Maroc-Allemagne: L'inévitable rupture    Africa Motors : la marque DFSK chouchoute ses clients    Collectivités territoriales: La légalisation des signatures toujours en vigueur, mais pour le privé    Micro-crédit : ce que prévoit le projet de loi adopté en Conseil de gouvernement    Bourita dénonce le soutien de l'Iran au Polisario    L'insécurité alimentaire aiguë touche 155 millions de personnes en 2020, selon l'ONU    L'Inter Milan prêt à se séparer d'Achraf Hakimi ?    Aid Al Fitr : Les paniers destinés aux détenus autorisés selon un calendrier défini    Aéroport Mohammed V: les vols internationaux transférés au Terminal 1    Algérie : le gouvernement avertit contre des actes « subversifs »    Des garde-côtes marocains formés par Frontex pour le sauvetage des migrants en haute mer    Nos vœux    Culture de pastèque: l'ONSSA rassure les Marocains    La politique nationale de l'environnement des affaires 2021-2025 adoptée    Divertissement: Mounia LEMKIMEL fait le show chez Rachid ALLALI, ce soir à 22h50    Le ministère de l'Intérieur rappelle la nécessité de se limiter à 10 personnes lors des enterrements    Ramadan 1442: voici le montant de Zakat Al-Fitr au Maroc    Chambres professionnelles: l'inscription sur les listes électorales du 10 au 30 mai    Secousses telluriques à Driouch: les explications d'un expert    L'ASADEH demande à nouveau «l'arrestation immédiate» du chef du «Polisario» (médias espagnols)    Japon : état d'urgence prolongé à l'approche des Jeux de Tokyo    Achraf Bencharki de nouveau buteur et passeur    L'épouse de Rachid Ghribi Laroussi à Mohamed Hajib : «Ne parlez pas en notre nom!»    Affaire du dénommé Brahim Ghali : Une ONG espagnole dénonce « le silence et l'ambiguïté » de l'exécutif ibérique    Elections 2021: le choix des candidats, entre renouvellement et reproduction des élites    Meknès: Deux individus interpellés pour vol à l'intérieur d'agences de transfert de fonds et de change    Les dernières secousses telluriques à Driouch, des répliques à l'activité séismique de 2016    La commercialisation du Mall du Carrousel confiée à AMS AFRICA    Cinéma : Un réseau d'acteurs pour la promotion des droits de l'Homme voit le jour    11ème conférence internationale sur le tabac : Les produits alternatifs moins nocifs comme solution    Le prince Moulay El Hassan fête son 18ème anniversaire    Arganier : Célébration en grande pompe de la première journée internationale    "Tlata Del Ferhate", le bonheur est le plus grand des trésors ! Dimanche à 23h00    Nigeria : fin de calvaire pour des étudiants enlevés    CIMR/Maroc: Hausse du nombre des affiliés de 4,89% en 2020    Maroc/Météo: Ciel voilé et mercure en légère hausse ce vendredi 7 mai    Ligue des Champions : La date du match WAC-MCA désormais connue    Sahara: la Zambie toujours aux côtés du Maroc    L'icône de la chanson amazighe moderne !    Climat : selon l'ONU, des mesures simples pourraient réduire le réchauffement dû au méthane    Bilan cinématographique de 2020 : 13 longs-métrages et 83 courts-métrages produits    WAC et ASFAR Deux grosses cylindrées toujours en course    Ligue des champions de la CAF : Mouloudia Club d'Alger recevra le WAC le 14 mai    Cyclisme-Mondiaux 2025 : le Maroc favori pour accueillir l'événement    Le calligraphe Larbi Tourak expose ses œuvres à Fès    Création d' un réseau d' acteurs pour la promotion des droits de l'Homme    Qualifs Mondial 2022/Afrique: les 1ère et 2e journées reportées à septembre    Le Festival International de Meknès du Cinéma des Jeunes dédié à la mémoire de feu Salaheddine Ghomari (Interview)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





ONU : Omar Hilale décrie la propagande fallacieuse de l'Algérie et du "polisario" sur la situation au Sahara
Publié dans 2M le 20 - 04 - 2021

