Messaoud Bouhcine, président du Syndicat marocain des professionnels des arts dramatiques    Décès de l' ancien président de la Fédération Royale marocaine de rugby, Said Bouhajeb    Biden, Obama, Bush et Clinton prêts à se faire vacciner publiquement contre la Covid-19    Un derby régional pour la journée inaugurale de la Botola    Jo de Tokyo : Les athlètes seront soumis à des règles très strictes    Botola Pro D1 "Inwi" / MAS-AS FAR (2-1) : Les Massaouis surprennent les Militaires !    Cannabis. Un indice que le Maroc pourrait légaliser    Chambre des conseillers: le PLF 2021 adopté à la majorité    Football: Le Japon hôte de la Coupe du monde des clubs 2021    Vague de froid: forte mobilisation à Taounate    The Banker magazine : Attijariwafa bank, "meilleure banque au Maroc en 2020"    « Vaccination obligatoire au Maroc ». LCI l'a décidé    Pose de la première pierre du nouveau consulat général US à Casablanca    Stef Blok : Les actions du Maroc sont une réaction au blocage d'El Guerguarat par le Polisario    Vente de médicaments en ligne, fin de l'anarchie    Le Conseil de gouvernement adopte deux projets de décret relatifs à la promulgation de mesures exceptionnelles au profit de certains employeurs adhérents à la CNSS    L'action humanitaire du Maroc reconnue à travers son élection au Conseil d'administration du PAM    Evolution du coronavirus au Maroc : 3996 nouveaux cas, 372.620 au total, vendredi 4 décembre à 18 heures    Dr Moncef Slaoui : « Nous aurons assez de doses pour vacciner la totalité du monde d'ici la première moitié de 2022 » [Vidéo]    Mariage de raison    "Au Nom des miens " , une exposition de Hassan Bourkia    Parution du recueil poétique "Marrakech : Lieux de passage " d'Ahmed Islah    Covid-19 : le Maroc, désormais, parmi les pays à taux de contamination modéré    L'ONEE désigné une nouvelle fois centre collaborateur de l'OMS    Fès: décès du premier proviseur marocain du lycée Moulay Driss    Unesco. Le Maroc soutient Audrey Azoulay pour un second mandat    Porté disparu à Midelt, un technicien de 2M retrouvé sain et sauf    Institut Cervantes : Le cycle du cinéma "Courts-métrages au féminin" en ligne du 7 au 30 décembre    Automobile: les ventes du neuf en baisse    Covid-19 : ce que l'on sait sur le vaccin qui sera administré au Maroc    CGEM-DGI : vers une réduction des litiges entre l'Administration et les entreprises    L'Intérieur dénonce les déclarations irresponsables visant des institutions sécuritaires nationales    Une enveloppe de 400 millions de dollars pour une riposte sociale à la Covid    Le tourisme balnéaire au cœur du plan de relance du secteur à Dakhla Oued Eddahab    Tout ce qu'il faut savoir sur la nouvelle cellule terroriste démantelée par le BCIJ à Tétouan (vidéos)    Décès de Aziz Abdelaziz Aïouch, 1er proviseur marocain du lycée Moulay Driss de Fès    Sahara marocain : ARTE dévoile au grand jour les fake news du « polisario »    Le film marocain «Much Loved» bientôt sur Netflix !    Personnes en situation de handicap : l'accès à l'éducation et l'intégration professionnelle au centre de deux conventions interministérielles    La rappeuse marocaine « Khtek » parmi les 100 femmes influentes dans le monde    Une nouvelle cellule terroriste démantelée à Tétouan    Coup de filet du BCIJ: démantèlement d'une cellule terroriste à Tétouan    La directrice de la comm' de la Maison Blanche jette l'éponge    BCIJ : Démantèlement d'une nouvelle cellule terroriste à Tétouan (photos)    Le Hassania d'Agadir tient ses AG le 15 décembre    Le Wydad fin prêt pour la reprise de la Botola    Messaoud Bouhcine: «Les arts vivants sont en crise»    16 cas testés positifs au sein du MAS à la veille de la nouvelle saison : "Jouer football mais penser Covid-19 " !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Salafin : Le titre a du potentiel à revendre !
Publié dans Finances news le 05 - 06 - 2008


Salafin tient bon. Introduite à
650 DH en décembre dernier, la financière traitait, à l’heure où nous mettions sous presse, à près de 773 DH, soit plus de 15% par rapport à son cours de départ.
Mieux, le titre aurait été à des niveaux on ne peut plus alléchants n’eût été la détonante hausse du taux de la TVA sur la LOA, qui a pris toutes les sociétés de financement cotées dans la tourmente. Les investisseurs craignaient en effet que le relèvement de 10 à 20% du taux de la TVA sur la LOA eût un impact négatif sur les résultats des sociétés de crédit. Un mouvement vendeur sur les valeurs du secteur s’est immédiatement déclenché et toutes les financières en ont pâti (à tort ou à raison!). Salafin, elle, a perdu à ce titre et à l’image de la quasi majorité de ses consœurs, plus de 8% de sa valeur depuis le début de l’année. Mais cela n’est guère faute de dynamisme commercial ou opérationnel. Car, comme le dit cet analyste de la place, «Salafin ne sera que légèrement impacté par la hausse de la TVA». Et pour cause, explique-t-il, «la filiale du groupe BMCE Bank a fait preuve, déjà en 2007, d’une réelle capacité à anticiper les difficultés liées à la LOA et à les mettre en sa faveur en développant d’autres niches de production». Les réalisations de la financière au terme de l’année écoulée en témoignent éloquemment. La production de la société s’est élargie en 2007 de 41% par rapport à 2006, et ce malgré la dilution de près de 18% du volume drainé par la LOA, qui s’est fixé à 486 MDH. Il faut dire que la société de crédit a su négocier un virage stratégique avec habileté en jouant la carte du crédit auto classique, dont la production s’est appréciée de 22% à 79 MDH. Ceci sans compter le crédit personnel qui s’est littéralement envolé de 204% pour se fixer à 696 MDH, portant de facto sa part dans la production globale à plus de 53%, contre seulement 25% un an auparavant. Qui dit mieux?
Les résultats opérationnels sont ressortis également au beau fixe. Le PNB de la société s’est élargi de plus de 20% à 233,4 MDH. Le RBE s’est apprécié de 11,9% à 168 MDH, tandis que la capacité bénéficiaire a marqué un bond de 34% à 84,4 MDH, surperformant ainsi l’ensemble des prévisions communiquées lors de l’IPO. La baisse du cours de l’action en Bourse n’est donc que la résultante d’un simple effet psychologique… Car l’avenir de la firme promet encore d’être meilleur. «Salafin devrait parvenir à afficher en 2008 et en 2009 des PNB prévisionnels en appréciation de 26,4% et de 26,8% à 295 et 374 MDH. Parallèlement, les capacités bénéficiaires (sur les mêmes périodes respectives) devraient atteindre 104,3 et 124,7 MDH», estiment en effet les analystes de BMCE Capital Bourse, qui s’abstiennent, au passage, d’émettre toute recommandation. Déontologie du métier oblige ! Mais vous aurez certainement compris qu’à ce niveau de valorisation (PER 2008 estimé à 17,1 contre un PER marché de 22), le titre a du potentiel à revendre! .


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.