Fatima Zahra Mansouri élue maire de Marrakech    Elections 2021 : Les efforts engagés n'arrivent toujours pas à féminiser la vie politique du Royaume    Législatives: «Il sera plutôt difficile d'entrevoir la composition de l'opposition»    Kalila Bounaylat : «Je serai attentive aux besoins des artistes»    Votre e-magazine « Attahadi » du vendredi 17 septembre 2021    Immobilier: Le ministère de l'Habitat confirme la reprise des mises en chantier    Bourse de Casablanca: une nouvelle composition pour le MSI20    Emprunts extérieurs: gare au revers de l'alourdissement de la dette    Pour une couverture plus performante : Orange Maroc offre la technologie Wi-Fi 6    L'Etat a déboursé 3,6 milliards de dirhams à la société civile en 2018    Stations-service : Yoom obtient la certification ISO 9001    Le Maroc compte développer une industrie de drones kamikazes pour Israël    Arrivée à Agadir des dépouilles des deux camionneurs marocains tués au Mali    Algérie : une vague d'arrestations arbitraires contre le Mouvement pour l'autonomie de la Kabylie    Mondial de futsal : le Maroc devant un exploit historique    Conseils des régions. Le RNI, le PAM et l'Istiqlal se partagent la présidence    Agadir : rapatriement des corps des deux chauffeurs marocains tués au Mali    Les Forces armées royales participent à un défilé militaire au Mexique    Kenya : Ouverture de 30 laboratoires biomédicaux pour renforcer la recherche sur la Covid-19    Fake news : Le PNUD au Maroc lance une initiative d'intelligence collective    Tiflet : Deux policiers contraints d'user de leur arme pour interpeller un dangereux multirécidiviste    Lancement du programme ClimOliveMed avec la contribution du Maroc    Imane Feriani dévoile sa nouvelle série à la galerie Bab El-Kebir    Aymeric Chauprade pointe «la porosité» des liens entre le Polisario et les groupes terroristes    La chef de la diplomatie néerlandaise annonce sa démission après l'évacuation chaotique d'Afghanistan    Washington valide un contrat de maintenance d'armement avec l'Arabie saoudite    Cours de change des devises étrangères contre le dirham    Guelmim Oued Noun : Belfkih dit adieu à la politique    Maroc: des doses du vaccin Pfizer attendues cette semaine    Conseil national de l'Istiqlal : Majorité ou opposition... la question à trancher    Installation du Procureur général du Roi près la Cour d'appel de Rabat    Prix de l'année 2021 / La championne Dina Asher-Smith et sa chronique gagnante sur le racisme : « C'est ma première médaille pour l'écriture »    Mise en échec d'une tentative d'immigration à Mellilia : l'Espagne loue les efforts du Maroc    Sahel : Le chef de l'EIGS et mercenaire du « Polisario » tué par la force Barkhane    Attente...    Israël : Vers le lancement d'un projet de fabrication de drones au Maroc    Cinéma : L'Institut Français du Maroc rouvre ses salles de projection    Festival : la 14ème édition du Festival national du Zajal se donne à voir en digital    Classement FIFA: Les Lions de l'Atlas au 33ème rang    Interview avec Neta Elkayam : «Je m'intéresse à beaucoup de musiciens marocains contemporains»    Xander Pratt dévoile son nouveau titre en hommage à Casablanca    Rapatriement jeudi des dépouilles des deux camionneurs marocains tués au Mali    Tokyo 2020: les athlètes médaillés célébrés par la Fondation Mohammed VI    Lukaku tire Chelsea du piège du Zenit, Ziyech décevant    Retour sur la saga des héros paralympiques    «Lewy» et le Bayern surclassent encore le Barça    Cinéma : L'IF du Maroc rouvre ses salles de projection    Des ateliers consultatifs de la musique du 17 au 28 septembre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Affaire Pegasus : Le Maroc dépose une demande d'injonction à l'encontre de la société "Süddeutsche Zeitung GmbH"
Publié dans 2M le 03 - 08 - 2021

Le Maroc, représenté par son ambassadeur à Berlin, Mme Zohour Alaoui, a déposé, lundi en Allemagne, une demande d'injonction à l'encontre de la société d'édition de journaux "Süddeutsche Zeitung GmbH", pour "allégations mensongères dans le cadre d'un reportage sur l'utilisation présumée du logiciel espion Pegasus par le Royaume du Maroc".
Selon la requête, "Süddeutsche Zeitung GmbH avait allégué dans plusieurs reportages, en partie sous forme de faits établis et en partie sous forme de soupçons, que le Royaume du Maroc avait déployé le logiciel d'espionnage dit Pegasus et l'avait utilisé pour espionner et mettre sur écoute les téléphones portables de nombreux politiciens, journalistes et autres personnes", souligne l'ambassade du Maroc à Berlin dans un communiqué.
Le Royaume du Maroc, qui dément fermement ces allégations, n'a jamais acquis et n'a donc jamais utilisé le logiciel espion Pegasus, tient à préciser la même source.
Cette action en Allemagne intervient après les procédures en diffamation déjà engagées par le Maroc en France contre Amnesty International, Forbidden Stories, Le Monde, Mediapart et Radio France.
En effet, le Maroc avait lancé, le 22 juillet dernier, une première procédure en diffamation contre Amnesty International et Forbidden Stories, les deux organisations à l'origine des accusations du Maroc d'infiltration des téléphones de plusieurs personnalités publiques nationales et étrangères à travers le logiciel Pegasus.
Le 28 juillet dernier, le Maroc avait introduit auprès de la justice française de nouvelles citations directes en diffamation contre le quotidien Le Monde et son directeur Jérôme Fenoglio, le site d'information Mediapart et son patron Edwy Plenel, et Radio France.
A rappeler que dans un entretien accordé récemment au magazine panafricain Jeune Afrique, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, avait affirmé que toute personne ou organisme portant des accusations contre le Maroc, devra en produire la preuve, ou assumer sa dénonciation calomnieuse devant la justice.
Le Maroc a choisi de faire confiance à la justice, en interne et à l'international, avait souligné M. Bourita en réaction à la persistante campagne médiatique évoquant une prétendue infiltration des téléphones de plusieurs personnalités publiques nationales et étrangères à travers le logiciel informatique dit Pegasus.
A côté des actions en justice en France et en Allemagne, le Maroc a pris ses propres mesures pour prouver l'illégalité des allégations formulées à son encontre.
Un collège d'experts français de renom se penche actuellement sur les éléments techniques liés à ces allégations et établira un rapport spécial.

* Bourita: Toute personne ou organisme portant des accusations contre le Maroc devra en produire la preuve


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.