Cyclisme: La FRMC organise un stage de préparation à Benslimane    CAN U20: Les Lionceaux de l'Atlas visent le podium    Manifs anti-couvre-feu : La Hollande s'enflamme (vidéos)    Le gouvernement Netanyahou approuve l'accord de reprise des relations Maroc-Israël    L'Espagne doit privilégier la raison pour tirer profit des récents développements intervenus au Sahara marocain    El Mouloudi Benhammane, président de la FNBTP    L'Europe doit devenir une puissance climatique mondiale    Demi Lovato reviendra sur son overdose    Shakira vend son catalogue à un fonds d'investissement    Scolarité des enfants : les conséquences de la pandémie relevées par la Fondation IPSOS    Hassan Baraka réalise une nage de 1.600 mètres en eau glacée    Le silence, quels bénéfices pour la santé ?    Projection virtuelle du documentaire "Dans tes yeux, je vois mon pays "    Nasser Bourita : Le Maroc accompagnera les parties libyennes jusqu 'à résolution de la crise    Compteur coronavirus : 520 cas testés positifs et 22 décès en 24H    Une Marocaine tente de voyager avec un test falsifié    Calcio : L'AC Milan, championne d'hiver    Communication de marque : ce que cache le changement de logo des constructeurs    Mohamed Ayouch, le chanteur qui détricote les mensonges du Polisario    Maroc-Grande Bretagne: une amitié séculaire    Réseau FCA Morocco : La Continentale tisse sa toile à El Jadida    L'AMMC dévoile ses actions prioritaires pour 2021    Le Maroc se contente du nul face au Rwanda    L'UFC vire Azaitar!    En Nesyri surclasse Messi et Suarez    Ovnis : la CIA lève le voile sur ses dossiers secrets désormais librement disponibles au téléchargement    Céréaculture: Le baromètre de la réussite de la saison agricole    Bir Gandouz et El Guerguarat auront bientôt des zones de distribution et de commerce    Confessions dominicales : Un Président inapte et retour en force du «chibanisme»    Maroc: une diplomate met à nu les allégations mensongères de certaines voix dissonantes sur les réseaux sociaux    Le dossier iranien au menu du premier contact entre l'Administration Biden avec Israël    Le Maroc reçoit une première livraison du vaccin anti-Covid 19    Vaccins Vs Nouveaux variants    Moncef Slaoui : « la lenteur et la confusion autour du déploiement des vaccins ont frustré des millions de personnes dans le monde »    Accord pour la formation des équipes de travail pour prendre des mesures pratiques    USA : Deb Haaland, une amérindienne ministre de l'Intérieur    Séance de politique générale le 1er février sur l'appui du produit national    Calligraphe: Rihani expose ses œuvres à Sidi Moumen    L'icône du jazz sud-africain Jonas Gwangwa n'est plus    La M.N.A entre vents et marées!    Déficit budgétaire de 82,4 MMDH à fin 2020    UNESCO et UE : Main dans la main pour lutter contre les contenus haineux sur Internet    Guerguarate – Sources autorisées : Situation calme et normale malgré de nouvelles vaines provocations du Polisario    Berkane : Découverte des plus anciennes gravures rupestres de l'Afrique du Nord    Allal Amraoui : «L'attitude schizophrène de l'Espagne envers le Maroc interroge à plusieurs égards»    Bouznika : De nouveaux résultats concrets font avancer le dialogue inter-libyen    Message de condoléances et de compassion du Souverain à la famille de feu Moulay M'Hamed Iraki    Première édition de «Blabl'Art» à Casablanca    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Relations Maroc-UE : Accord de libre échange en négociation
Publié dans Jeunes du Maroc le 05 - 06 - 2013

L'Union européenne va continuer à soutenir le Maroc à travers la conclusion d'un accord de libre-échange complet et approfondi (ALECA)
Selon les propos de Rupert Joy, ambassadeur de l'Union européenne à Rabat, l'accord n'est pas encore parfait, mais les deux partenaires sont déterminés à aboutir un accord, et notamment renouveler l'accord de pêche Maroc-UE.
D'après La Nouvelle Tribune, "l'Accord de libre-échange approfondi et global (ALEAG) en cours de négociation entre le Maroc et l'UE permettra à long terme un gain en PIB de 1,3 milliard d'euros par an pour le Maroc contre 1,4 milliard d'euros pour l'UE, a indiqué l'expert européen, Koen Berden.
Les résultats préliminaires de l'étude d'impact de l'ALEAG montrent, qu'à court terme, les gains potentiels du Maroc seraient de près de 1,15 milliard d'euros par an, contre 834 millions d'euros pour l'UE, a ajouté M. Berden, expert à l'ECORYS, un organisme de consulting chargé par la Commission européenne d'élaborer l'étude d'impact de développement durable pour l'ALEAG. Intervenant lors de la réunion, mardi à Bruxelles, d'experts marocains du Conseil économique, social et environnemental (CESE) avec leurs homologues européens dans le cadre du groupe d'étude "relations commerciales UE-Maroc", M. Berden a indiqué que "l'impact macroéconomique de l'ALEAG sur l'économie marocaine sera positif" dans le sens où l'accord va contribuer à l'amélioration de la capacité concurrentielle du Maroc et à la promotion de la croissance et de l'emploi.
Il a toutefois indiqué que l'accord devrait profiter à certains secteurs de l'économie nationale plus que d'autres, notamment celui de l'agriculture, les fruits et légumes en particulier, ainsi qu'à certaines branches de l'industrie (automobile). Commentant ces résultats, Mohamed Bachir Rachdi, rapporteur de la commission des affaires économiques au CESE et président de la délégation marocaine à cette réunion, a estimé que "le modèle d'évaluation adopté par ECORYS comprend des failles manifestes par rapport aux simulations et aux études d'impact et ne tient pas compte de tous les facteurs influents". Il est de ce fait important que le CESE marocain élabore sa propre étude d'impact et engage avec son homologue européen un débat serein et objectif qui tient compte des "intérêts des sociétés" et pas seulement de ceux de quelques acteurs économiques et politiques.
M. Rachdi a fait savoir à ce propos que le CESE planche sur l'impact des accords de libre-échange sur l'économie marocaine avec un focus sur l'accord conclu avec l'UE, principal partenaire du Maroc, notant que l'analyse menée par le Conseil a révélé que "ces accords profitent davantage aux pays partenaires comme en témoigne l'aggravation continue du déficit commercial du Royaume avec la plupart des pays avec lesquels il est lié par un accord de libre-échange".
Les impacts limités de ces accords sur l'économie marocaine s'expliquent par des facteurs en rapport avec leur mode de négociations et leur gouvernance ainsi qu'avec le degré de préparation du Maroc à la libéralisation commerciale, a-t-il dit. Le Maroc et l'UE ont tenu, en avril dernier à Rabat, un premier round de négociations en vue de la conclusion d'un accord de libre-échange approfondi et global. L'ALEAG a pour objectif principal de faciliter l'intégration progressive de l'économie marocaine dans le marché intérieur de l'UE."
www.lnt.ma/JeunesDuMaroc


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.