Un organisme de l'ONU établit la responsabilité de l'Etat algérien dans les camps de Tindouf    La propagande algéro-polisarienne vise à perturber le développement socio-économique des provinces du Sud    Message du roi Mohammed VI au président de l'Algérie    Covid-19 à Safi : les autorités ferment la ville (VIDEO)    Coronavirus : inquiétante montée de nouvelles infections en Afrique du Sud    Comment Royal Air Maroc se prépare à l'austérité    Record de contamination à la Covid-19 dans le monde et nouveau pic au Maroc    Ragaa El-Guiddawi emportée par le Coronavirus    Un organisme de l'ONU pointe la responsabilité du régime algérien dans les violations des droits de l'homme aux camps de Tindouf    Patriotisme fiscal : l'urgence d'un élan patriotique dans le domaine de l'impôt    Coronavirus : 310 nouveaux cas et 9.410 guérisons au total, dimanche 5 juillet à 10 H    PJD: le communiqué de la honte    Madagascar: essai clinique de la solution injectable Artesunate IV extraite de l'artemisia    Coronavirus : 310 nouveaux cas confirmés au Maroc, 14.132 au total    Les fans du Barça en pleurs. La Catalogne se reconfine    Le trauma colonial algérien encore vivace, le président Tebboune réclame des excuses françaises    Temps généralement stable dans le pays, ce dimanche    Marrakech: interpellation d'un individu soupçonné d'homicide volontaire avec séquestration et mutilation    Sahara marocain: des experts dénoncent la propagande algéro-polisarienne    ONCF: un homme se jette sur les rails entre Témara et Rabat-Agdal    Transport aérien – hécatombe mondiale : 84 milliards de dollars de pertes et 1,2 milliards de passagers en moins    Le Maroc attend toujours la réponse d'Amnesty international (responsable)    Accès à l'information : Le Parlement partage son fonds documentaire et ses archives avec le HCP    L'Egypte, le Soudan et l'Ethiopie reprennent les pourparlers sur un barrage contesté    Fête de l'indépendance des USA: Le Roi Mohammed VI félicite le président Trump    Mohamed Amekraz, le ministre à la tête de la Caisse nationale de la sécurité sociale (CNSS), inéligible à ce poste    Ces 33 belles destinations sans visa pour les Marocains    Danemark : La Petite Sirène de Copenhague vandalisée et accusée de racisme    La terre a tremblé dans cette province du Maroc    Industrie culturelle: Les premières mesures avant la stratégie    Achraf Hakimi débarque à l'Inter Milan    "Night Walk" : Premier long métrage marocain distribué à Hollywood    Les stars de la musique appellent à sauver la scène britannique    Tom Hanks : Je ne sais pas quand est ce que je vais pouvoir reprendre mon travail    L'ovalie nationale est plus que jamais sur la touche    L'EN de futsal se hisse au 24è rang mondial    L'ANP et l'AFD renforcent leur partenariat pour un développement durable et compétitif des ports    Le Maroc demande officiellement à Amnesty International d'apporter la preuve de ses accusations    Les prix font un bond de 2,9% dans la métallurgie en mai    Les médias palestiniens se félicitent de l'initiative du Premier secrétaire de l'USFP    Liga: le Real Madrid creuse l'écart, Messi veut claquer la porte!    Très touchée par La pandémie l'Espagne revient a La vie    Quand les footballeurs marocains font le bonheur des clubs égyptiens    «L'art pour l'espoir»: 27 regards à l'ère de la pandémie    France: Jean Castex Premier ministre à la place d'Edouard Philippe    Remaniement : le Premier ministre français Édouard Philippe démissionne, son remplaçant désigné dans quelques heures    « Folle de lui » de TiiwTiiw & LACRIM enflamme la toile    Ali Essafi et Tala Hadid rejoignent l'Académie des Oscars    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Label'Vie : Le groupe entame sa mue
Publié dans Finances news le 27 - 03 - 2017

Chiffre d'affaires en hausse de 12,3% à plus de 7,5 milliards de DH et résultat net en progression de 25% à 165 millions de DH : l'année 2016 a été florissante pour le groupe de grande distribution. Après des années de forte croissance, le groupe entame désormais un virage stratégique.
En 2016, le chiffre d'affaires de Label'Vie a pour la première fois dépassé la barre des 7 milliards de DH (7,5 milliards de DH). La progression est de 12,3% sur un an. Avec un peu de recul, on mesure le chemin parcouru par le spécialiste marocain de la grande distribution. Il y a quelques années en arrière, la «petite» enseigne comptait à peine une quinzaine de points de vente. Son chiffre d'affaires ne dépassait guère le milliard de DH.
