Réunion jeudi du conseil de gouvernement    Urgent : Affrontement entre l'armée espagnole et les Herragas de Sebta    Blé : le gouvernement gagnera-t-il son pari ?    Renault Maroc : Le groupe atteint 60% de taux d'intégration    Le président du MAK, Ferhat Mehenni, placé en garde à vue (sources kabyles)    Botola Pro D1: Le HUSA et le MAS assurent l'essentiel    Virée réussie pour le Raja à Johannesburg    Arab Futsal Cup : Début, ce jeudi, au Caire    Vague de chaleur de jeudi à samedi dans plusieurs provinces du Royaume (Bulletin spécial)    Philip Morris International nomme Jacek Olczak au poste de Président-Directeur Général    Un chef militaire kurde tué lors d'une opération turque en Irak    Le duel madrilène se poursuit de plus belle    Un Technopark à Fès pour consolider l'attractivité économique de la région    Les opérateurs économiques abordent le virage 2021 avec optimisme    Province de Khouribga: Création de 45 unités de l'enseignement préscolaire avec l'appui de l'INDH    Nouvelle édition du Festival du film éducatif pour les enfants des centres d' estivage    "C'est mieux là-bas" de Zouhair Chebbale projeté à Strasbourg    «Miroir de l'âme» : Voyage au cœur de l'univers sensuel de Rajae Lahlou    Maroc-Espagne : Une crise aux multiples facettes    Euro 2020-2021 : Karim Benzema serait-il sur la liste de Didier Deschamps dévoilée ce soir !?    Les Forces Royales Air renforcent leurs drones    La France efface la dette du Soudan    Les détenus provisoires encombrent les prisons    Madrid justifie (encore) l'accueil de Brahim Ghali et refuse de voir un lien avec la marrée de migrants à Sebta    Pour une nouvelle organisation des souks hebdomadaires en milieu rural    Trafic international de drogue : saisie de 1,2 tonne de chira à Boucraa et Gueltat Zemmour    Vidéo : le vrai visage de la Deutsche Welle (DW), entre autocensure et partialité    Aide humanitaire au profit des Palestiniens : un deuxième avion militaire arrive au Caire    L'appel de SAR la Princesse Lalla Hasnaa devant la Conférence mondiale de l'Unesco    Destinée aux MRE : L'application de transfert d'argent «Taptap Send» lancée au Maroc    Assurance : Les crèches sommées de jouer la transparence    Formation : Des Marocains décrochent un MBA de Springfield University    Des personnalités palestiniennes saluent l'initiative marocaine de solidarité envers le peuple palestinien    Les sanctions urgentes à prendre par la FRMF    Covid-19 : Le Maroc bien parti pour contenir la pandémie    L'AS Salé représente le Maroc à la 1ère Basketball Africa League    Achraf Hakimi : "Je ne peux pas savoir ce que l'avenir nous réserve"    La Légation américaine de Tanger fête ses 200 ans    Casablanca : Des policiers usent de leurs armes pour interpeller des individus agressifs    Monétique: l'activité toujours impactée par les conséquences de la pandémie    Abdelaziz Bouteflika enfin convoqué par la justice    Le Maroc réitère son soutien indéfectible aux droits du peuple palestinien    Jack Lang: Puisse l'exemple Royal entraîner d'autres pays à faire preuve de vraie solidarité    Le café des Oudayas fait peau neuve !    La culture hispanique vue par la bande dessinée et de l'illustration    L'Art moderne & Contemporain marocain à Paris    La loi N°56.20 offrira un nouveau cadre juridique à la création de musées, avec un label officiel (FNM)    Gaza: au moins 42 Palestiniens tués dans les raids israéliens, plus lourd bilan quotidien depuis lundi (ministère)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Salafin : Le titre a du potentiel à revendre !
Publié dans Finances news le 05 - 06 - 2008


Salafin tient bon. Introduite à
650 DH en décembre dernier, la financière traitait, à l’heure où nous mettions sous presse, à près de 773 DH, soit plus de 15% par rapport à son cours de départ.
Mieux, le titre aurait été à des niveaux on ne peut plus alléchants n’eût été la détonante hausse du taux de la TVA sur la LOA, qui a pris toutes les sociétés de financement cotées dans la tourmente. Les investisseurs craignaient en effet que le relèvement de 10 à 20% du taux de la TVA sur la LOA eût un impact négatif sur les résultats des sociétés de crédit. Un mouvement vendeur sur les valeurs du secteur s’est immédiatement déclenché et toutes les financières en ont pâti (à tort ou à raison!). Salafin, elle, a perdu à ce titre et à l’image de la quasi majorité de ses consœurs, plus de 8% de sa valeur depuis le début de l’année. Mais cela n’est guère faute de dynamisme commercial ou opérationnel. Car, comme le dit cet analyste de la place, «Salafin ne sera que légèrement impacté par la hausse de la TVA». Et pour cause, explique-t-il, «la filiale du groupe BMCE Bank a fait preuve, déjà en 2007, d’une réelle capacité à anticiper les difficultés liées à la LOA et à les mettre en sa faveur en développant d’autres niches de production». Les réalisations de la financière au terme de l’année écoulée en témoignent éloquemment. La production de la société s’est élargie en 2007 de 41% par rapport à 2006, et ce malgré la dilution de près de 18% du volume drainé par la LOA, qui s’est fixé à 486 MDH. Il faut dire que la société de crédit a su négocier un virage stratégique avec habileté en jouant la carte du crédit auto classique, dont la production s’est appréciée de 22% à 79 MDH. Ceci sans compter le crédit personnel qui s’est littéralement envolé de 204% pour se fixer à 696 MDH, portant de facto sa part dans la production globale à plus de 53%, contre seulement 25% un an auparavant. Qui dit mieux?
Les résultats opérationnels sont ressortis également au beau fixe. Le PNB de la société s’est élargi de plus de 20% à 233,4 MDH. Le RBE s’est apprécié de 11,9% à 168 MDH, tandis que la capacité bénéficiaire a marqué un bond de 34% à 84,4 MDH, surperformant ainsi l’ensemble des prévisions communiquées lors de l’IPO. La baisse du cours de l’action en Bourse n’est donc que la résultante d’un simple effet psychologique… Car l’avenir de la firme promet encore d’être meilleur. «Salafin devrait parvenir à afficher en 2008 et en 2009 des PNB prévisionnels en appréciation de 26,4% et de 26,8% à 295 et 374 MDH. Parallèlement, les capacités bénéficiaires (sur les mêmes périodes respectives) devraient atteindre 104,3 et 124,7 MDH», estiment en effet les analystes de BMCE Capital Bourse, qui s’abstiennent, au passage, d’émettre toute recommandation. Déontologie du métier oblige ! Mais vous aurez certainement compris qu’à ce niveau de valorisation (PER 2008 estimé à 17,1 contre un PER marché de 22), le titre a du potentiel à revendre! .


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.