Jeux africains : Le prince Moulay Rachid donne le coup d'envoi    Répit pour Huawei en plein flou sur les négociations commerciales avec Pékin    Ce que veut dire la Révolution du Roi et du Peuple    Marocains résidant à l'étranger : Cartographie des Marocains d'Europe    Point de vue : Faites la Jeunesse avant qu'elle ne soit vieillesse…    Le village de la 12e édition des Jeux africains ouvre ses portes à Rabat    Philippe Coutinho s'engage avec le Bayern Munich    Karim Alami perd tragiquement son fils    Le Festival Atlas Electronic sensibilise à la mobilité des artistes    La Bourse de Casablanca réalise une bonne performance hebdomadaire    Managem annonce un chiffre d'affaires en baisse    El Andaloussi quitte Safran Electronics & Defense Morocco    Télécoms: L'ANRT dématérialise les agréments    Développement durable: La Commission nationale bientôt opérationnelle    L'expertise marocaine brille lors d'une formation internationale sur le sauvetage sportif en Centrafrique    Aïd Al Adha 1440 : Bon déroulement de l'opération d'abattage    Service militaire : La sélection démarre cette semaine    Moussaoui Ajlaoui : Créer un nouvel Etat en Afrique du Nord serait suicidaire pour la région. La position de Washington va dans ce sens    La France se prépare à accueillir le G7    L'administration américaine s'oppose à la création d'une entité fantoche    Macron reçoit Poutine avant le sommet du G7    Macron recevra jeudi Boris Johnson puis Kyriakos Mitsotakis    Syrie: les forces gouvernementales entrent dans la ville de Khan Cheikhoun    Des enfants maqdessis visitent des sites touristiques à Casablanca    Le fauteuil    La prise de conscience!    Doukkal s'entretient avec son homologue chinois sur la coopération dans le domaine de la santé    Le Royaume prend très au sérieux l'avenir et le présent de ses jeunes : Pour un Maroc fait par et pour sa jeunesse    La liste élargie de Hallilodzic    Jeux Africains : Le Maroc gagne par forfait l'Afrique du Sud    Démarrage de la nouvelle saison    Vidéo. Ce que pensent les Casablancais de la nomination d'Halilhodzic    Facebook, Google, Apple... : Attention, les Gafam vous pistent!    Visite de travail à Copenhague du président du Conseil exécutif de l'UNICEF, Omar Hilale    L'incendie qui ravage Grande Canarie hors de contrôle, nouvelles évacuations    Un incendie ravage une forêt de pins sur les hauteurs de Béni Mellal    Les usagers d'Instagram pourront désormais dénoncer la désinformation    Météo: les prévisions de ce lundi    Parcs zoologiques. Vers la fin de la capture et la vente des éléphants d'Afrique    Le Maroc: marché international de commerce de fossiles    Un centre sino-marocain de médecine traditionnelle bientôt à Casablanca    L'œuvre d'Oum Kaltoum ouvre le bal de la Biennale de Rabat    Les tambourinaires amazighs du Moyen- Atlas    Azelarabe Alaoui préside le jury du Festival Cèdre du court métrage    Nouvelle édition du Festival "Voix de femmes" à Tétouan    The Mask : Un reboot au féminin en préparation    La Star Afrofunk Bantunani à Casablanca    11è édition des Voix de Femmes à Tétouan du 19 au 24 août    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Label'Vie : Le groupe entame sa mue
Publié dans Finances news le 27 - 03 - 2017

Chiffre d'affaires en hausse de 12,3% à plus de 7,5 milliards de DH et résultat net en progression de 25% à 165 millions de DH : l'année 2016 a été florissante pour le groupe de grande distribution. Après des années de forte croissance, le groupe entame désormais un virage stratégique.
En 2016, le chiffre d'affaires de Label'Vie a pour la première fois dépassé la barre des 7 milliards de DH (7,5 milliards de DH). La progression est de 12,3% sur un an. Avec un peu de recul, on mesure le chemin parcouru par le spécialiste marocain de la grande distribution. Il y a quelques années en arrière, la «petite» enseigne comptait à peine une quinzaine de points de vente. Son chiffre d'affaires ne dépassait guère le milliard de DH.