Aujourd'hui, la société est devenue un géant de la grande distribution, s'appuyant sur un réseau de 170 magasins et plus de 160.000 m2 de surface de vente. Au point d'éclipser petit à petit ses principaux concurrents et de croître à contre-courant d'un marché de la grande distribution qui, dans sa globalité, s'essouffle.
«En valeur relative, par rapport au marché, nous sommes encore plus fiers de ces résultats. L'ensemble de nos concurrents sont en territoire négatif en 2016, qu'ils soient hard discounter ou pas», souligne le management, qui présentait à la presse et à la communauté des analystes ses résultats annuels.
Cette dynamique de croissance se retrouve dans le rythme soutenu d'ouverture des magasins (Carrefour market, Hyper Carrefour et Attacadao). En 2016, pas moins de 16.700 m2 de surfaces de vente supplémentaires ont été réalisées et 7 nouveaux magasins ont vu le jour. En 2017, l'extension du réseau devrait s'accélérer avec l'ouverture de 15 nouveaux magasins, dont deux déjà opérationnels à Salé et Rabat, pour un montant total d'investissement de 1 milliard de DH. Une augmentation de capital d'un montant de 400 millions de DH est prévue.
VLV en Bourse dans les 4 ans ?
Après la période de forte croissance, Label'Vie entame un virage stratégique important, matérialisé par la fusion entre Vecteur Label'Vie (VLC, la foncière de Label'Vie, qui compte la BERD et des fonds d'investissement étrangers dans son tour de table) et le groupe Petra. Cette fusion doit permettre de maximiser la valeur immobilière des actifs existants, développer un portefeuille diversifié d'actifs à rendement de qualité et accompagner le Groupe Label'Vie dans la réalisation de son programme d'ouverture.
«Au départ, nous avons fait de l'immobilier par obligation, mais notre métier de base reste la distribution», justifie le management. «Le poids de l'immobilier est devenu trop important par rapport à notre business. C'est la raison pour laquelle nous avons séparé notre business en deux activités : la partie propco et la partie opco» (property company et operating company ndlr), précise-t-on.
Avec 4 milliards de dirhams d'actifs sous gestion, VLV vise clairement aujourd'hui l'OPCI (Organisme de placement collectif en immobilier), dont les textes d'application devraient sortir après l'été 2017, comme promis par le ministère des Finances. «Si demain nous allons vers une OPCI, il n'est pas exclu de faire appel au marché», explique le management.
Dans quel délai et sous quelle forme ? Une IPO dans les 4 ans est dans le pipe, pour offrir une belle sortie aux fonds d'investissement, institutionnaliser le tour de table, et permettre à Label Vie de remonter du cash.
La participation de Label'Vie dans VLV pourrait même passer sous les 50% (elle en détient actuellement 60%). «Stratégiquement, il n'y a pas d'intérêt de détenir une part aussi importante dans ce type de véhicule», explique Rachid Hadni, Administrateur-Directeur général. «Détenir une part conséquente : non. Rester maître et dans le contrôle : oui», résume-t-il.
Label'Vie conservera ainsi une part «significative» dans VLV afin de garder une influence sur le devenir et l'état des actifs immobiliers. Cette nouvelle donne commence à susciter la curiosité, voire l'appétit des investisseurs marocains. «Nous en recevons de plus en plus nous confie-t-on. Nous traitions beaucoup plus avec les investisseurs étrangers qui, eux, sont plus au fait du business des foncières. Mais cela est en train de changer, et c'est tant mieux». ■
Les marges s'améliorent
Les taux de marge, nerf de la guerre de la grande distribution, se sont améliorés de 0,4 pb en compte proforma, passant de 22,2% en 2015 à 22,6% en 2016. Cette amélioration est essentiellement liée à la progression du taux de marge directe de 0,7 pb.
«La progression de la marge en 2016 n'a pas impacté notre image prix, et donc nos clients au niveau des magasins. Nous sommes allés la chercher en amont», souligne le management. Comment ? A travers la suppression des intermédiaires et la négociation directe avec les agriculteurs, explique-t-on à la direction Achat. «Par ailleurs, Grâce à l'extension de nos volumes et de nos magasins, nous avons plus de poids vis-à-vis de nos fournisseurs. Du coup, nous avons pu améliorer nos marges arrières», est-il précisé.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.