maroc: n'oubliez pas de régler vos montres    L'acteur marocain Hammadi Ammor n'est plus    Coronavirus : le Royaume-Uni accélère l'administration de la deuxième dose    Programme foot: les matchs à suivre ce week-end    Une association bulgare dénonce l'accueil par l'Espagne de Brahim Ghali    E-commerce : Les nouvelles attentes des clients (étude internationale)    VIDEO. Casablanca: le parc de la Ligue arabe comme vous ne l'avez jamais vu    Bassin hydraulique de Sebou : Un taux de remplissage des barrages de 74%    Federer estime que « les athlètes ont besoin d'une décision » sur la tenue des JO    Maroc/Météo: Temps passagèrement nuageux ce samedi 15 mai    Josep Borell : L'UE suit de près la situation des droits de l'homme en Algérie    Les confidences de Munir El Haddadi sur son choix pour le Maroc    Fiorentina : Sofyan Amrabat n'est pas satisfait    Palestiniens censurés, nouvelles conditions d'utilisation de Whatsapp... dans la "Chronique Geek" de la semaine    65e anniversaire des Forces armées royales : message de fidélité et de loyalisme de la famille des FAR au Roi    Un politologue espagnol porte plainte contre Brahim Ghali    Podcast: Punk, en toute transparence    Usurpation de l'identité visuelle du parlement européen : Les eurodéputés s'attaquent aux manoeuvres du Polisario    Rabat : Goethe-Institut organise une exposition autour de la migration du 17 mai au 04 juin    La SNRT a affiché une tendance haussière pendant le Ramadan    "La femme dans le cinéma marocain, devant et derrière la caméra": L'hommage mérité aux comédiennes et cinéastes marocaines    La Londonienne Dua Lipa sacrée " meilleure chanteuse " aux Brit Awards    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Assia El asri Charai, Présidente Massmedia : Leadership féminin... catalyseur de développement
Publié dans Finances news le 17 - 10 - 2014

Je pense que c'est un vrai sujet d'actualité... Le standard féminin de leadership est relativement récent et n'existe que depuis 30 ans ; il est en plein développement et en mutation.
Les femmes sont beaucoup plus efficaces dans l'exécution et la prise de décision. Elles ont également plus de courage. Elles ont aussi une exigence de qualité dans le travail...
La femme marocaine d'aujourd'hui est devenue un acteur majeur dans l'économie du pays. Son succès, quel que soit son titre ou sa fonction, est fortement lié à son leadership. Mon analyse portera essentiellement sur la notion de leadership féminin, sa définition, ses obstacles et sa contribution dans le développement de l'Entreprise.
Qu'est-ce qu'une leader ?
«Le leadership émerge du travail des femmes qui jouent un rôle de catalyseurs, et sont capables de mettre des idées en branle, d'être des protagonistes, d'identifier les intérêts des individus qu'elles représentent, et de les pousser à agir dans le sens d'un changement positif», Patricia Ardón, représentante régionale de CEDPA (Center for development and population activities).
Une leader est avant tout celle qui a la capacité de gérer et de diriger un groupe pour la réalisation de ses objectifs.
Une leader est celle qui exprime une vision claire et permet à ses collaborateurs d'y adhérer.
Une leader contribue au bon fonctionnement de l'organisation.
Une leader est davantage focalisée sur les résultats à délivrer que sur elle-même.
Caractéristiques d'une leader : sincérité, honnêteté, pertinence et compétence, correction, charisme, confiance en soi.
Comportements d'une leader : sociabilité, esprit de partage et d'équipe, ouverture d'esprit, dynamisme et valeurs.
Quelles sont aujourd'hui les principaux obstacles ?
Le leadership doit être fort dans la société civile et dans la sphère politique pour montrer l'exemple aux entreprises... Il faut une vraie mobilisation des instances politiques. Malheureusement, les femmes n'ont pas une intelligence politique aussi développée que les hommes. Elles ne sont pas dans la tactique et la stratégie, mais dans l'opérationnel. Les femmes ne sont pas assez à l'aise dans le networking et la prise de pouvoir... Elles doivent dépasser ces freins. Je citerais d'autres obstacles à l'émergence du leadership féminin : absence de volonté politique du pays, non accès des femmes aux postes de décision, manque de formations de renforcement des capacités des femmes, manque de représentativité des femmes dans les rencontres, insuffisance des lois devant protéger les femmes, statut de la femme en entreprise qui n'est pas assez mis en avant par les supérieurs hiérarchiques, la non prise en compte de l'approche genre pour une égalité homme / femmes et manque d'initiative et absence d'autonomie.
Quel avenir pour le leadership au Maroc ?
Nous devons prendre comme exemple les femmes leaders au Maroc qui devront servir de boussole pour la génération montante. En ce sens, elles devront aider les jeunes femmes à adopter des comportements responsables, à se former conséquemment pour accroître leur niveau d'employabilité, à développer l'estime de soi et la confiance en soi pour pouvoir influer positivement sur leur environnement et s'imposer comme personne ressource. Il doit y avoir aussi une vraie mobilisation des associations féminines pour faciliter l'accès des femmes à des postes de décision au niveau des partis politiques, conseil d'administration et au sein des organisations. Nous devons toutes combattre pour arriver à la parité dans le leadership : les femmes doivent apprendre à être de plus en plus stratégiques et bien plus actives dans le relationnel.
Une mobilisation au niveau des entreprises marocaines est nécessaire; elles doivent être conscientes qu'avoir des femmes leaders est un atout remarquable. Elles doivent repérer les compétences et les aider à exploiter au mieux leur potentiel. La formation sur le leadership va les aider à penser d'une manière créative. Des études menées pour chiffrer l'impact du travail féminin sur les performances des entreprises ont montré des résultats plus que probants. "La corrélation entre excellence de l'organisation et présence des femmes à des postes de direction est frappante", mentionne l'étude "Women Matter" (Mc Kinsey. 2007). Sur le plan financier aussi "la rentabilité opérationnelle annualisée des entreprises dont le comité exécutif est féminisé, est supérieure de 56% à celle dont le comité est masculin", précise la même étude. Des études européennes ont estimé que le PIB européen pourrait bénéficier d'une croissance moyenne de 27 % si les femmes pouvaient développer pleinement leur potentiel économique ....
Pour clôturer, je dirais que nous devons toutes réveiller la leader qui sommeille en nous : savoir conjuguer prise de risque, flexibilité horaire, meilleure communication, prise en compte de l'humain, réseautage, pouvoir... sont autant de pistes qui peuvent contribuer à rendre le travail moins contraignant et plus épanouissant. En résumé, il y a tout à gagner à ajouter une touche de féminité à la tête de nos entreprises pour développer pleinement notre tissu économique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.