Aujourd'hui, la société est devenue un géant de la grande distribution, s'appuyant sur un réseau de 170 magasins et plus de 160.000 m2 de surface de vente. Au point d'éclipser petit à petit ses principaux concurrents et de croître à contre-courant d'un marché de la grande distribution qui, dans sa globalité, s'essouffle.
«En valeur relative, par rapport au marché, nous sommes encore plus fiers de ces résultats. L'ensemble de nos concurrents sont en territoire négatif en 2016, qu'ils soient hard discounter ou pas», souligne le management, qui présentait à la presse et à la communauté des analystes ses résultats annuels.
Cette dynamique de croissance se retrouve dans le rythme soutenu d'ouverture des magasins (Carrefour market, Hyper Carrefour et Attacadao). En 2016, pas moins de 16.700 m2 de surfaces de vente supplémentaires ont été réalisées et 7 nouveaux magasins ont vu le jour. En 2017, l'extension du réseau devrait s'accélérer avec l'ouverture de 15 nouveaux magasins, dont deux déjà opérationnels à Salé et Rabat, pour un montant total d'investissement de 1 milliard de DH. Une augmentation de capital d'un montant de 400 millions de DH est prévue.
VLV en Bourse dans les 4 ans ?
Après la période de forte croissance, Label'Vie entame un virage stratégique important, matérialisé par la fusion entre Vecteur Label'Vie (VLC, la foncière de Label'Vie, qui compte la BERD et des fonds d'investissement étrangers dans son tour de table) et le groupe Petra. Cette fusion doit permettre de maximiser la valeur immobilière des actifs existants, développer un portefeuille diversifié d'actifs à rendement de qualité et accompagner le Groupe Label'Vie dans la réalisation de son programme d'ouverture.
«Au départ, nous avons fait de l'immobilier par obligation, mais notre métier de base reste la distribution», justifie le management. «Le poids de l'immobilier est devenu trop important par rapport à notre business. C'est la raison pour laquelle nous avons séparé notre business en deux activités : la partie propco et la partie opco» (property company et operating company ndlr), précise-t-on.
Avec 4 milliards de dirhams d'actifs sous gestion, VLV vise clairement aujourd'hui l'OPCI (Organisme de placement collectif en immobilier), dont les textes d'application devraient sortir après l'été 2017, comme promis par le ministère des Finances. «Si demain nous allons vers une OPCI, il n'est pas exclu de faire appel au marché», explique le management.
Dans quel délai et sous quelle forme ? Une IPO dans les 4 ans est dans le pipe, pour offrir une belle sortie aux fonds d'investissement, institutionnaliser le tour de table, et permettre à Label Vie de remonter du cash.
La participation de Label'Vie dans VLV pourrait même passer sous les 50% (elle en détient actuellement 60%). «Stratégiquement, il n'y a pas d'intérêt de détenir une part aussi importante dans ce type de véhicule», explique Rachid Hadni, Administrateur-Directeur général. «Détenir une part conséquente : non. Rester maître et dans le contrôle : oui», résume-t-il.
Label'Vie conservera ainsi une part «significative» dans VLV afin de garder une influence sur le devenir et l'état des actifs immobiliers. Cette nouvelle donne commence à susciter la curiosité, voire l'appétit des investisseurs marocains. «Nous en recevons de plus en plus nous confie-t-on. Nous traitions beaucoup plus avec les investisseurs étrangers qui, eux, sont plus au fait du business des foncières. Mais cela est en train de changer, et c'est tant mieux». ■
Les marges s'améliorent
Les taux de marge, nerf de la guerre de la grande distribution, se sont améliorés de 0,4 pb en compte proforma, passant de 22,2% en 2015 à 22,6% en 2016. Cette amélioration est essentiellement liée à la progression du taux de marge directe de 0,7 pb.
«La progression de la marge en 2016 n'a pas impacté notre image prix, et donc nos clients au niveau des magasins. Nous sommes allés la chercher en amont», souligne le management. Comment ? A travers la suppression des intermédiaires et la négociation directe avec les agriculteurs, explique-t-on à la direction Achat. «Par ailleurs, Grâce à l'extension de nos volumes et de nos magasins, nous avons plus de poids vis-à-vis de nos fournisseurs. Du coup, nous avons pu améliorer nos marges arrières», est-il précisé.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.