La réforme du système éducatif, l'autre casse-tête du gouvernement    Dakar: la RAM signe cinq conventions avec des partenaires au Sénégal    Croissance économique : 0,8% attendue pour le T3 2022 (HCP)    Revue de presse quotidienne de ce mercredi 6 juillet    Programme solaire Noor Atlas : Masen lance un appel d'offres    Face au spectre de la récession, Hollywood passe en mode austérité    Al Omrane : révision du taux facial des obligations de la tranche "A"    Prison ferme pour l'ancien PDG de l'aéroport d'Alger    Chaos au Stade de France: trois hommes condamnés    La météo pour ce mercredi 06 juillet 2022    CAN féminine : Le Maroc bat l'Ouganda et se qualifie aux quarts de finale    Maroc : Le Comité CEDAW recommande des avancées égalitaires en arrondissant les angles    Covid-19 : Le ministère de la Santé recommande en urgence une dose de rappel    Cases cochées    Le Groupe AKDITAL lance la Fondation AKDITAL    La FM6E lance Anaboundif, l'appli écocitoyenne pour tous    L'ONU répond à l'Algérie et au Polisario sur l'annulation des visites de De Mistura au Sahara    CAN – Maroc 2022 : Les Lionnes de l'Atlas battent les Grues et se qualifient (vidéo)    BTS : 2.186 candidats réussissent l'examen cette année    CAN féminine: le Sénégal, 1ère équipe qualifiée pour les quarts de finale (VIDEO)    Covid-19: La vague actuelle est une "copie conforme" de la première vague d'Omicron    Météo Maroc: averses orageuses par endroits ce mercredi 6 juillet    France : L'épreuve de feu pour Borne II    Série de réunions au Parlement européen à Bruxelles et Strasbourg    Bourita : une feuille de route de l'avenir des relations bilatérales    « Epargner aux pays africains d'être sévèrement touchés par la vague inflationniste »    Le Wydad s'adjuge le trophée et conserve sa couronne    Dari au Stade Brestois, Laaziri à l'Olympique Lyonnais !    Liga : FC Barcelone prolonge le contrat du jeune marocain Chadi Riad    Covid-19: Le Maroc a enregistré 3849 nouveaux cas et 11 décès en 24H    Jeux marocains du sport en entreprise : De l'or pour la MDJS dans la catégorie gaming    Sahara: Nasser Bourita reçoit Staffan de Mistura    Tunisie: Kais Saied défend son projet de Constitution controversé    Azemmour : La préservation du Malhoune, une priorité...    Non, Dounia Boutazout ne mettra pas un terme à sa carrière    Marrakech. Le groupe espagnol Baiuca fait sensation au FNAP    MOGA Festival revient à Essaouira : Du 28 septembre au 2 octobre 2022    La 17ème édition du festival Timitar du 15 au 16 juillet à Agadir    Harcèlement, viol, chantage... Quand la haute société française bascule dans le gore et demeure impunie    La journaliste Abu Akleh « vraisemblablement » tuée par un tir israélien « non-intentionnel » (Département d'Etat)    Voici le nouvel entraîneur du PSG    Dounia Batma s'offre un relooking (PHOTO)    Medias jordaniens : la gouvernance de la migration au Maroc encadrée par une vision humanitaire et solidaire    Condamné à mort, le Marocain détenu en Ukraine saisit la Cour suprême des séparatistes    Une clôture aux rythmes gnaoua    Moussem d'Asilah : Une 43ème édition saison ouvre la saison estivale    Décès de Abdallah Charif El Ouazzani: les condoléances du roi Mohammed VI    MM. Mayara et Talbi Alami : « La session ordinaire du parlement andin à Laâyoune, une nouvelle consécration de la marocanité du Sahara »    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La rue toujours mobilisée contre le pouvoir au Liban
Publié dans Hespress le 12 - 11 - 2019

Au Liban, le mouvement de contestation contre la corruption de la classe politique se poursuit toujours et ce mardi est redouté plus que tout. Le président de la République Michel Aoun, qui n'a toujours pas désigné un successeur à Saad Hariri Premier ministre démissionnaire, doit s'adresser à la nation dans la soirée.
Une forte mobilisation est donc attendue ce mardi pour dénoncer et le retard dans la formation d'un nouveau gouvernement et pour exprimer de nouveau leur ressentiment de dégagisme. Avant de procéder à la désignation d'un nouveau Premier ministre, le président de la République, Michel Aoun et son allié, le Hezbollah, veulent s'entendre avec les autres forces politiques sur la nature et la composition du prochain cabinet.
Saad Harriri est pressenti pour se succéder à lui-même. Mais la question qui se pose est son consentement. Hésitant quant à diriger un nouveau gouvernement, il est partagé entre les partisans de Michel Aoun et du Hezbollah qui prêchent la continuité et ceux du leader druze Walid Joumblatt et du chef chrétien Samir Geagea, qui eux, soutiennent le mouvement de la contestation et sont partants pour un gouvernement composé de personnalités et de technocrates indépendants.
Ce coup-ci, ce sont les jeunes qui ont pris le flambeau de la contestation si l'on peut se permettre. En effet, lycéens et étudiants, sont le fer de lance des manifestations en ce mardi, aidés en cela par la complicité du ministre de l'Education Marwan Hamadé un proche de Walid Joumblat qui a donné pour consignes aux écoles, lycées et aux universités de fermer leurs portes.
La mobilisation soudaine d'aujourd'hui, intervient après quelques jours d'une accalmie relative. Elle a été avivée à cause d'une séance parlementaire destinée à approuver une loi d'amnistie générale contestée et d'autres textes anti-corruption jugés insuffisants par les contestataires. Le président de la Chambre, Nabih Berry, qui est également dans le collimateur des manifestants au même titre que la classe dirigeante libanaise, a finalement décidé de reporter la séance à la semaine prochaine. Les contestataires ont quant à eux, maintenu leur manifestation.
C'est donc parti pour une journée de paralysie au Liban d'autant plus, que les banques seront fermées après la grève ouverte, décrétée par les employés du secteur. De plus, le Liban est au bord de la crise bancaire. Le pays du cèdre, traverse une de ses pires crises économiques de ces 30 dernières années. Tous les indicateurs sont dans le rouge.
Le gouverneur de la Banque centrale, Riad Salamé, a dû annoncer une série de mesures pour tenter de rassurer la population. Pour tenter de résorber la crise, il a appelé les banques à répondre positivement à toute demande de liquidités. Les établissements bancaires pourront donc souscrire des prêts « en dollars auprès de la Banque centrale à un taux d'intérêt de 20% », a-t-il annoncé.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.