Marocanité du Sahara : Le combat acharné de Rabat en Amérique Latine    American Leadership Academy : Formation de 32 jeunes à la 2ème édition du programme    Nucléaire: Téhéran envoie ses « propositions finales » à Bruxelles    Après plusieurs recherches, la police grecque retrouve 38 Syriens bloqués à la frontière avec la Turquie    Crise sino-américaine : Mise en garde US contre les manœuvres chinoises "irresponsables"    Palestine : Israël admet avoir tué 5 enfants lors d'un raid    Foot: le tirage au sort de la Botola Pro D1 et D2 prévu le 19 août    Lions de l'Atlas. Adil Ramzi: «Je contacterai Ziyech, une fois nommé adjoint de Regragui»    Feu de forêt Cabo Negro : Décès de 3 éléments de la Protection civile et interpellation de 4 individus    Festival d'Imilchil: Occasion de nouer des partenariats entre MRE et résidents    Leïla Slimani présidera le jury du prix international Booker 2023    Un voilier du haut Moyen-Âge découvert près de Bordeaux    Asantii, la mode africaine fait sa révolution !    Immigration clandestine: L'UE alloue 500 millions d'euros pour soutenir le Maroc    M'diq : Arrestation de quatre individus soupçonnés d'avoir délibérément déclenché un incendie en forêt    Revue de presse quotidienne de ce mardi 16 août 2022    La Bourse de Casablanca débute dans le vert    Jeux de la solidarité islamique : Deux médailles d'argent pour les judokas marocains    L'Arabie saoudite autorise tous les détenteurs de visa à accomplir la Omra    Tagzzayt : Un film documentaire d'Hussein Hanin qui déchiffre les symboles des tatouages Amazighs    Yessef appelle en Tanzanie au renforcement de la coopération entre les oulémas africains    Le CRI Béni Mellal-Khénifra lance une série de webinaires    Soutien public complémentaire aux partis politiques    Dette intérieure : Un encours de 666,1 milliards de dirhams à fin juillet    Casablanca : 2 ans de prison ferme pour un escroc récidiviste    Kitesurf : La 7ème édition de «Dakhla Downwind Challenge» se poursuit jusqu'au 20 août    Ligue des champions d'Europe: Le PSV Eindhoven à l'épreuve des Rangers, le Benfica à Kiev    CAN Maroc U23 : Le Tirage au sort des éliminatoires jeudi au Caire    Hakim Ziyech toujours une priorité d'Erik ten Hag    Dounia Batma répond avec subtilité aux excuses de son mari (VIDEO)    Zina Daoudia exalte son milliard de vues    1er Festival «Phénomène des groupes musicaux» à Hay Mohammadi    «La femme au colt 45» de Nabyl Lahlou au Théâtre national Mohammed V de Rabat    L'agresseur de Rushdie métamorphosé après un voyage au Liban, selon sa mère    Feux : quatre suspects accusés d'être des pyromanes arrêtés au nord du Maroc    Visas refusés : quand Hélène Le Gal tombe dans son propre piège    HCP. 3 chômeurs sur 10 sont des jeunes    Découvrez le Galaxy Z Flip4 et le Galaxy Z Fold4, les smartphones révolutionnaires de Samsung    Un tribunal condamne une militante à deux ans de prison pour insulte à l'islam    Incendies à Cabo Negro : trois pompiers décédés    Le Maroc félicité par l'Union Africaine    Afrique du Sud: Jacob Zuma bataille contre son renvoi en prison    Cours des devises du mardi 16 août 2022    Job    Météo: les prévisions du mardi 16 août    Le Celtic pense toujours a Ryan Mmae    Maroc-UE: 500 millions d'euros pour faire barrage aux harragas    La récupération d'Oued Eddahab, une étape riche en nobles valeurs de patriotisme    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La fête de l'Aïd Al Fitr, le point culminant d'un mois de jeûne
Publié dans Hespress le 04 - 06 - 2019

La fin du Ramadan est un moment de fête pour les communautés musulmanes du monde entier. C'est le point culminant d'un mois de jeûne, de partage de repas avec la famille et les amis, de dons à des œuvres caritatives et de développement personnel. Au Maroc, la déclaration de ce jour de fête – comme celle du premier jour des mois lunaires – est conditionnée par la vue directe de la lune au soir de ce mardi 28 Ramadan. Si c'est le cas, le lendemain est déclaré le 1er jour du mois suivant.
