Les températures attendues ce dimanche 23 janvier 2022    Législatives à Chypre-Nord sur fond de crise économique    Le temps qu'il fera ce dimanche 23 janvier 2022    Au chevet des animaux errants à Bagdad: un coeur gros comme ça mais zéro soutien    Manger ou se chauffer ? Le choix cornélien de Britanniques face à l'envolée des prix    Covid-19: le sous variant BA.2 nécessite plus de vigilance que d'inquiétude    Présidentielle 2022 : Emmanuel Macron toujours en tête des intentions de vote au premier tour    Aéroport de Zagora : hausse de 180% du trafic passagers en 2021    Nouvelle-Zélande: la Première ministre reporte son mariage pour cause de Covid    La ville de Casablanca s'associe à la campagne "Informer les femmes, transformer les vies"    Ukraine : Londres accuse Moscou de « chercher à installer un dirigeant prorusse à Kiev »    CAN 2021: le sélectionneur du Ghana licencié    Halilhodzic: « Le tirage aurait pu être pire » (VIDEO)    Éliminatoires Mondial Costa Rica: le Maroc et le Sénégal font match nul    Après le discours de Felipe VI, Albares modère son optimisme quant à la reprise des relations avec le Maroc    Neuf individus dont deux policiers interpellés    Présidentielle: Macron en tête des intentions de vote au premier tour (Sondage)    CAN2021 : Samedi, les Lions de l'Atlas à l'entraînement sans Bounou, Hakimi et Fajr !?    Covid-19 au Maroc : 7 638 nouvelles infections et 31 décès ce samedi    Sahara marocain: Le SG de l'ONU appelle toutes les parties à reprendre le processus politique    Compteur coronavirus : 7 638 nouveaux cas et 31 décès en 24H    CAN 2021: Les Comores sans gardien de buts face au Cameroun    La Bourse de Casablanca indécise du 17 au 21 janvier    Maroc- RD Congo aux barrages du Mondial (Qatar-2022)    Le bureau du Cercle d'Amitié Maroc-Israël reçu par la présidente de la commune de Casablanca    Appel au rapatriement des Marocains de la Syrie après une attaque d'ISIS    Marque Employeur.La SMT certifiée pour la deuxième année consécutive    Strasbourg : Des trophées pour les initiatives les plus distinguées de la société civile franco-marocaine    Assassinat du président haïtien: plusieurs enquêtes mais le flou perdure    L'Espagne intensifie sa présence militaire autour des fermes piscicoles    L'humoriste Hamza Filali a célébré son mariage (VIDÉO)    Mali : l'Union européenne agite le chiffon rouge face à Bamako et Wagner    Réunion d'urgence de la Ligue arabe dimanche au sujet de l'attaque des Houthis contre les Emirats arabes unis    The Voice : Le rappeur maroco-néerlandais Ali B accusé d'agressions sexuelles    Abdelilah Benkirane endeuillé (PHOTO)    Pourquoi peut-on contracter la Covid-19 plusieurs fois ? Le point avec un immunologue    France : le Conseil constitutionnel donne son aval au "passe vaccinal"    Programme foot : les matchs à suivre ce week-end    CAN-2021: La délocalisation de deux matchs à venir démentie par la CAF    Les marocains en tête des bénéficiaires des visas pour la France en 2021    Dessalement de l'eau: pourquoi le Maroc peut le faire    La maladie n'est pas à priori à l'origine de la disparition des abeilles dans certaines régions (ONSSA)    Ryanair: prête pour rester au Maroc?    Covid: le Brésil reporte les défilés de ses célébrissimes carnavals à avril    Vin Diesel n'oublie pas le Maroc    Younes Megri : « Ce que dit mon neveu ne concerne que sa personne »    5 figures contemporaines du féminisme marocain    Reportage : Lancement du projet de préservation des mosaïques historiques de Volubilis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Mali : le colonel Assimi Goïta officiellement investi comme président de transition
Publié dans 2M le 08 - 06 - 2021

Le colonel Assimi Goïta a officiellement prêté serment, lundi à Bamako, comme président de transition du Mali devant la Cour suprême du pays.
Peu après la prestation de serment, le colonel Goïta a signé un décret nommant, comme l'exigeaient les partenaires du pays, un premier ministre civil. Il s'agit de Choguel Kokalla Maïga, plusieurs fois ministre et candidat à la présidentielle à trois reprises.
Dans son discours d'investiture, le colonel Goïta a "rassuré les organisations sous-régionales, régionales et la communauté internationale en général que le Mali va honorer l'ensemble de ses engagements pour et dans l'intérêt supérieur de la nation".
Se disant conscient que "les défis sont immenses, car les attentes légitimes du peuple sont grandes", il a prôné la cohésion pour relever tous les défis, notamment l'organisation d'élections justes, crédibles et transparentes dans les délais prévus.
Il a également promis la réduction du train de vie de l'Etat, annonçant la réduction de deux tiers des fonds de souveraineté du président et que la somme économisée sera investie dans la réalisation ou l'amélioration des services sociaux de base.
Selon lui, l'une des missions assignées au futur gouvernement de transition sera d'engager "un dialogue franc et sincère avec tous les syndicats pour apaiser le climat social".
"J'entends imprimer une nouvelle dynamique à la gouvernance du pays. J'affirme ma ferme détermination à relever les défis", a déclaré M. Goïta, soulignant que son pays ne va pas se soustraire de ses engagements internationaux.
Nommé vice-président de transition après la mutinerie en 2020 qui a poussé à la démission le président Ibrahim Boubacar Keïta, le colonel Goïta a été proclamé le 28 mai président de transition par la Cour constitutionnelle du Mali suite à la démission de l'ancien président de transition Bah N'Daw.
Le 24 mai, après la nomination du nouveau gouvernement de transition formé par l'ex-Premier ministre Moctar Ouane, les militaires avaient arrêté et emmené MM. N'Daw et Ouane dans le camp militaire de Kati, près de Bamako.
Le 26 mai, le commandant Baba Cissé, conseiller spécial du colonel Assimi Goïta, avait annoncé que les deux hommes avaient présenté leur démission, justifiant leur arrestation par "des différends profonds tant sur la forme que sur le fond par rapport au fonctionnement de la transition".
La CEDEAO et l'Union africaine (UA) avaient suspendu le Mali et exigé la nomination immédiate d'un Premier ministre civil, la formation d'un gouvernement inclusif, le respect de la période de transition fixée à 18 mois et l'organisation d'élections au plus tard le 27 février 2022, auxquelles les dirigeants de l'actuelle transition ne pourront pas se présenter.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.