Botola : Le Wydad de Casablanca s'impose à domicile face à la RS Berkane    Bab Sebta : mise en échec d'une tentative de trafic d'environ 39 000 euros    Le crédit bancaire progresse de 3,6% au T2-2022 (BAM)    La CEDEAO suit avec une « grande préoccupation » l'évolution de la situation au Burkina Faso    Covid-19: 11 nouveaux cas, plus de 6,81 millions de personnes ont reçu trois doses du vaccinCovid    Jazz au Chellah : Dock in Absolute et Ernesto Montenegro Quintet étalent leurs talents    Premier League: Haaland et Manchester City se régalent contre United    Présidentielles au Brésil: Bolsonaro confiant, Lula appelle à la paix    Casablanca / L'Boulevard : Des débordements entachent la joie des festivaliers    Skhirate-Témara : 700 bénéficiaires d'une caravane médicale    Les liens historiques entre le Maroc et le Pérou ne peuvent être altérés par des positions volatiles    Mondial de football pour amputés : Le Maroc s'incline face au Brésil    L'Boulevard envers et contre tout !    Migrants : quatre morts et vingt-neuf disparus au large des Canaries    le ministère des Affaires étrangères met une cellule de suivi et des numéros de téléphone à la disposition de la communauté marocaine    Prévisions météorologiques pour le lundi 03 octobre 2022    Conférence autour du livre «Tifawin» de Khadija Rchouk    Vidéo : Quand Tarab Ambassadors fête comme il se doit la fête d'Al Mawlid    Insolite : Le prince moulay Hicham pousse la chansonnette dans la rue    Le Maroc en quête des drones chinois "Wing Loong II"    La Libye s'oppose au projet de gazoduc transsaharien porté par l'Algérie    Guelmim : Journée d'étude sur la problématique de la gestion des ressources hydriques dans la région    Le FACDI, un incubateur pour le développement de la coopération Sud-Sud    Migrants clandestins : les familles des disparus haussent le ton    Le Maroc compte présenter sa candidature    Marc Lasry, le Marocain copropriétaire de la franchise NBA des Bucks veut racheter l'Inter Milan    Burkina Faso: sous fond de rivalité entre la Russie et la France    L'armée ukrainienne reprendra d'autres villes du Donbass « dans la semaine à venir », affirme Zelensky    Quelle culture voulons-nous ?    L'Ambassade du Maroc met en place une cellule de suivi    Nigeria : l'ARM participe à la 2ème conférence du Réseau des gouvernements infranationaux d'Afrique    Falsification de visas : Arrestation d'une vingtaine de membres d'un réseau criminel    «Crise cardiaque.... Chaque minute vaut une vie»    Le FNUAP salue les progrès du Maroc    Le Maroc au CPS de l'UA: Une consécration de la confiance dont jouit le Royaume    Un témoignage du Bâtonnier Abdelaziz BENZAKOUR    Mohamed Joudar succède à Sajid à la tête de l'UC    Signature d'un Mémorandum d'Entente entre l'ARM et le Forum des Gouverneurs du Nigéria    Renouvellement du Conseil national de la presse : le torchon brûle entre la Fenajic et le gouvernement    SM le Roi félicite le Prince héritier d'Arabie Saoudite    Israël : une cellule locale de l'Etat islamique démantelée    Art et culture : Une Fondation pour El Jadida    Le ministère ne se chargera plus des équivalences des diplômes obtenus à l'étranger    Prêt-à-porter. Camaieu Maroc dans la tourmente    Semaine dans le rouge pour la Bourse de Casablanca    Clôture en apothéose à Dakhla de "Prince Héritier Moulay El Hassan Kitesurfing World Cup 2022"    L'Ambassade du Maroc met en place une cellule de suivi de la situation au Burkina Faso    CHAN-2022 (tirage): Le Maroc hérite du Soudan, Madagascar et Ghana    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Hassane Darhmaoui: Un festival de l'astronomie d'Ifrane pour vulgariser les sciences de l'espace auprès du public
Publié dans 2M le 25 - 10 - 2020

Le coup d'envoi de la 9e édition du Festival de l'astronomie a été donné vendredi 23 octobre à Ifrane, sous le thème «à la recherche des menaces venant du ciel». Cette édition qui se poursuivra jusqu'au 28 octobre, est diffusée en ligne, en raison des restrictions et des mesures sanitaires imposées par la pandémie de la COVID-19. Pour en savoir un peu plus sur cette édition, 2M.ma a contacté Hassane Darhmaoui, fondateur et directeur de cet évènement. Interview .