Pour beaucoup de Marocains, la fin du Ramadan est l'occasion de faire la fête et d'effectuer un regroupement familial. Ce jour-là, la distribution de cadeaux aux enfants et la visite des proches tiennent une place importante. Elle est aussi l'opportunité de faire preuve de générosité envers les pauvres et d'offrir une aumône spécifique, appelée Zakat Al Fitr, pratiquée juste avant la prière de l'Aïd et quelques jours après la nuit de la destinée.
Elle permet d'une part de se purifier de tous les manquements commis durant le Ramadan, et d'autre part d'épargner aux pauvres en ce jour de fête la dure nécessité de mendier. Mais bien entendu, la Zakat peut être donnée également durant le mois de Ramadan. Le prophète Sidna Mohammed avait l'habitude de donner la Zakat avant le jour de l'Aïd.
Beaucoup donnent le Zakat tôt dans la matinée du jour d'Al Aïd, de sorte que les pauvres puissent apprécier, à juste valeur, la célébration d'Al Aïd. Les Imams Boukhari et Muslim ont rapporté d'après Omar : «Le messager de Dieu a ordonné de payer l'aumône de la rupture à l'échange de chaque musulman, un sac de dattes ou d'orge, qu'il soit un esclave, un homme libre, une femme, un homme, un enfant ou un adulte».
D'après l'imam Abderrahmane, «Parler du don en Islam c'est évoquer d'emblée sa forme institutionnelle qu'est la Zakat...Ce don légal, qui est cité dans plus de 80 versets du Coran, vise à purifier l'âme de l'avarice et de la convoitise, subvenir aux besoins des pauvres et des nécessiteux, rallier les coeurs des fidèles, instaurer des œuvres d'utilité publique et assurer un équilibre économique et social».
Cette aumône légale revêt une forme spécifique bien définie (environ 3 kg de nourriture par personne ou une somme d'argent
d'environ 14 DH par personne) et a un caractère obligatoire. Il est en outre tenu de la verser, pour toutes les personnes dont le jeûneur assume la charge.
Pour cette année, le Conseil supérieur des Oulémas a dévoilé le montant de la Zakat Al Fitr. Après avoir établi les estimations en se basant sur les prix au marché, le montant a été fixé à 13 dirhams par personne.
L'Imam Abderrahmane explique: «Par exemple, un père de famille peut payer pour les membres de sa famille, même pour l'enfant à naître encore dans le ventre de sa mère».
La prière de l'Aid se fait au Mossalah
Traditionnellement, la fin du mois de Ramadan est officiellement annoncée par plusieurs coups de canon.
La fête commence avec une prière rituelle à la mosquée ou aux Mossallah (espaces ouverts). Ils sont nombreux à affluer pour accomplir la prière de l'Aid et se retrouver.
Après la prière de l'Aid, on s'invite en famille ou entre amis pour déguster ensemble le plat de l'Aïd. Pour beaucoup de Marocains, la fin du Ramadan est l'opportunité de faire la fête et de se retrouver en famille. L'Aïd se pense plusieurs jours avant. Les gens s'affairent pour les préparatifs de la fête de l'Aïd. Chaque famille passe la nuit à préparer des repas de fête.
Le lendemain, on se lève généralement tôt pour garnir la table, et décorer la maison. La journée commence par un petit déjeuner composé de pâtisseries et de douceurs. Ce jour-là, on ouvre sa maison à la famille et aux voisins.
Les familles se réunissent autour de mets préparés spécialement pour l'occasion. Le repas du petit-déjeuner du jour de l'Aïd se compose généralement de dattes et de différents types de crêpes (Beghrir, M'semmen) tartinées de beurre et/ou de miel et
de gâteaux marocains. On boit du thé à la menthe, du lait ou du café au lait. L'après- midi, les familles sortent pour se promener avec leurs enfants dans les principales artères de la ville.
La journée de Aïd Al Fitr est caractérisée par un climat de joie, de pardon et de fraternité. C'est une occasion pour les gens de porter de nouveaux habits, de se montrer sous leur meilleur jour, en se félicitant mutuellement. Les enfants rendent visite aux proches et à la famille. Pour les petits, cette fête est souvent associée aux cadeaux et aux gâteaux.
C'est ainsi que les Marocains et Marocaines conservent la possibilité de s'épanouir à travers également leurs coutumes, leurs traditions et leur culture propre et de favoriser entre elles des rencontres, des échanges, des contacts extraordinaires.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.