Dans sa lettre adressée aux 15 membres du Conseil de Sécurité en amont des consultations du Conseil sur le Sahara marocain, prévues mercredi, l'ambassadeur Représentant permanent du Maroc auprès de l'ONU, Omar Hilale, a décrié "la campagne médiatique de l'Algérie et du "polisario" tentant de faire croire à l'existence d'un prétendu conflit armé au Sahara marocain", affirmant qu'il ne s'agit que de "purs mensonges et une falsification de la réalité sur le terrain".
"Cette propagande vise à induire en erreur, tant la Communauté internationale, que les populations séquestrées dans les camps de Tindouf en Algérie. Elle est démentie non seulement par les rapports quotidiens de la MINURSO, mais également par la presse internationale", a souligné M. Hilale.
Dans cette lettre, le diplomate a précisé que "le Sahara marocain connaît un essor développemental sans précèdent, qui en fait l'une des régions les plus avancées en termes d'indicateurs de développement humain, non seulement au Maroc, mais dans toute la région nord-africaine et au-delà".
Et d'ajouter que "les populations du Sahara marocain vivent dans la quiétude et jouissent de la plénitude de leurs droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels. Elles contribuent, au même titre que les populations des autres régions du Royaume, à l'ancrage démocratique et au développement socio-économique du Maroc".
Revenant sur l'action pacifique des Forces Armées Royales à El Guergarate, suite à son blocage illégal par les milices armées du "polisario" pendant plus de trois semaines, le diplomate marocain a rappelé qu'elle a permis de rétablir définitivement, depuis le 13 novembre 2020, la libre circulation des personnes et des biens dans ce passage routier.
Il a précisé que "cette action non offensive s'est déroulée en plein jour et en présence de la MINURSO, qui a affirmé l'absence de toute victime ou de la moindre atteinte aux civils", notant que l'action du Maroc a été "hautement saluée aussi bien par les populations du Sahara marocain, que par la Communauté internationale".
M. Hilale a, en outre, réaffirmé le plein respect par le Maroc et son attachement aux dispositions du cessez-le-feu, dont la supervision incombe à la MINURSO. "Cette position responsable du Royaume a été réaffirmée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, au Secrétaire général de l'ONU, M. Antonio Guterres, lors de leur entretien téléphonique du 16 novembre 2020", a précisé l'ambassadeur, ajoutant que le Souverain a, également, souligné que "le Maroc est fermement déterminé à réagir avec force, dans le cadre de la légitime défense, à toute menace à sa sécurité et à la quiétude de ses citoyens".
Le diplomate marocain a, en outre, déclaré que l'annonce par le "polisario", encouragé par l'Algérie, de sa renonciation au cessez-le-feu, est une violation gravissime des résolutions du Conseil de Sécurité et un affront à cet organe onusien, garant du cessez-le-feu. "Elle constitue une menace à la paix et la stabilité régionales, accentuée déjà par les connivences entre le "polisario" et les groupes terroristes dans la région sahélo-saharienne. Le "polisario" assumera entièrement les conséquences de ses actions déstabilisatrices de la région nord-africaine, et au-delà", a-t-il averti.
Par ailleurs, M. Hilale a informé les Quinze que "le Maroc poursuit sa coopération active et son soutien agissant à la MINURSO dans la mise en œuvre de son mandat de supervision du cessez-le-feu". Il a signalé, dans ce cadre, que les membres de la MINURSO ont été inclus dans la campagne de vaccination contre la COVID-19 et vaccinés au même titre que les citoyens marocains.
Il a, en même temps, porté à l'attention du Conseil de Sécurité, les restrictions draconiennes à la liberté de mouvement de la MINURSO et à son approvisionnement, par le "polisario", avec la complicité de l'Algérie, ce qui entrave complétement son mandat de supervision du cessez-le-feu.
M. Hilale n'a pas manqué d'alerter les membres du Conseil de Sécurité sur la situation catastrophique de non droit qui prévaut dans les camps de Tindouf, en Algérie. "Les populations séquestrées dans les camps de Tindouf subissent des violations gravissimes par le "polisario", de leurs droits de l'Homme les plus élémentaires, qui se sont amplifiées depuis la renonciation par ce groupe armé au cessez-le-feu", a-t-il encore déploré.
Dans ce cadre, il a dénoncé "l'enrôlement obligatoire des enfants des camps de Tindouf par les milices armées du "polisario" qui constitue l'une des pires violations des droits de l'Homme", soulignant que cette pratique prive ces enfants de tous leurs droits, notamment à l'éducation et à la vie de famille.
L'ambassadeur a fait observer que les populations séquestrées dans les camps de Tindouf "vivent dans une situation de non droit en raison du transfert illégal par l'Algérie, de ses obligations internationales à l'égard de ces populations, à un groupe armé séparatiste, le "polisario"", notant que "cette situation inédite dans le monde est contraire au droit international et viole les obligations internationales de l'Algérie".
"Le pays hôte, l'Algérie, continue également de violer ses obligations humanitaires internationales et les résolutions du Conseil de Sécurité, en s'opposant depuis presque cinq décennies, à l'enregistrement des populations des camps de Tindouf. Cet enregistrement est un préalable indispensable pour la protection des droits de ces populations, la détermination de leurs besoins humanitaires et la prévention du détournement continu par le "polisario" de l'aide humanitaire qui leur est destinée", a conclu l'ambassadeur Hilale.

* Sahara: Omar Hilale saisit l'ONU et le CS sur la situation à Tindouf (Vidéo)


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.