En quoi cette 9e édition du festival de l'astronomie d'Ifrane se distingue-t-elle de ses précédentes?
Hassane Darhmaoui : En premier lieu c'est assurer la continuité du festival malgré les conditions sanitaires imposées par la pandémie du coronavirus (Covid-19). Nous avions adapté les activités du festival pour pouvoir vulgariser les sciences de l'espace auprès du public. Pour cette neuvième édition le thème retenu est ‘'à la recherche des menaces venant du ciel''. Cette thématique est d'actualité du fait qu'elle traite des multiples dangers qui proviennent des astéroïdes et ceux issus des débris des satellites.
La crise sanitaire a porté un coup dur aux évènements. Quelles sont vos propositions pour aider le secteur à s'adapter à cette nouvelle situation?
Hassane Darhmaoui: En effet, la contrainte de la crise sanitaire nous a obligé à programmer la majorité de nos activités à distance, même les activités que nous avions organisé à l'université Al Akhawayn avec un public limité, nous les avions transmis en directe sur la plateforme TEAMS et sur les réseaux sociaux (Facebook). Les festivaliers peuvent interagir en ligne avec les intervenants. Dans les prochaines éditions, nous comptons organiser nos événements en ligne afin de permettre à grand nombre de personnes de nous suivre. D'ailleurs, il y aura toujours des gens qui ne peuvent pas se déplacer à Ifrane et/ou des intervenants internationaux qui préfèrent partager leurs connaissances et recherches en ligne au lieu de faire des déplacements très longs.
Comment organisez-vous le festival pour que ce succès perdure ?
Hassane Darhmaoui: Le festival est l'une des activités majeures du club d'astronomie de l'université Al Akhawayn dont je suis le conseiller. Nous nous préparons pour cet évènement presque trois mois en avance. Nous sommes très reconnaissants du support de l'université qui facilite notre tâche. Nous sommes aussi très reconnaissants aux autorités locales de la ville d'Ifrane qui nous offrent les espaces communaux pour les expositions, les conférences astro pour le grand public, et les séances d'observation du ciel en plein centre de la ville. La direction locale du ministère d'éducation nous facilite l'accès aux écoles et collèges de la région pour la vulgarisation des sciences de l'espace auprès des élevés et des enseignants. Bien sûr, il ne faut pas oublier de remercier les différents sponsors qui croient à notre rôle éducatif dans notre société.
Quel regard porte-t-on aujourd'hui sur le festival à l'étranger ?
Hassane Darhmaoui: Ce Festival d'astronomie d'Ifrane représente à plus d'un titre un événement scientifique et culturel phare dans la région d'Ifrane et dans le paysage national. Depuis sa première édition en 2012, le Festival d'Astronomie d'Ifrane s'est orienté vers la promotion de l'astronomie auprès des jeunes, mettant en avant la discipline en tant que facilitateur de l'apprentissage des sciences à l'école.
Le festival a maintenant une renommée internationale vue que chaque année nous assurons la participation d'un bon nombre d'astronomes internationaux. Par exemple, l'année dernière, nous avions organisé en parallèle du festival une conférence internationale sur les programmes éducatifs en astronomie qui se basent sur les télescopes en réseau (Global Hands on Universe) et la formation Galileo sur les technique d'éducation en astronomie (Galileo Teacher Training Program).
Quels sont vos objectifs à court et long terme ?
Hassane Darhmaoui: A court terme nous allons continuer à former des animateurs d'astronomie et encourager les clubs et associations d'astronomie pour démultiplier notre expérience partout au Maroc. Nous souhaitons l'organisation des festivals d'astronomies dans toutes nos villes et villages.
A long terme, nous souhaitons que la ville d'Ifrane se dotera d'un planétarium et d'un musée scientifique unique au Maroc ou chaque visiteur d'Ifrane y passera toute une journée (ou une demi-journée) sans se lasser. Ce centre certainement serait une première dans notre région. Ça sera un lieu ou une plateforme pour les jeunes où la culture scientifique est source de divertissement et d'enrichissement, et une découverte du Monde.

* Une météorite tombée au Maroc contiendrait des éléments de la vie !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.